mercredi 8 août 2012

13 balles dans la peau - David Wellington

Présentation de l'éditeur (Milady) - Thriller - Horreurs
Selon les rapports officiels, tous les vampires sont morts. Un agent fédéral nommé Arkeley a trucidé le dernier dans les années 1980 à l'issue d'un combat qui a failli lui coûter la vie. Pourtant, lorsque Laura Caxton, de la police d'État, appelle des renforts en pleine nuit à la suite d'un contrôle de routine qui a mal tourné, le FBI décide de tirer Arkeley de sa retraite. Il est en effet le seul à savoir qu'un vampire a survécu : une femme, qui croupit dans un asile abandonné. Elle est conservée dans un état de faiblesse permanent, mais Arkeley la soupçonne de manigancer le retour en force des damnés. Lui aussi attend ce moment pour en finir une fois pour toutes. Et comme Caxton va vite s'en rendre compte, ils n'affrontent pas des créatures d'opérette, mais de véritables machines à tuer.

Avant lecture : Très intriguée par ce style, Phooka de "bookenstock" m'avait conseillé de lire ce livre pour me rendre un peu compte du genre "Bit lit" assez corsé, je voulais quelque chose de très différent de "Twilight" avec de l'action à gogo, mais je ne pensais que ce serait aussi des litres de sang à profusion...

Après lecture : Bien, bien, maintenant je sais à quoi ressemble un vampire monstrueux, méchant et cannibale. Je ne peux pas dire que j'ai été subjugué par ce genre, mais c'est une lecture divertissante. Je n'en ai pas lu d'autres dans ce style, alors je n'ai pas beaucoup de moyen de comparaison mais j'ai trouvé que l'histoire de celui-ci, bien qu'un peu abracadabrante par certains côtés, n'en restait pas moins palpitante. Le couple Arkeley-Caxton fonctionne à merveille dans ce tome, leur chamaillerie ne les empêche pas de pouvoir compter l'un sur l'autre. Il forme une équipe sympathique et contrastée, ils sont différents dans leurs attitudes mais ils cherchent toujours à s'épauler l'un, l'autre. On aime à les retrouver côte à côte lors des quelques batailles sanguinolentes qui parsèment à souhait ce livre.

Le style de l'écriture est fluide, et les scènes de combat ou de poursuite sont bien rythmées. Les précisions nécessaires pour faire marcher l'imagination sont distillées parfaitement, et je me suis vu retenir ma respiration à plusieurs endroits, le suspens était alors "à couper le souffle"!
L'histoire n'est pas dépourvue d'intérêt, et cette femme vampire, vieille de ... ouh la la ! plusieurs centaines de décennies, a de quoi intriguer. Elle est même le lien qui réunit tous les personnages, elle maintient l'intrigue "en haleine", et je dois dire qu'elle fout "bien les jetons", elle et sa bande de morts-vivants !

Pour conclure, je dirai que c'est un roman qui s'est maintenir une bonne dose d'adrenaline, de suspens et d'effroi chez le lecteur. Je n'en ferai pas mon quotidien, car il y a un peu trop de sang à mon goût, mais je me laisserai bien tenter par la suite, rien que pour retrouver le charisme et les exploits de Caxton. En attendant, je vais digérer un peu toute cette hémoglobine, et passer à quelques chose de plus soft !

16 commentaires:

  1. J'avais tenté de le lire quand il était sorti mais je n'avais pas réussi à rentrer dedans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux comprendre, c'est parfois un peu abracadabrant ! Je l'ai lu pour me divertir, et les scènes d'action s'enchâinant bien , je n'ai pas eu le temps de m'ennuyer, mais je n'en ferai pas mon quotidien ! c'est certain. Merci de ta visite.

      Supprimer
  2. Oui c'est plus un roman d'action, sanglant qui cherche la surprise plus que parfois la cohérence mais ça se lit bien. Par contre je suis pas d'accord, c'est pas du tout de la Bit-Lit ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ta visite, quant à savoir si c'est "Bit lit" ou pas ! Je trouve que ça correspond pourtant bien à la définition qui est donné sur certains sites, et c'est aussi l'opinion que je m'en fais. Tu appellerais ce genre comment ?

      Supprimer
  3. J'ai lu celui ci à sa sortie mais je dois dire qu'il ne m'avait pas marqué plus que ça. C'était pas mal mais pas au point que je me lance dans la suite. Mais contente qu'il t'ai plu. La "Bit-lit" est un mot tellement vague, ça regroupe tout et n'importe quoi, c'est pour ça que je ne l'aime pas. Il y a de reelle catégorie pour chaque livre et je n'ai pas compris pourquoi on avait pris un mot comme ça. C'est un mélange Urban Fantasy/Horreur pour moi. Mais après ce livre n'est pas représentatif de la "bit lit" comme toute le monde l'appelle pour moi non plus. C'est plutot un genre à part qu'on a casé dedans comme la plupart que l'on y met est la romance paranormale et l'urban fantasy.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Melliane de tes lumières sur le sujet, effectivement c'est un genre un peu "batard". Ce récit s'est laissé lire mais il est vrai que ce n'est pas ma tasse de thé non plus. L'intrigue et les rebondissements sont assez faciles ... De temps en temps ça change les idées ! Mais je reviens vite à mes sujets de prédilection qui sont le policier, thriller et la fantasy.

      Supprimer
    2. C'est juste qu'ils ont voulu unnom où on peut mettre tout ce qui est fantastique dedans, du coup c'est difficile d'avoir quelque chose de vraiment typique. Dedans y a la romance paranormale, l'urban fantasy, la chick-lit paranormale, l'horreur/Urban fantasy. Et tous ces genres sont très différents l'un de l'autre. Par exemple je suis une fan d'Urban fantasy mais j'ai du mal avec la romance paranormale. Aprés c'est en fonction de chacun. Oui je suis d'accord avec toi les policiers sont supers bien que je reste toujours aux mêmes auteurs. Mais si un jour tu veux dans ces eaux là quelque chose de représentatif vraiment je t'aiderais avec plaisir.

      Supprimer
    3. Merci d'avance pour tes conseils, je n'hésiterai pas à venir te le demander quand l'occasion se présentera. Je voulais en profiter pour te féliciter de ton blog, je trouve ça génial d'avoir la chronique et anglais et en français, c'est sûrement le double de travail pour toi, mais je trouve ça vraiment original et ça permet de nous remettre la langue de Shakespeare en mémoire ! Bonne continuation Melliane

      Supprimer
    4. Oh merci c'est super gentil. En fait je me suis mise beaucoup à la VO et ça n'intéresse pas grand monde alors ça me permet de partager aussi un peu comme ça. Ca va pour le travail, c'est sur que c'est plus rapide en Français lol, mais je ne mets pas longtemps à traduire, en espérant que ça ne soit pas trop plein d'erreurs. Puis j'ai une co-bloggeuse qui poste aussi meme si elle c'est souvent que en Français. On se complète. Merci encore. (puis je dois dire que je me suis totalement prise au jeu des sp en anglais, j'adore, très différent du mode de fonctionnement français).

      Supprimer
    5. Bonne continuation alors à toutes les deux ! et à bientôt pour de nouvelles chroniques.

      Supprimer
  4. C'est un livre qui me tente plutôt bien. Ca a l'air divertissant, même si tu n'as pas été "subjuguée" ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça, c'est divertissant, et ça fait du bien de temps en temps, mais c'est très très gore ! Sire cédric, c'est rien à côté, je t'assure. Âmes sensibles s'abtenir ! Si tu as envie, il faut tenter !

      Supprimer
  5. Aaah, un roman que j'ai vraiment adoré. J'ai du mal a vraiment le considérer comme de la bit-lit, pour moi la bit-lit étant comme un dérivé de la chick-lit mais avec des monstres sexy. Là, rien de tout ça, l'héroïne est lesbienne, pas du scène osée avec son vieux partenaire, pas de vampires edwardiens pétillant au soleil, juste des monstres, assoiffés, aux gueules hérissées de dents : de la vrai série B, j'adore :p merci pour ta critique, c'est intéressant de vous les avis des autres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, un peu difficile de le caser dans une catégorie ! alors une bonne série B, moi ça me va très bien. De temps en temps ça décape bien les neurones ! ;) en tous les cas, J'en garde un bon souvenir et je renouvellerai sûrement l'expérience. Merci de ton passage Guixxx

      Supprimer
  6. J'avais beaucoup aimé ce livre sanglant à souhait ! Je vais en rajouter par rapport aux autres commentaires mais ce n'est pas du tout de la bit-lit, c'est un livre d'horreur avec des vampires dedans ! :) D'ailleurs la bit-lit est un genre qui n'existe pas chez les anglo-saxons, ça a été inventé par les français qui y mettent tout et n'importe quoi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ces précisions Frankie, je crois effectivement que "bit lit" est un terme que je ne vais pas utiliser de sitôt, trop de controverses à ce sujet ... Merci de ta visite

      Supprimer

Merci de vos commentaires ...