jeudi 24 octobre 2013

La pluie, avant qu'elle tombe - Jonathan Coe

Présentation de l'éditeur ( folio) - Roman - Histoires de vie

Rosamond vient de mourir, mais sa voix résonne encore, dans une confession enregistrée, adressée à la mystérieuse Imogen. S'appuyant sur vingt photos soigneusement choisies, elle laisse libre cours à ses souvenirs et raconte, des années quarante à aujourd'hui, l'histoire de trois générations de femmes, liées par le désir, l'enfance perdue et quelques lieux magiques. Et de son récit douloureux et intense naît une question, lancinante : y a-t-il une logique qui préside à ces existences ? Tout Jonathan Coe est là : la virtuosité de la construction, le don d'inscrire l'intime dans l'Histoire, l'obsession des coïncidences et des échos qui font osciller nos vies entre hasard et destin. Et s'il délaisse cette fois le masque de la comédie, il nous offre du même coup son roman le plus grave, le plus poignant, le plus abouti.


Quel beau titre ! c'est une des images les plus belles du livre, " la pluie, avant qu'elle tombe " et il faut vraiment lire cette histoire pour que cette phrase prenne toute son ampleur, une autre image m'a plu également, celle d'un chien qui échappe au contrôle de sa maîtresse et qui court au loin sans jamais revenir... Bon, je sais comme ça, ces phrases peuvent paraître insaisissables hors contexte ! Mais je vous assure que ce livre est bourrée d'images qui marquent et qui interpellent, c'est un bonheur. Cette lecture, je la dois à C'era, et la remercie ici d'avoir trouvé les mots pour m'en persuader, car ce n'est pas dans mes lectures régulières, et sans être "le coup de coeur", c'est vraiment un livre qui m'a plu, il est surprenant par sa conception et son sujet !

L'originalité de ce roman est sa grande force, l'auteur nous raconte l'histoire d'une vie à travers la voix d'une vielle femme qui va faire resurgir le passé grâce à des photos, une vingtaine de photos minutieusement choisies et commentées, qui vont sceller comme un testament la vie d'une famille sur plusieurs générations.

Cette vieille dame Rosamond, sauvegarde sur cassette les grands moments de sa vie et préserve depuis toujours un secret, elle va enfin le dévoiler, se sentant arrivée au terme de sa vie. 
Ce secret : il est pour Imogen, la petite fille de sa cousine, qu'elle n'a pas revu depuis si longtemps... et je n'en dirais pas plus sur l'histoire vous préservant de la beauté des paysages cités, et de l'ambiance des vieilles demeures qui sont comme des lieux magiques. L'auteur nous maintient dans une attente psychologique qui ne relève pas d'un grand suspens frissonnant, au contraire, c'est doux et on savoure chaque page, chaque description, en avançant sans vouloir s'arrêter....

Un style fluide qui nous emporte par la description des photographies, elles nous livrent de belles histoires touchantes, drôles et parfois violentes. On y parle avec pudeur d'homosexualité, de maladie et de handicap, et ce n'est jamais larmoyant. 
Une fin étonnante avec un regard différent sur l'histoire que l'on vient de lire... et qui soulage le lecteur, mais ne nous fait pas oublier que la lignée de cette famille est un peu maudite au fond !

Je vous propose "juste" de fermer les yeux 
et d'écouter à votre tour l'histoire de Rosamond ! 
Vous serez alors un peu dans la peau d'Imogen ...

8 commentaires:

  1. C'est vrai que ce roman est bourré d'images fortes. Une lecture très visuelle au final et qu'on lit comme on écouterait une histoire autour d'un feu chaleureux avec la pluie en bruit de fond peut-être? :p
    C'est vrai qu'on savoure l'explication de ce titre quand elle arrive dans l'histoire et c'est qui plus est, un très beau passage. Je suis contente que tu ais lu ce titre qui continue de me remuer de l'intérieur :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends très bien ce que tu ressens.. C'est un peu l'effet kiss cool ce bouquin ! Il reste quelque part dans le coin de la tête ...

      Supprimer
  2. Pas mal, ça donne envie tout ça :)
    Merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une belle découverte Phebusa ! Tu peux te lancer, mais il faut aimer les univers descriptifs et racontés car tout repose sur ça !

      Supprimer
  3. L'auteur ne m'attire pas plus que ça mais pourquoi pas un de ces jours. En tout cas, tu en parles très bien :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Belle ! Ce que tu dis me fait plaisir, car cela veut dire que le message est bien passé, j'ai été touché par ce livre ;) Bises

      Supprimer
  4. après avoir passé trois mois de lecture en compagnie de Robert Merle, auteur que je recommande pour les amoureux de l'histoire, je pense me diriger vers ce livre qui me semble intéressant.si toute fois j'arrive à franchir les moult PAL pour y accéder.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien, cher inconnu, je vous souhaite d'y accéder car c'est comme un livre d'images qui s'animent !

      Supprimer

Merci de vos commentaires ...