vendredi 21 février 2014

Gaël Dwest t. 1 Le duc et l'Octogone - Jean-Luc Duhin

Présentation de l'éditeur (Atria) - Fantasy

Au duché d'Attia, Gaël, fils d'aubergiste, rêve de devenir homme d'armes. Alors qu'à l'autre bout du royaume sévissent barons esclavagistes et armées hostiles, l'église officielle, l'Octogone, s'enrichit. Féru de sciences et d'humanisme, le duc Elgar a déjà envoyé ses hommes et ses fils anticiper les combats, tandis qu'en son château, son épouse la duchesse Elaine joue les ambassadrices et gère le duché. Par leur intermédiaire, Gaël va découvrir ses origines, et c'est en jeune guerrier qu'il rejoint la capitale avec sa compagne Haldira. Là, il jouera sa vie et assumera son rôle dans le grand échiquier qui oppose le duc Elgar et le puissant ordre de l'Octogone. Mais Gaël acceptera-t-il d'en rester là ?

Je remercie les éditions "Les mondes d'Atria" et Livraddict pour ce partenariat.

Charmée depuis toujours par la fantasy, j'attends beaucoup de ce genre qui met toujours mon imagination en ébullition et me fait rêver…  Le phénomène ne s'est pas passé ici et je dois le dire, c'est rare, je suis restée insensible à ce roman qui nous englue de polémiques et de détails politiques et économiques, en ne laissant aucune place à l'aventure. Alors dans le bénéfice du doute, je veux bien croire que c'est un premier tome, et que tout se met en place... Mais, de cette façon c'est assez rhédibitoire !

Le style et l'écriture sont classique, mais rien à dire de ce côté là, c'est bien écrit, il y a même quelques apostrophes faites aux lecteurs qui sont sympathiques ! ce n'est pas là que le bât blesse selon moi, mais au niveau de l'intrigue que je cherche toujours à démêler des anecdotes sans y arriver… Des chapitres courts qui auraient pu aider à déclencher un suspens, mais rien non plus par ici...

C'est une présentation qui est trop longue, et qui n'en finit pas de mettre en place le système de cette société, il semble que l'auteur apprécie avant tout l'économie du pays dont il parle, et on sent qu'il a parfaitement étudié son sujet, trop peut-être, car voilà un début de livre qui nous innonde d'informations sur tel ou tel personnage, sans savoir vraiment ou cela va nous mener ... Multiplications de noms, et d'anecdotes où sont racontés, parfois au présent, parfois au passé ... les rapports conflictuels des personnages de ce monde médiéval dur et guerrier… 

Mais avec tout ça, il en oublie le principal " l'histoire de ce jeune aubergiste" qu'on nous promet en quatrième de couverture et qui n'arrive qu'à la 200ème page …. trop loin… beaucoup trop loin , car entre temps, l'ennui a pesé et c'est dur de continuer à avancer, j'ai peiné pour le finir … et je n'ai vu aucun signe de la fantasy que je connais et que j'aime ... 

Je laisse à d'autres le loisir de lire ce roman, pour moi, cette aventure s'arrête là, malgré tout la bonne volonté de l'auteur et de son premier roman, je n'ai pu me faire à son monde trop anecdotique et versé dans l'économie et dans le pouvoir de la terre et des armes.  Beaucoup de personnages, trop sans doute, et de cette façon, on finit par ne s'attacher à personne.... Vraiment, je suis passée à côté !

Les premières pages de présentation des us et coutumes auraient pu être à la fin, elles n'apportent aucune précision à l'histoire, et compliquent la lecture dès le début !…  Dommage, enfin que la photo de l'auteur soit toute pixellisée en 4 de couverture... 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de vos commentaires ...