mercredi 28 novembre 2012

Le treizième conte - Diane Setterfield

Présentation de l'éditeur (Pocket) - Histoire de vies
Traduction : Claude et Jean Demanuelli

Vida Winter, auteur de best-sellers vivant à l'écart du monde, s'est inventé plusieurs vies à travers des histoires toutes plus étranges les unes que les autres et toutes sorties de son imagination. Aujourd'hui, âgée et malade, elle souhaite enfin lever le voile sur l'extraordinaire existence qui fut la sienne. Sa lettre à Margaret Lea est une injonction : elle l'invite à un voyage dans son passé, à la découverte de ses secrets. Margaret succombe à la séduction de Vida mais, en tant que biographe, elle doit traiter des faits, non de l'imaginaire. Et elle ne croit pas au récit de Vida. Dès lors, les deux femmes vont confronter les fantômes qui hantent leur histoire pour enfin cerner leur propre vérité...

Lorsque Stellade et June, m'ont dit qu'elles s'étaient inscrites pour une LC avec ce livre magnifique que j'avais lu quelques années plus tôt, je n'ai pas hésité… enfin si un peu.. mais pas longtemps. C'était l'occasion de le relire et de pouvoir en parler. Lu et validé par toute ma famille, ce livre a fait l'unanimité, tous ont aimé.

Lorsque Margaret accepte d'écrire la biographie de Vida Winter, un écrivain à succès qui est proche de ses derniers jours, et qui est  aussi une vieille dame aigrie par la vie... elle ne sait pas encore que le point commun qui les relie c'est le vaste et énigmatique sujet de la gémellité. Ce thème qui va les rapprocher beaucoup plus qu'il n'y parait et renforcer leur affinité jusqu' à la derrnière page du livre.

Margaret doit s'installer plusieurs jours chez Vida, et elle est aussitôt envoûtée par le manoir, et le cadre de leur réunion, une superbe bibliothèque comme on les aime, écoutez plutôt :

"Je fus frappée d'abord par la différence marquée de la pièce avec le reste de la maison. Si les autres étaient encombrées de cadavres de mots étouffés, ici on respirait. Le bois remplaçait partout le tissu. Plancher au sol, volets aux hautes fenêtres, rayonnages en chêne massif le long de murs. C'était une pièce haute de plafond, plus longue que large. Sur un côté, cinq fenêtres cintrées descendaient du plafond presque jusqu'au sol, laissant tout juste assez d'espace pour les sièges qu'on avait placés là. Faisant face à ces derniers, cinq glaces de forme semblable, disposées de manière à réfléchir la vue de l'extérieur … Les rayonnages s'avançaient en saillie, formant des baies, dans chacune d'elles, une lampe à abat jour ambré était posée sur une peitie table. En dehors du feu qui brûlait dans l'âtre, à l'autre bout de la salle, c'était la seule source de lumière, flaque de douceur tiède au pourtour desquelles les rangées de livres se fondaient dans l'obscurité…." 

J'ai tout de suite eu envie d'évoluer avec Margaret dans cette demeure ou les secrets tapissent les murs.. Les conversations que vont avoir les deux femmes vont se passaient dans ce décor propre à la confidence.
Le déroulement du livre est simple, il intercale le récit de la vie de Vida et les moments de réflexion de Margaret sur ce passé qu'elle cherche à comprendre, il y a des passages manquants ou pas suffisamment clairs, et les interrogations se posent, elle reconstruit au fur et à mesure un puzzle. Le récit de Vida et la vision de Margaret sont aussi passionnant à lire, et l'on passe de l'un à l'autre avec plaisir, comme un suspens qui s'installe petit à petit car Margaret sent bien qu'il y a un secret ou des secrets enfouis qu'il va falloir mettre à jour.
Pour cela, Margaret fait un lourd travail de recoupements, de recherche dans des archives journalistiques, de presse, afin de trouver tous ce qui pourrait corroborrer ou confondre Vida, car elle est une merveilleuse conteuse mais elle est aussi une affabulatrice hors pair ! et sa réputation la précédant, Margaret doit démêler le vrai du faux...

Vida, qui pourtant à l'air forte, masque une âme désemparée, pleine de souffrance psychologique et physique, elle ne demande finalement qu'à vider son coeur. Elle pense avoir trouvé la  bonne personne en Margaret. Elles ont toutes deux vécu un drame familial qui les rapproche, la perte d'un être cher...
On les sent qui s'accroche finalement l'une à l'autre, au point qu'elles auront du mal à se séparer. 
Il est délicat de parler de la vie de Vida et je vous laissera la découvrir par vous-même, les rebondissements et les coups de théâtre sont suffisamment importants pour que je ne dévoile rien dans un quelconque résumé, d'ailleurs rien ne peut vraiment être résumé car Vida raconte sa vie comme une succession d'épisodes,  une infinité de "contes" qui viennent s'imbriquer et constituer l'histoire tragique de sa vie.

Tout l'intérêt du livre réside aussi dans son style, un style poétique et très imaginé qui permet de mettre très rapidement les acteurs en scène et de vivre avec eux tout au long du récit. La profusion de détails, l'écriture soignée et précise, donne une belle authenticité à l'histoire. Beaucoup de belles phrases et des vérités joliment exprimées ...

Mise à part, Vida et Margaret, les piliers de ce roman, les autres personnages sont très attachants.
La missis et John le dig, les domestiques, qui s'occupent de l'intendance et protège les jumelles. Hester Barrow, la gouvernante, dont on approuve le courage, mais qui ne peut résister longtemps à la malice  des deux soeurs. Charlie, pauvre oncle complètement perdu depuis la mort de sa soeur, (mère des jumelles). Et enfin, les deux fameuses jumelles : Adeline et Emmeline, la première est agressive et hostile et à l'inverse de sa soeur, Ah ! Elles nous font bondir et rebondir ! On voudrait bien leur mettre quelques bonnes claques à ces petites "pestes".

L'implication de cette histoire entraîne Margaret très loin dans sa propre conscience, et la rapproche de sa propre histoire, et de sa jumelle perdue ! Quant à la vérité de Vida, elle éclate à la fin et nous laisse pendant une cinquantaine de pages dans un état d'ébahissement perplexe ! La méprise est grande, il ne faut donc pas croire dans les apparences, elles sont souvent trompeuses et nous détournent de la vérité !

Quel dommage que Diane Setterfield n'est rien écrit d'autre à ce jour... Un livre étonnant et original ou l'on aborde avec nuance le thème de la gémellité, une superbe écriture, des émotions contrastées tout au long du roman ! Un régal ! 


LC organisée par Angelebb pour le 28 novembre 2012
en compagnie de : Kincaid40, Reveline, Stellade, 
Vivi Potter, June, Agathe, Walpurgis, Grizelda.

22 commentaires:

  1. Moi aussi j'espère vivement un autre livre de setterfielD !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ! Mais ça fait déjà un moment qu'elle a écrit celui-ci !... à suivre !

      Supprimer
  2. Très beau billet pour un très beau livre ! Et c'est l'occasion de découvrir ton blog, il va falloir que je prenne le temps de m'y perdre...
    Et oui ! Vivement un second livre tout aussi merveilleux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le billet et le blog ;) ...et oui ! c'est incontestable, ce livre m'a vraiment plu et m'a fait vibrer ! Autant la première fois qu'aujourd'hui, c'est signe d'une belle oeuvre, cette pérennité !
      Tu peux venir te perdre par ici quand tu veux ! Walpurgis, tu seras la bienvenue ! bonne continuation

      Supprimer
  3. ce livre est une réussite et ton blog est magnifique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Petitepom, ça me fait plaisir ! A bientôt pour d'autres LC j'espère ! Eh je suis bien d'accord avec toi ce livre est une perle ! ;)

      Supprimer
  4. Ce livre nous a envoûté , ma Licorne!!!
    Quel délice de lire un roman, qui parle de libraires, de livres, de lecteurs, de bibliothèques, de classement... dans un univers particulier!!! une bonne recette! Merci Licorne pour ce bel article.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On aime les même choses c'est certain et ça se confirme... quel bonheur ces atmosphères de vieilles maisons anglaises à l'abandon ou les odeurs du papier et du cuir se mêlent ! heureuse d'avoir pu partager virtuellement ces belles émotions avec toi entre autre ! Bisous ma stellade.

      Supprimer
  5. J'attendais ta chronique avec impatience, ce livre m'avait intriguée en passant sur ton profil. Me voilà très intéressée. Je le note dans un petit coin de ma tête, merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ta visite Kahlan, je me suis souvenue de ton intérêt et de ta curiosité pour ce livre et tu vois on est toutes sous le charme !

      Supprimer
  6. J'ai adoré ce roman lu il y a quelques années. J'espère moi aussi que Diane Setterfield en écrira un autre ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était aussi pour moi une relecture ! et je ne suis pas déçue, j'ai gardé toutes mes premières impressions intactes !

      Supprimer
  7. Wouah!!! Quel enthousiasme et quel billet, j'adore!
    J'ai également beaucoup apprécié l'écriture de l'auteure et c'est, avec l'athosphère du roman, ce qui m'a charmée! Pour ma part, ce ne fut pas un coup de coeur mais une lecture très très agréable. Nous sommes toutes tombées sous le charme de cette lecture et j'en suis trèèès contente ;)
    Merci de ta participation ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, une très belle LC, merci encore d'avoir pu me donner l'occasion de le relire ! et de partager avec vous ces heures de lectures magnifiques !

      Supprimer
  8. Je ne connais pas ce livre, mais ton billet est superbe, et me donne envie de le découvrir..... Je vais pour commencer le mettre dans ma wish-list. Si je croise sa route, peut-être que...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu croiseras vite ce livre ! Un roman, plein de surprises et d'émotions très fortes. Cette histoire a fait l'unanimité lors de la LC, on est beaucoup à avoir aimé ! Alors ! tu peux te laisser tenter sans trop de risques ! Merci de ta visite.

      Supprimer
  9. Superbe critique ! Tu as tout dis sans rien révéler, chapeau ! Je n'ai pas pensé à la mettre dans ma critique mais c'est vrai que l'écriture de l'auteur est un vrai régale à lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La tienne était très bien aussi ;-).Enchantée de voir que tu as été sensible à l'écriture comme moi, j'y ai trouvé beaucoup de poésie, et de belles vérités suggérées avec émotion ! Merci de ta visite.

      Supprimer
  10. Ohh ça me donne bien envie ta chronique! Je m'imagine très bien au coin d'un feu avec un bon chocolat chaud dans une main, ce livre dans l'autre!
    Merci pour ta chronique qui, encore une fois, me donne bien envie d'aller le bouquin en question le plus vite possible! (enfin... Je ne sais pas si je dois vraiment te remercier :P)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si,si, ta pal est enchantée de ce futur achat, c'est mon petit doigt qui me l'a dit ! sur price, tu le trouveras vraiment à petit prix ! et ça vaut le coup !

      Supprimer

Merci de vos commentaires ...