lundi 24 février 2014

Le passage - Justin Cronin

Présentation de l'éditeur (pocket) - Science fiction
Traduction : Dominique Haas

Années 2010. Dans le Tennessee, Amy, une enfant abandonnée de six ans est recueillie dans un couvent... Dans la jungle bolivienne, l'armée américaine recherche les membres d'une expédition atteints d'un mystérieux virus... Au Texas, deux agents du FBI persuadent un condamné à mort de contribuer à une expérience scientifique gouvernementale. Lui et les autres condamnés à la peine capitale participant au projet mutent et développent une force physique extraordinaire. Les deux agents du FBI sont alors chargés d'enlever une enfant, Amy. Peu après que le virus a été inoculé à cette dernière, les mutants attaquent le centre de recherches...

Il m'aura fallu 3 petites semaines à peine pour venir à bout de ces 1265 pages d'aventure et d'émotions ! Tout a coulé comme une lettre à la poste, une lecture facile sans anicroche et des pages qui ne demandent qu'à être tournées sans discontinuité … Disons le tout de suite, j'ai été embarqué tout de suite dans cette histoire de fin du monde, et je ne le regrette pas même si on ressent assez rapidement des impressions de "déjà vu quelque part", en effet, bercée par les séries comme "Falling skies", " Walking Dead" ou encore le film "World war Z ", "je suis une légende"… Il est certain qu'on ne peut pas passer à côté de ces comparaisons, et il y a des sujets très à la mode en ce moment, comme celui des nombreuses élucubrations sur "la fin de notre monde"! 

Je n'ai pas du tout envie de vous raconter l'histoire, d'abord parce que le suspens et la découverte d'un aussi long livre est un chemin personnel, et que les événements s'enchaînent avec un rythme effréné, alors je serai bien en peine de vous faire une description simplifiée au risque d'oublier un "truc  important". Sachez que les sensations de lecture sont différentes à chaque chapitre et que le panel de sentiments par lesquels on passe est impressionnant, et c'est sans doute pour cela que je n'ai trouvé aucun temps mort, aucune baisse de rythme… Des touches données par une écriture fluide, avec des termes bien choisis, bien pesés, qui contribuent à apporter l'émotion, le suspens, la peur, la cruauté, la pitié … l'horreur, bref, vous ne serez pas en reste … On passe par toutes les couleurs ! 

Le fil conducteur de cette véritable épopée est une petite fille Amy Harper Bellafonte, elle draine derrière elle l'espoir de toute une civilisation, et l'attitude de cette enfant à le charme des héros intemporels, calme, sans long discours, avec une force intérieure que l'on ressent immense, elle semble tout savoir…. En décrivant son univers, dans cette première partie, l'auteur nous attache à cette gamine, si fragile et si forte à la fois. La deuxième partie, nous emmène beaucoup plus tard dans le temps, une centaine d'années sont passées et nous découvrons l'organisation des hommes en colonie de survie face aux viruls, ces monstres crées de toutes pièces par l'homme et ses "foutues" expériences … L'intérêt des chapitres suivants est qu'ils nous font avancer dans l'histoire au rythme des découvertes de la communauté, et dans l'espérance de trouver le remède qui délivrera le monde de ce fléau … L'auteur ne peut pas s'en sortir avec une pirouette, l'histoire est simple et complexe à la fois. Et à la fin de ce tome, nous ne saurons pas encore si le sort de la planète est réglé, bien que l'espoir perdure et s'affirme ...

Les themes abordés nous sont "sensibles", comme la maladie déclenchée par le virus qui inocule toutes les horreurs physiques et morales. Sous couvert de la science, nous découvrons aussi que les expériences sur les humains ou sur des animaux déclenchent une peur collective, une panique instinctive, (nous avons déjà connu ce phénomène à l'occasion d'épidémies mondiales). 
L' auteur met donc avec brio, et au goût du jour, la remontée de vieilles peurs ancestrales !

A côté de cela, de beaux portraits dans ce roman où la vie en communauté restreinte est souvent tendue, des huis-clos qui font froid dans le dos avec des personnalités fortes et courageuses, des pleutres et des lâches, un mélange, qui un excellent échantillon de nos communautés actuelles. Des gens à qui on s'attache beaucoup, et qu'on peut perdre à tout moment comme un vulgaire pion, cet attachement prévaut et devient une belle corde sensible !

Le nombre de pages n'est vraiment pas rebutant lorsqu'on commence à se plonger dans cette histoire, et si la "mayonnaise prend" dès les premières pages, vous êtes partis pour un long et bon moment de suspens, de rapports humains et d'horreur ... L' alchimie est parfaitement maitrisée alors bonne lecture à ceux qui voudront tenter l'aventure ! 
 Il me tarde de lire la suite " les douze", le deuxième tome de cette trilogie.


19 commentaires:

  1. Je suis ravie qu'il t'ait autant plu et que de ton côté (contrairement à moi) tu n'aies pas trouvé de temps mort. J'espère lire la suite très rapidement pour ne pas perdre les détails. Si je pouvais le faire avant le printemps ce serait top mais bon... :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai,, je ne me suis pas ennuyée, j'ai trouvé due tout était nécessaire, et même chose pour moi, il vaut mieux battre le fer quand il est chaud ! je pense l'attaquer très prochainement !

      Supprimer
  2. Une très chouette chronique Licorne. Évidemment, tout ce que tu dis me donne envie de me jeter à l'assaut de ce pavé, qui a une suite en plus!
    L'ambiance, l'univers et les personnages me semblent super, de quoi accrocher le lecteur. Merci encore une fois pour la découverte et ton enthousiasme communicatif :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien, ma C'era, ce livre a été un régal à lire, on rentre vraiment dans la profondeur de l'histoire, pas évident de mettre la planète en danger à ce point, et d'arriver à nous le faire croire ! Belle prouesse de cet auteur !

      Supprimer
  3. Il faudra vraiment que je le lise celui-là !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Zina ça pourrait te plaire ! Il ne faut pas que l'épaisseur fasse peur ! ça se lit tellement vite ... J'ai été surprise moi-même d'être emportée à ce point.

      Supprimer
  4. Il n'est pas question que je succombe ! Tu pourras dire tout ce que tu veux : niet ! j'ai très peur des gros livres, et des Zombies encore plus..........

    RépondreSupprimer
  5. Je te croyais plus courageuse Nanet ! ;)

    Mais rien n'est perdu si j'ai réussi à éveiller ta curiosité ! .... Merci de ton passage ! bises

    RépondreSupprimer
  6. J'avais déjà envie de le lire, et maintenant j'en ai encore plus envie ;) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut aimer les pavés, mais c'est une bonne surprise !

      Supprimer
    2. Il me tente de plus en plus ;) !

      Supprimer
  7. Yeah ! :) J'adore ta chronique, tu me donnerais presque envie de relire le livre ! Va falloir que je lise aussi le tome 2 mais faudra que je planifie ça avec mes copines de lecture commune du premier donc je pense que ce ne sera pas avant cet été. Je n'ai pas vu World War Z mais je l'ai en DVD.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens d'attaquer le 2... C'est du très bon. Plein de choses s'éclairent et on revient sur le début de l'affaire ! Je te le conseille...

      Supprimer
  8. J'ai passé un très bon moment avec ce livre, surtout avec la première moitié. La second m'a un peu déçue : je l'ai trouvé un peu trop conventionnelle...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ton passage Luna, c'est certain que cette histoire est assez dans l'air du temps, c'est sans doute ce coté "conventionnel" dont tu veux parler !

      Supprimer
  9. Je vois ce livre partout !
    Il faut que je me le procure pour voir un petit peu ce qu'il en est ..
    Très belle chronique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ta visite Manon, je souhaite qu'il te plaise autant qu'à moi ! et n'hésite pas à venir m'en parler si tu décides de faire ce voyage dans ce monde apocalyptique ...

      Supprimer
  10. Huit saisons de cet auteur m'avait assez plu mais pas emballée... le thème lien des nouvelles peut être. Ici ton avis me donne envie de retrouver cet auteur dans un autre cadre! Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas du tout le livre dont tu parles ! Tu vois j'étais même persuadée que le passage était son premier roman ! Je ne peux pas trop te donner de comparaisons. Mais il s'agit d'un gros pavé alors ... J'espère que si tu te lances tu apprécieras !

      Supprimer

Merci pour vos commentaires ...