jeudi 22 mars 2012

Fedeylins • T.1 Les rives du Monde • Nadia Coste

Je remercie vivement "Book en Stock" et les éditions GRÜND pour m'avoir permis de participer à cette lecture commune et de pouvoir en débattre ensuite avec l'auteur.
Ils ont été sélectionné également :  Lauryn, Lady K, Blackwolf, cerisia.

Présentation de l'éditeur  (Gründ) - Fantasy
Comme tous les fedeylins, petits êtres ailés vivant au bord d'une mare qui constitue leur monde, Cahyl éclot sur un nénuphar. Comme tous les fedeylins, il doit braver la noyade et de dangereux poissons avant d'atteindre le rivage, Comme tous les survivants de cette première épreuve, Cahyl se présente devant les Pères fondateurs, avide de connaître la caste choisie pour lui et l'avenir tout tracé qui l'attend. Mais Cahyl est différent : il lui manque la marque qui le lierait à son destin. Son existence même fait trembler les bases de sa société et cela, tout le monde n'est pas prêt à l'accepter.


Avant la lecture : Je ne suis pas habituée à lire des livres "plutôt" consacré à la jeunesse, mais les quelques avis que j'avais pu voir, m'avait fortement donné l'envie de m'y plonger. Une belle couverture qui laisse présager un monde fascinant à découvrir. Alors, à nous deux, Fedeylins ! 

Après la lecture : Les bases d'un monde se posent dans ce premier tome :  Les "Fedeylins", petits êtres ailés, vivants dans les marais, sont doux et travailleurs (genre petite fourmis avec des ailes...). Ils sont entourés de prédateurs tels que les "gorderives",  des êtres brutaux et gluants (qui ressemblent beaucoup à de gros crapauds baveux), leurs pires ennemis depuis des décennies...
Cette société très hierarchisée, se définit en castes, les créateurs, les batisseurs, les récolteurs, les prieurs, les transmetteurs... Tout ce petit monde est supervisé par les 5 pères fondateurs, qui sont seuls à pouvoir féconder les  œufs des "Fedeylins". Ces êtres sont très attachés au concept du "destin", et une marque derrière l'oreille les associe pour la vie à une caste, donc pas de marque, pas de caste, et pas d'appartenance à un groupe... et là, on n'est touché par ce petit être, qui s'apercevant qu'il n'a pas de marque, se retrouve avec le moral est bien bas (quasiment dans les chaussettes). Il me fait alors beaucoup pensé "au vilain petit canard"... Cet anti-héros nommé Cahyl, vit mal cette différence, et on le comprend puisque cela signifie un rejet des siens, et l'amour de sa mère n'y suffira pas. Seule son amitié grandissante avec un gorderive lui donne du bonheur, mais cette amitié est contre nature...

C'est une belle écriture, douce et poétique, elle est légére, et ce ton cotonneux transcrit très bien l'ambiance que dégage ce petit peuple, il vit comme dans une bulle, faite de routine et de tranquillité. Et comme collant parfaitement à l'histoire, le ton s'accélère lorsqu'il commence à se passer enfin quelque chose dans la vie du "fedeylin".

.Je dois dire que j'attendais un univers plus fantaisiste et charmant. Il n'y a pas assez de description, à mon goût, qui permettent de se faire une idée de l'environnement de Cahyl, c'est un monde de marécage assez banal à nos yeux. En effet, mis à part les "fedeylins", les autres protagonistes sont assez ordinaires, crapauds, insectes et oiseaux de marais en tout genre. Un microcosme qui ne m'a pas assez fait rêver, je le regrette, mais sans doute est-ce voulu !? car tout semble suggérer que le monde de Cahyl est triste et simpliste, et que son plus grand désir, (qu'il n'ose encore s'avouer clairement), est de le quitter. On a bien envie de la secouer ce petit fedeylin, et de lui dire ne pas écouter les préceptes de ces pères.
 "....troubler l'ordre établi empêche d'accéder au bonheur."
... Non, non, non, on sent bien que la rébellion va forcèment poindre !!!!  Car  ne rien changer, c'est : ne pas avoir de projets, pas d'espoir, pas d'envie ... et alors pas d'histoire intéressante. Cette première partie est un peu répétitive, Cahyl se pose souvent les mêmes questions, il souffre d'un don d'empathie qu'il ne comprends pas et qu'il ne maîtrise pas. L'auteur nous rappelle le cycle de leurs métamorphoses, les saisons qui passent... Et on a l'impression que la "vraie" histoire n'a pas véritablement commencé, ces passages restent un peu long à la lecture, car on a envie qu'il se lance dans une aventure.... Les dernières pages du livre nous apportent enfin ce plaisir, et l'histoire on le sent va décoller, en même temps que s'envolent les deux amis vers l'inconnu...

Pour conclure, c'est une belle histoire de sentiments, on y retrouve les ingrédients de la comédie humaine, joie, tristesse, remise en question, haine, jalousie, amitié, à travers deux êtres différents et complémentaires. Le cadre de l'histoire est très actuel finalement et nous donne réflexion sur les choses simples de la vie et sur le bonheur... Et la tristesse latente du début se transforme peu à peu par l'envie et la joie de partir à la découverte du monde... A méditer.


6 commentaires:

  1. Je suis d'accord avec tout ce que tu dis, je trouve d'ailleurs ta chronique claire et bien construite. Mais au final j'ai l'impression que je sors tout de même moins charmée que toi. Je n'ai pas encore lu d'avis sur le tome 2, il faudrait que je regarde comment tout ça évolue pour me décider à lire ou non la suite. AU passage, je découvre ton blog qui me plaît bien :)

    RépondreSupprimer
  2. J'apprécie ton commentaire, et comme toi, je ne sais pas encore si je franchirai le pas du deuxième tome, il n'est pas au programme pour l'instant... j'ai tant d'autres histoires qui attendent dans ma PAL. J'aime aussi beaucoup ton blog sur lequel je me balade souvent, J'aime comme toi l'univers de la fantasy alors, tu es ici chez toi.

    RépondreSupprimer
  3. Il n'y a pas à dire, tu en parles bien mieux quoi moi ^^
    Je n'ai trouvé aucune longueur (à mon grand étonnement) et pourtant il ne se passe pas grand chose. C'est une longue introduction au monde des Fedeylins et cela s'arrête juste quand il commence à y avoir de l'action, de la vraie ^^
    Je pense me laisser tenter par la suite.

    RépondreSupprimer
  4. Merci, Lady K pour ton commentaire. Je pense que ce n'est pas mon genre de lecture, alors ça m'a déconcertée. Mais je pense aussi comme toi, que Nadia a posé les bases de son histoire, ça devrait s'intensifier dans le tome 2... Je n'ai pas prévu de lire la suite pour l'instant, mais si tu laisses tenter je ne manquerai pas d'aller lire ta chronique.

    RépondreSupprimer
  5. J'aimerais bien lire ce livre! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut essayer s'il te tente ! bonne lecture ! J'ai trouvé ça mignon mais trop édulcoré pour moi !

      Supprimer

Merci de vos commentaires ...