vendredi 10 janvier 2014

Birdman - Mo Hayder

Présentation de l'éditeur (Presses de la cité) - Thrillers
Traduction - Thierry Arson

Dans un terrain vague de la banlieue de Londres, une pelleteuse met au jour cinq cadavres de femmes atrocement mutilées.
Un seul lien unit tous ces corps tailladés puis recousus : un oiseau a été enfermé vivant à l'intérieur de chaque cage thoracique. C'est avec ces meurtres en série que l'inspecteur Jack Caffery inaugure son nouveau poste au Service régional des enquêtes sensibles. Entre l'hostilité de certains de ses collègues, sa vie conjugale étouffante et la tension grandissante entre lui et un voisin qu'il soupçonne d'être responsable de la disparition de son propre frère, Caffery est mis à rude épreuve.
Mais l'enquête dont il est chargé est de celle qui font oublier tout le reste. D'ailleurs, il le sait d'expérience : le cauchemar ne fait que commencer.


Pour finaliser mon LDPA avec MarieJuliet, vous trouverez mon avis sur le livre choisi par ces soins… 

Eh oui, Marie ! J'ai frissonné devant la monstruosité de ce serial killer, mais …. Je dois bien le dire j'ai préféré de loin, Tokyo et même Pig Island (ce dernier est un peu écoeurant car trop d'hémoglobine et de cadavres) mais ces deux là ne manquaient pas d'originalité .. C'est ce qui m'a manqué dans ce premier roman. 
Mais, il faut saluer ce premier essai … Tout est y parfaitement maîtrisé. Il reste que j'ai lu beaucoup de thrillers et vu beaucoup de série TV qui racontaient un peu le même genre d'histoire, même conception, mêmes ficelles, mêmes tenants et aboutissants… Les romans sur les serial killer finissent par tourner un peu en rond ... 

Nous avons un policier Jack Caffery qui, comme très souvent, traîne un lourd passé depuis la disparition de son frère, une affaire non vraiment résolue, qui lui gâche encore sa vie quotidienne. Ce vide incommensurable développe chez lui des qualités de fin limier, qui vont lui permettre de mettre ses dons en pratique et de se confronter avec un serial killer de haut vol : BIRDMAN, ainsi nommé car …. tatatatata… faut le lire ! Sachez que son doux surnom lui confère une part de poésie et de monstruosité ! C'est détonnant. 

Notre Jack, anti-héros à souhait, est donc tiraillé entre son passé, sa vie amoureuse incertaine, et son enquête… Des personnages très contrastés qui se côtoient et finissent par faire la part belle à Jack, en le rendant plus attachant qu'au début. 

Un style d'écriture simple mais percutant, l'auteur nous emmène et nous plonge très rapidement dans l'univers glauque de cette histoire. Elle y injecte petit à petit tous les ingrédients pour nous faire basculer dans l'horreur… voir peut-être un peu trop car le final est assez grandiloquent, et se présente sous la forme d'un jeu de massacre à la tronçonneuse peu ragoûtant … ça secoue bien, mais c'est aussi à la limite du "trop, c'est trop ! ". Certaines questions restent sans réponse, et malgré quelques petites zones d'ombre sur certains personnages, l'essentiel est connu et conclu à la fin.

Nous avons aussi une chronique de la vie du "méchant"… qui nous donne une vision différente du personnage, cela brouille encore plus les pistes, et ça, c'est plutôt bien géré… Une histoire de vengeance où notre serial killer traine lui aussi, un lourd passé … Comme quoi, l'enfance conditionne beaucoup de nos actes, ça non plus, ce n'est pas nouveau, mais à travers ce roman, nous apprenons que notre passé peut nous corrompre ou nous rendre plus forts. Les deux exemples sont en démonstration ici… 

Un bon premier roman, et une intrigue bien ficelée mais sans grand retournement de situation, le milieu hospitalier apporte souvent son lot de victimes et plus souvent encore son lot de détraqués ! On ne s'ennuie pas un seul instant, et je continuerai à suivre cette jolie blondinette qui ne ménage pas ces efforts pour nous attirer dans les couloirs sombres de notre inconscient !



9 commentaires:

  1. Faut dire qu'il est sorti il y a quelques temps aussi.
    Tokyo est glauquissime à souhait, j'avais bien aimer aussi.
    Je finis ma lecture en cours et j'attaque le livre que tu m'a choisi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'il est déjà un peu "obsolète", il a du faire son petit effet il y a une dizaine d'années ! Tokyo est glauque mais on sent qu'elle a pris une grande maturité ! Courage MJ "le don" est long, mais si bon ! ;)

      Supprimer
  2. Et bien meme si ce n'est pas ton préféré de l'auteure tu donnes bien envie ! J'ai tokyo dans ma Pal, chouette alors, pour un premier rdv avec cette auteure je pense que je vais prendre mon pied !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tokyo est à placer "très" au dessus de BIRDMAN en intensité et en horreur ! Bonne lecture Stéphanie !

      Supprimer
  3. Il faut que j'essaie cet auteur un jour ^^ il y en a tellement à découvrir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça correspond bien à ton genre de lecture de prédilection ;)... Tu devrais aimer et n'hésite pas à venir m'en parler !

      Supprimer
  4. j'ai bien aimé celui ci, il y'en avait un autre que j'avais lu mais moins aimé. Mais je me souviens plus du titre. Tout ce que je sais c'est qu'une main je crois est trouvé dans la mer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolée, je ne connais pas celui dont tu parles ! je n'avais pas aimé Pig Island... c'est peut-être celui-là ?

      Supprimer
    2. j'ai retrouvé le titre: il s'agit de rituel

      Supprimer

Merci de vos commentaires ...