mercredi 18 juillet 2012

L'historienne et Drakula - Tome 1 et 2 - Elizabeth Kostova




Présentation de l'éditeur (Pocket) - Policiers - Thrillers 

J'ai tout découvert un après-midi de 1972, en fouillant dans la bibliothèque de notre maison d'Amsterdam. Un livre ancien a attiré mon regard : toutes ses pages étaient vierges, sauf une, comportant un dessin. Jamais je ne l'oublierai : un dragon entourant de ses griffes un seul mot, DRAKULA. Enfin le mystérieux passé de mon père s'éclairait : la soudaine disparition de son directeur de thèse, ses propres recherches, ses voyages … pour cerner cette figure de l'Histoire, Vlad l'Empaleur. J'ai su alors qu'à mon tour rien ne pourrait me détourner de cette quête. Même si, à l'ombre de Drakula, la vérité est sortie de la légende, plus terrifiante encore.


Avant lecture : Twilight, ainsi que de nombreuses séries américaines sont en passe d'immortaliser le mythe du vampire, et il devient dans l'air du temps de lire sur ce sujet, on en voit partout ... Avant de m'essayer à ce genre littéraire sanguinolent et plein d'actions comme "13 balles dans la peau" qui va suivre dans mes lectures, je voulais lire une histoire plus édulcorée avec des connotations historiques, et en relation avec le "vrai" Vlad Dracula, prince de Valachie.
A ce sujet, il convient pour la petite anecdote de dire que le titre de "Dracula" est un héritage de son père VLAD II qui le reçut de l'empereur Sigismund de Luxembourg, lors de son intronisation au sein de l'ordre chevaleresque du Dragon. "Dracula" est donc un grade au sein de cet ordre "Draco" qui signifie Chevalier du Dragon. En même temps, le mot "Dracul" signifie "diable" en roumain contemporain… On comprend mieux l'amalgame...

Après lecture : J'ai donc enchaîné à quelques semaines d'intervalle, les deux tomes de cet ouvrage. Un récit plein de charme, qui m'a enthousiasmé jusqu'à la fin, et que je recommande vivement aux amateurs du genre "vampire soft", pas de sang à toutes les pages, pas de tueries, mais de belles émotions et une histoire accès sur des recherches historiques pour retrouver des personnes disparus étrangement.

Elizabeth Kostova nous donne des précisions historiques sur l'ensemble du règne de Vlad Drakula, ces recherches sont complètes et fouillées, elles ont duré 10 ans d'après ces dires. Sa documentation est riche sur les régions, les croyances et les traditions des pays d'Orient, valachie, roumaine, Bulgarie… Je n'ai pas cherché à savoir si toutes ces informations étaient exactes, mais elles ont suffit pour me faire entrer dans cet univers et me faire savourer pleinement le récit. Cette multitude de détails donnent une grande véracité à l'histoire, et malgré cela, on ne s'ennuie jamais. Enfin ce fut mon cas ! 

Le découpage des chapitres est bien exploité. L'héroïne raconte son histoire et celle de son père en même temps, "une histoire dans l'histoire". C'est bien rythmé, le style est fluide, et on ne se perd jamais entre les deux intrigues qui sont aussi captivantes l'une que l'autre. En effet, l'héroïne recherche son père  qui a disparu étrangement en recherchant lui-même son professeur de thèse et mentor. A l'aide de lettres et de documents laissés par son père, elle va peu à peu suivre le chemin qu'il a parcouru pour le retrouver et apprendre à ses dépends l'histoire de sa propre existence.

Le tome 1 plante bien l'intrigue et le décor, et nous donne une profusion d'éléments historiques qui vont permettre de bien camper l'histoire. Avec le tome 2, nous rentrons dans la partie le plus "sportive" du livre, on voyage de villes en villes, de monas­tè­res en biblio­thè­ques, de salles d’archi­ves en cryp­tes aban­don­nées... les révélations et les actions s'enchainent avec force et nous surprennent ... Dans cette deuxième partie, l'histoire des vampires passent souvent en second plan, par rapport à l'histoire familiale qui lie les principaux protagonistes.

Attention, les mordus d'actions, de cadavres et de sang dégoulinant, risquent de ne pas y trouver leur compte, c'est assez "soft" dans l'ensemble. J'ai beaucoup aimé la fin assez émouvante qui donne toute son envergure à l'histoire de cette famille dont on suit les pérégrinations depuis le début. Vraiment, ce fut pour moi, une très belle découverte !

Et comme l'écrit Astrid de Laminat du figaro. "La fiction utilise astucieusement la grande histoire. On est mordu !"

10 commentaires:

  1. Merci beaucoup miss Licorne pour cette chronique moi qui suis accro à ce personnage de Dracula depuis mes "x" visionnages du film de Coppola, j'en ai d'ailleurs parlé il y a peu de temps sur mon blog bref, ces deux tomes passent en tête sur ma liste de livres à acheter de toute urgence en aout!! bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une bonne lecture à toi d'ores et déjà ! C'est une belle version et j'espère qu'elle te plaira autant qu'à moi. Bises Malou

      Supprimer
  2. Je ne me rappelle pas être déjà tombée sur ces livres là mais j'avoue que je suis à présent intriguée. Ca doit être agréable d'avoir un bon livre relatant historiquement la vie de Dracula. Je le garde en tête pour une prochaine lecture, merci pour l'avis!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente d'avoir pu stimuler ton imagination et ton intérêt ! C'est une belle lecture pour connaître un peu mieux ce que fut cet homme et sa réputation sulfureuse ! Je te souhaite d'être aussi "mordue" que moi. Bonne lecture et merci de ta visite

      Supprimer
  3. Je zieute ces deux tomes depuis quelques temps déjà et voyant que tu les lisais, j'ai attendu ta chronique. Eh bien, il ne me reste plus qu'à me procurer le premier tome! Histoire de lire une histoire, en effet, "soft" de vampires et un minimum documentée! =)
    J'espère qu'il me permettra d'apprendre plein de choses, sachant que j'ai déjà mené plusieurs enquêtes (modestes^^) sur le sujet! Je suis mordue d'histoire, donc... :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donc... ça devrait te plaire, c'est effectivement très documenté, ça pourrait même être un peu rébarbatif pour ceux qui n'aiment que l'action. Mais peut-être étais-ce le bon moment pour moi de le lire, j'ai accroché tout de suite. Si ça te dis, je peux te les prêter ! Merci de ta visite Liestra !

      Supprimer
    2. Merci beaucoup pour la proposition Licorne, je la garde en tête!! Seulement, ma PAL s'est agrandie de façon exponentielle depuis mon séjour à Paris (et mes squats des librairies Gibert Jeune et Gibert Joseph^^). Je te tiens au courant! Merci encore =D

      Supprimer
  4. Ton article est vraiment très interessant, merci pour l'explication draco-dracul !!
    Tes mots me confortent dans mon choix, je ne suis pas fan des bains de sang mais l'histoire des bishop et des clermont me donne envie de lire de la bit lit sur fond historique et je pense que ce livre est tout à fait pour moi ! Merci pour le lien, tu es adorable !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de quoi ma June ! j'espère que tu y trouveras autant de poésie que moi, la fin est superbe !

      Supprimer
  5. Ben voilà, une preuve que tu es une de mes plus grandes tentatrices , je suis déjà conquise.

    RépondreSupprimer

Merci de vos commentaires ...