vendredi 12 octobre 2012

Odalisque - T.1 Percheron - Fiona McIntosh

Présentation de l'éditeur (Bragelonne) - Fantasy
Traduction Isabelle Pernot


Le Zar de Percheron vient de mourir. Son ambitieuse favorite, bien décidée à protéger son fils désormais maître du royaume, fait éliminer tous ses rivaux et entreprend de constituer un nouveau harem. La jeune Ana, achetée comme une marchandises de choix, découvre le monde secret des Odalisques. Aux côtés de ses compagnes du Zar, elle ne manquera de rien, sauf de liberté. Et, elle n'aura d'autres amis que le séduisant et secret Lazar, l'Eperon de Percheron, et Pez, le fou de la cour.
Ana, qui pense sa vie insignifiante aux yeux des puissants, n'imagine pas que sa tentative d'évasion déclenchera une série d'événements dramatiques...


Je remercie vivement Livraddict et Bragelonne qui m'ont permis en participant 
à ce partenariat de pouvoir lire Fiona McIntosh, un auteur de qualité, 
et qui nous ravissent les yeux avec de magnifiques couvertures...

Ayant déjà lu du "Fiona McIntosh", j'étais absolument convaincue de ne pas être déçue, elle est a un art de vous faire entrer tout de suite dans le vif du sujet et de vous emporter comme un sac à dos, bien collé à l'histoire et aux personnages. On ne s'ennuie pas un seul instant, et bien que le style d'écriture soit simple, il est  agréable et décrit toujours parfaitement les situations et les sentiments. C'est sa grande force que de nous faire vivre les émotions de ces protagonistes avec autant d'intensité.

Grandiose avec "Le dernier souffle", on retrouve encore une belle aventure ici, dont elle compose la trame avec une série d'anecdotes qui nous rapprochent des personnages et les rends très attachants. Ceux qui ont lu sa première trilogie trouveront sans doute des petites touches communes et qui caractérisent bien son genre. Sa façon d'appréhender les évènements par exemple, et de rendre les personnages mystérieux par certains côtés, cette part d'ombre qui va peu à peu se révéler.  Une autre similitude plus magique ! c'est le passage de l'âme, d'un corps à l'autre. On sent bien que ce sujet lui tient à coeur car ce thème est exploité régulièrement.  Mais ne nous égarons pas, il faut maintenant que je vous livre quelques éléments de l'histoire.

Lorsque Ana est achetée par Lazar, l'éperon de Percheron, haut dignitaire de l'armée, elle ne se doute pas un seul instant de son sort. Trouvée, toute petite, elle se voit vendue sans scrupule par ses parents adoptifs, et suit donc son nouveau maître, un puissant athlète, beau, ténébreux, et réservé. Cet homme taciturne, se voit transcendé par leur rencontre, et ressent une attirance sans précédent pour cette très jeune fille. Mais Lazar n'est pas son nouveau maître, il amène Ana au palais ou elle viendra agrémenter le harem du jeune roi, le Zar de Percheron.
En effet, peu de temps avant cet épisode, nous prenons connaissance des derniers évènements politiques, le vieux Zar est mort, et Boaz, le jeune héritier prend le pouvoir, aidé de la régence de sa mère, femme froide qui ne voit que par le pouvoir, tout comme son vizir Tariq et son chef des eunuques Salméo. Au palais, on trouvera aussi un nain Pez, batifolant au milieu des fourbes, il feint la folie pour mieux rapporter au jeune roi et à Lazar, "les potins" du royaume. Pez, Lazar et Boaz forme le trio sympathique de ce palais, et se voit bientôt mis à mal par les complots et les fourberies du deuxième trio, Tariq, Salméo et la Zara Héréza. (mère du jeune zar). Ana est ballotée entre ces deux clans, d'un côté, elle se voit promise au jeune roi car elle a un caractère fort, et l'apprécie à sa juste valeur, et de l'autre, elle souhaite conserver sa liberté, sa vie simple et sa connivence avec Lazar. Ce cruel dilemne va les entraîner tous dans des aventures dramatiques...

Ana est l'héroïne avec un grand A, douce, compréhensive, belle et n'hésitant pas à donner de sa personne, elle est prise dans cet engrenage et le mystère qu'elle ressent en elle commence à la perturber...
Lazar, le bel héros, torturé par ses sentiments, se pose très vite en protecteur d'Ana, il est touchant car il est désarmé devant cette jeune fille. Lui, cette force de la nature, il est prêt à tout endurer pour elle, même les tortures les plus viles.
Quant au nain Pez, son rôle s'intensifie et se révéle passionnant à la fin du tome 1. Je dois aussi parler de ce sordide personnage qu'est Tariq, car son rôle de vizir va lui aussi beaucoup évoluer dans l'histoire, il veut le pouvoir et à n'importe quel prix et pour cela "il est prêt à vendre son âme au diable" ...

Tout un programme qui laisse présager les pires ennuis pour le royaume et pour nos personnages qui vont se retrouver mêlés dans une guerre sans merci. Ils seront vite dépassés par les événements car les dieux entrent en scène et vont s'octroyer des âmes humaines pour arriver à leurs fins...
Cette intervention des dieux dans la vie des humains apporte toute l'originalité à l'histoire. Je n'ai pas pu m'empêcher de penser aux Dieux de l'Olympe dans la Grèce antique qui s'amusent au détriment des hommes d'en bas...

Avec Mme McIntosh, il n'y a pas de suspens à couper au coupeau, car on sait souvent ou elle va arriver et où elle veut en venir, mais toute sa force d'écriture réside dans l'art de savoir nous faire parcourir ce chemin, les actions et les rebondissements nous amènent tout naturellement au but. Et à la fin du tome 1, tout est en place pour la suite ...Cette suite qui nous laisse vraiment une perspective intéressante, et j'attends avec impatience le retour de l'éperon.. car je ne doute pas de son retour... et le combat des dieux dans le corps des humains... Tous les personnages ont des secrets encore non divulgués et le tome 2 devrait nous révéler beaucoup de surprises ! Conclusion : A lire sans modération ...

12 commentaires:

  1. Je rejoins ton enthousiasme pour ce premier roman!!
    Avec juste une petite réserve : les similitudes d'un roman à un autre de Fiona McIntosh, en fait. Ayant lu la trilogie Valisar et celle du Dernier Souffle, cette troisième trilogie manque un peu de... Souffle justement! Mais je croise les doigts pour que le second tome achève de me convaincre! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je n'ai pas encore la trilogie Valisar, mais je reconnais que les points communs peuvent finir par lasser un peu !

      Supprimer
  2. Le truc qui me fait un peu peur dans ta chronique ce sont les personnages qui me semblent assez stéréotypés... C'est quelque chose qui m'avait gêné à la longue dans la Trilogie du Dernier Souffle et j'ai un peu peur de le retrouver dans Percheron. Après c'est vrai qu'il y a d'autres qualités, mais c'est dommage tout de même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je pense que cela fait aussi parti de sa façon d'écrire, elle catalogue de façon très précise les genres de ses personnages, alors cela donne des caricatures ! Quand l'histoire est passionnante, on arrive à passer outre mais s'il y a une petite baisse de tension, on le ressent tout de suite. Et je comprends que ça puisse être gênant !

      Supprimer
  3. J'adore ta chronique. Elle est super. Je ne sais pas ce que tu en penses, mais j'ai le sentiment que Lazar n'est pas mort... et qu'il reviendra très vite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Vepug de ta visite, pour Lazar, je suis certaine qu'il va revenir ... après ... peut-être pas sous la forme que l'on a connu dans le premier tome ... Mystères. Il va falloir attendre le 2 ! Les rivalités entre les dieux promettent de beaux rebondissements...

      Supprimer
  4. Zut, je me suis trompée de profil. Véronique c'est moi !!!!

    RépondreSupprimer
  5. Je suis tout à fait d'accord avec ton analyse!
    C'est vrai qu'on retrouve des similitudes entre Le Dernier Souffle et Percheron; quant aux stéréotypes, je crois qu'il y a tellement de personnages qui ont été créés en fantasy que ça devient difficile de les éviter. Je vois que tout le monde est d'accord sur le cas Lazar: reste à savoir quand et comment il va réapparaître (et la prêtresse ne me semble pas franche du collier, il y a anguille sous roche!).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ta visite Sia, ton analyse a été très pertinente également. L'essentiel est d'avoir passé un bon moment de lecture, et je pense que ça a été le cas dans ce partenariat bien agréable. j'avais eu le même ressenti avec J.V.Jones que j'aime beaucoup aussi, une autre dame de la Fantasy ! Enfin vivemant le retour de Lazar (ça fait un peu biblique !) ;)

      Supprimer
  6. J'ai découvert l'auteur grâce à ce roman, et quel coup de cœur ! J'ai tout simplement adoré de la première phrase à la dernière. Il me tarde de lire la suite... Pas un seul instant je ne me suis ennuyée, et on est tout de suite plongée dans l'histoire et l'action ! Il est clair que je vais me jeter sur les autres romans de McIntosh !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et tu peux ! la trilogie du dernier souffle est superbe, top 10 de mes lectures préférées ! c'est de la très bonne fantasy qui fait rêver et qui nous transporte rien qu'en fermant les yeux... (il vaut mieux les ouvrir pour lire ;) )

      Supprimer

Merci de vos commentaires ...