mardi 17 juillet 2012

L'enfant des cimetières - Sire Cédric


Présentation de l'éditeur (Pocket) Thriller
Un fossoyeur vivant près d'un cimetière est pris de folie hallucinatoire et toute sa famille avant de se suicider. Un adolescent, se croyant poursuivi par des ombres, menace de son arme les occupants d'un hôpital et tue Kristel, une artiste peintre. David, photo-journaliste - et compagnon de Kristel -, décide de découvrir l' origine de cette vague de meurtres sordides, et de suicides, qui ne cesse d'augmenter. Bientôt, il va être confronté à l'inimaginable …

Avant lecture : Comment peut-on ignorer plus longtemps cet auteur que beaucoup considère comme le maître du genre ? J'ai finalement décidé qu'il était temps de le lire, de me faire ma propre idée, et surtout de savoir si j'allais être victime à mon tour de cet engouement. Cet auteur se distingue déjà par son nom de plume et son physique soigné, androgyne, un visage qui m'inspire un savant mélange d'elfe noir et de vampire gothique… Tout un programme.

Après lecture : Ah ! Ça y est, je suis piquée comme on dit, une belle surprise, une écriture fluide, simple et efficace qui vous fait tout de suite entrer dans le vif de l'histoire. Inutile de dire que j'ai dévoré ce livre. Le suspens est haletant et maintient bien, chez le lecteur, la petite boule d'angoisse suscitée par la peur.
Rien de plus perturbant pour l'esprit que de voir s'engouffrer dans sa vie de tous les jours, une bonne dose de fantastique. C'est ce qui arrive à David, un héros attachant qui se voit confronté à deux phénomènes surnaturels intenses et contradictoires. Le fantôme de Kristel qui symbolisent à mon sens, la force blanche et bénéfique de l'au-delà et le spectre de Nathaniel, cet enfant des cimetières qui a souffert et représente la noirceur et les forces maléfiques. Ces antithèses pourrait paraître assez simplistes, mais replacées dans le contexte de cette histoire, ce combat des forces opposées est exploité de façon originale et intéressante.

Un juste équilibre a été trouvé entre le monde réel et l'au-delà, et l'histoire nous fait perdre pied parfois, on pourrait y croire...On est transporté par des sentiments contrariés, la vengeance d'Emilie, la femme du docteur, la confiance de Vauvert envers David, l'amitié d'Aurore, la haine de Nathaniel, et tout cela dans un univers magique, fantastique et assez sanguinolent, il faut bien le dire. Seul petit bémol à mon goût, le respect des pratiques de sorcellerie : incantations et pentacles, qui sont un peu faites à la vite et semblent assez sommaire pour arrêter "les méchants"...
Sans doute ne faut-il pas trop décortiquer cette histoire sous peine de se perdre dans la folie car la barrière entre ces deux mondes est fragile. Tout cela est très paradoxal, mais j'ai trouvé qu'il se dégageait beaucoup d'amour au final dans ce roman, et c'est sur cette impression que je suis restée, une belle sensation. Une expérience que je renouvellerai avec plaisir car cette folie est très contagieuse !

2 commentaires:

  1. Et bien il semblerait que Sire Cédric a une adepte de plus ^^. Par ma part j'ai eu la chance de rencontré l'auteur et en plus d'être un talentueux écrivain, il est très sympa et naturel :). J'avais beaucoup aimé L'enfant des cimetières et De Fièvre et de sang m'attend dans ma PAL !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai beaucoup aimé moi aussi, et l'auteur ne doit pas manquer de charisme ! mais je vais attendre avant de continuer ces aventures, je suis dans les vampires en ce moment ... et après je voudrai lire quelque chose de plus calme, moins sanglant, du soft moins tortueux... J'ai été revisité un peu ton site, tu as fait quelques modifications et améliorations, et je le trouve très agréable à consulter. A bientôt sur

      Supprimer

Merci de vos commentaires ...