jeudi 16 août 2012

Les artefacts du pouvoir - T. 1 Aurian - Maggie Furey

Présentation de l'éditeur (j'ai lu) - Fantasy
A neuf ans, Aurian vit seule avec sa mère. L'arrivée inopinée de Forral, un vieil ami de son père, va bouleverser leur quotidien tranquille et déclencher une série d'événements qui conduiront la jeune fille à intégrer l'académie magique de Nexis, où elle devra apprendre à maîtriser des pouvoirs qu'elle ne possède encore qu'à l'état brut. Quelques années plus tard, Aurian est devenue une mage accomplie, mais son audace lui attire le courroux de l'archivage Miathan. Pour lui échapper, elle doit redécouvrir l'histoire des Artefacts, ces quatre armes légendaires dont seuls quelques élus connaissaient jadis, le secret. Débute alors pour Aurian un formidable périple, où elle ne pourra compter que sur elle-même et sur Forral, le protecteur de toujours ...


Avant lecture : Très intriguée par cette série, très peu d'avis sur le sujet en plus … Alors je décide de me lancer dans cette nouvelle aventure en espérant découvrir une fantasy rafraîchissante. Un très belle couverture, le résumé laisse présager une histoire intéressante…. 

Après lecture : Un premier tome assez prometteur, ma première impression est que j'ai pris plaisir à le lire jusqu'au bout, mais sans être complètement conquise. Il manque un petit "je ne sais quoi" pour démarquer ce roman de la fantasy que j'aime lire. Un scénario trop simpliste peut-être !

Après une enfance solitaire, Aurian découvre, auprès de Forral, un ami de son père disparu, qu'elle possède les dons nécessaires pour devenir Mage. Elle fait donc son entrée à l'Académie des Mages pour parfaire ce don, mais elle n'aime pas la discipline qu'on lui impose et découvre vite que L'archimage Miathan n'est qu'une personne imbue de pouvoir, et d'ambition, dont le seul souhait est de rassembler les 4 artefacts pour gouverner le monde. Il en possède déjà un, et Aurian devra partir découvrir les autres afin de contrecarrer la force et les plans de destruction de ce dernier. C'est une partie de ce parcours que l'on découvre dans ce tome. Cette jeune fille est un personnage charismatique, intrépide, enjouée, courageuse et généreuse, elle a du caractère et n'aime pas qu'on lui résiste, mais elle a aussi un coeur d'or, ce qui la rend humble et touchante. elle doit apprendre à maîtriser ses pouvoirs pour sauver le monde…

Comme je l'ai ressenti, les personnages et le développement de l'histoire sont de conception assez manichéenne, d'un côté les mages méchants Miathan et Eliseth et de l'autre les gentils Aurian et Anvar, dont la complicité va finir par déborder sur une aventure sentimentale. D'autre personnages viennent étoffés ces deux couples qui s'affrontent pour obtenir les artefacts. Le personnage de Forral, bretteur aguerri m'a beaucoup plu, celui de Shia et de Raven également, on les découvre plutôt en fin de livre. La psychologie des personnages est un peu simple, et certains dénouements sont prévisibles, mais le tout forme une bonne distribution pour ce scénario simple.

Le décor est recherché et l'auteure s'est décarcassée pour recréer tout un monde, une mythologie appropriée à son histoire. Néanmoins cela reste un peu fade, et ressemble trop à un conte, on y retrouve en effet le catalogue imaginaire des contes et légendes : fées, licorne, géants, baleines, dragons transmission de pensées avec les animaux… ces mélanges de genre nous tiraillent entre des époques et des cultures différentes, et ce fouillis donne à la longue, une impression de déjà vu, et rend les événements un peu brouillon... 

Les épisodes s'enchaînent à grande vitesse, et l'on ne s'ennuie pas, mais certains passages, notamment sur la fin du tome laisse un peu à désirer. La découverte de l'artefact appelé "bâton de la terre" est assez tiré par les cheveux et les coïncidences sont parfois "un peu lourdes", ces grosses ficelles finissent par démotiver l'intérêt du lecteur. 

Le style est plutôt agréable et coule facilement. Les phrases sont courtes et distillent bien l'émotion et la description, il n'en reste pas moins que certaines expressions sont parfois à la limite de la vulgarité, beaucoup de "merde", de "connard" qui débarquent dans des phrases assez châtiées, et Aurian a parfois l'air de parler comme un charretier, ce qui sonne mal dans la bouche d'une jeune fille, une traduction incongrue par moment … 

Pour conclure, c'est un roman qui est divertissant avec une galerie de personnes sympathiques mais caricaturés. L'histoire n'est pas très originale mais elle se laisse lire grâce à un style assez enlevé. Je n'ai pas été assez remuée pour lire la suite, dont on devine déjà la trame… Je passerai donc mon chemin pour l'instant, en espérant trouver des mondes issus d'une "fantasy" plus originale.

6 commentaires:

  1. Je cherchais un bon roman fantasy à lire après Lovecraft... Je crois que j'ai trouvé ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est sympathique à lire, mais je n'ai pas été si emballée que ça... j'espère qu'il fera ton bonheur !

      Supprimer
  2. Il m'intéressait un peu, même si d'après ton article c'est loin d'être un chef d'oeuvre, ça fait toujours du bien de lire quelque chose de divertissant. Après c'est vrai que si c'est prévisible et tout ça, bof.. Je verrai bien si je tombe dessus un jour ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons qu'il n'y a rien de très novateur dans l'histoire, il m'a divertit sans plus. Il faut tenter si tu en as l'occasion ! Merci de ta visite

      Supprimer
  3. Comme tu en parles, j'ai l'impression qu'il s'agirait d'un deuxième "Moïra" de Loevenbruck. Tu connais?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je ne connais pas "moira", mais j'en ai entendu parler... Je me suis arrêté au tome 1 car je ne trouvais pas assez d'originalité dans cette fantasy, c'est sympathique à lire tout de même et on ne s'ennuie pas ....

      Supprimer

Merci de vos commentaires ...