mardi 2 septembre 2014

Mordre le bouclier - Justine Niogret

Présentation de l'éditeur ( j'ai lu) - Fantasy

PRIX UTOPIALES EUROPÉEN 2012
PRIX ELBAKIN 2012 du meilleur roman de Fantasy

Pour détourner Chien des sombres pensées qui l'animent depuis qu'elle a perdu la plupart de ses doigts, Bréhyr entraîne la guerrière dans sa propre quête de vengeance. Sa prochaine victime compte parmi les croisés partis libérer la Terre Sainte. En remontant la piste de merde et de sang laissée derrière elles par ces hordes de chevaliers désargentés, les deux femmes croiseront la route de Saint Roses, un homme de bien brisé par le siège de Jérusalem et des horreurs qu'il y a vues, et celle de la Petite, qui n'a confiance qu'en son arbalète.

Justine Niogret a trouvé un magnifique chroniqueur en la personne de Mr J.P Jaworski, la préface nous dépeint en effet tous les attraits de ce livre. 

Un titre surprenant … qui rappelle quelques coutumes barbares et qui donne le ton ! 

Modestement, je tenterai à mon tour de vous parler de mon ressenti. Comme pour le premier tome, on retrouve avec bonheur, le ton cassant, râpeux et propre à Justine, quand j'ai eu le plaisir de me faire dédicacer son premier livre CHIEN DU HEAUME, et que je revois dans ma mémoire, son joli minois délicat… J'ai beaucoup de mal à croire que ce langage crû et sans concession, sort de cette frêle et gentille personne … et pourtant … 

J'adore ce style, mais il épuise les nerfs et notre imagination par sa densité et sa puissance, pour cela j'ai apprécié la conception du roman court. 

Nous retrouvons CHIEN, salement cabossée, handicapée physiquement et moralement avec la perte de son ami et de ses doigts. Bréhyr, guerrière bravache débarque dans la vie de Chien et l'entraîne dans son sillon, lui donnant des sujets de réflexion pour l'occuper et la soigner de ces malheurs. Des personnages toujours aussi torturés que dans le tome 1, mais dont la complexité s'intensifie, l'auteur les fait évoluer et leur donne une certaine maturité. 

Chien ne veut pas tomber dans la folie de son père, et son prénom qu'elle cherche à connaître, ne lui ira jamais aussi bien que celui qu'elle porte. CHIEN, qui va suivre l'ombre de Bréhyr et qui tourne en rond dans sa douce folie de vengeance et de violence. Les deux femmes feront chemin ensembles, et se sont fixées des quêtes assez improbables, trouver et comprendre son passé pour l'une et mettre la main sur un assassin pour l'autre, en l'attendant dans un hypothétique passage ... 

Bréhyr qui mène la danse dans ce tome, m'a beaucoup fait penser à Brienne dans le trône de fer, même force de caractère au physique fort et peu avantageux, un personnage infatigable qui avance toujours avec Chien à ses basques. Quel étrange duo ! On ne ressent pas d'émotion, ni de sentiment entre elles, elles veillent pourtant l'une sur l'autre sans plus de familiarité. 

J'ai lu ce livre d'une seule traite, je me suis plongée dans le passé, et les méandres de la psychologie de Chien et de Bréhyr, et c'est assez prenant, on souffre à leurs côtés, physiquement et moralement. Justine Niogret a dépassé la dureté quotidienne et donne des sens plus profonds et plus "philosophiques" aux attentes de nos deux guerrières. 

Des passages très marquants dans la violence ou la douceur, comme la rencontre avec la mère de Chien, qui donnent lieu à des dialogues choquants et durs, d'autres, au contraire, sont empreints de douceur et d'écoute avec la rencontre de St Roses, un jeune et beau croisé… Le besoin de parler et de connaitre l'autre donnent des ouvertures sur des récits assez poignants, et on notera celui de St Roses qui raconte sa croisade. 

J'ai beaucoup de mal à classer ce roman en fantasy, mises à part quelques lueurs assez magiques, je dirai d'ailleurs plutôt oniriques, je n'ai ressenti que de l'histoire vécue dans la grande Histoire. Bien qu'il manque des repères de dates et de lieux, on est à l'époque des croisades, et on se sent parfaitement intégré dans notre plus plus sombre moyen-âge, c'est assez criant de vérité … 

Comme pour le tome 1, vous trouverez un lexique en fin d'ouvrage sur le ton plaisant de la rigolade, il sera bienvenu pour soulager les dernières minutes du roman pleines d'émotion et d'intensité.

J'ai fini cette lecture sur un grand soupir, me voilà de nouveau séparée d'héroïnes très attachantes, une fin ou l'on se dit aussi " tout ça, pour ça !" …. Mais je vous laisse le soin de découvrir cette auteure française et talentueuse, et elles ne sont pas si nombreuses que ça dans ce genre….




4 commentaires:

  1. Il faudrait que je le lise aussi ! j'avais trrouvé très interessant le 1er tome

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, une écriture très particulière, crue, dure et pourtant avec une fibre poétique qui m'a touché !

      Supprimer
  2. Cette saga me fait super envie !!! C'est tout à fait le genre de roman qui devrait me plaire. Merci pour cette découverte Licorne ;-) Lupa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien Lupa ! Je te conseille de commencer par le premier "Chien du Heaume", et tu m'en diras des nouvelles ! ;) Merci de ton passage

      Supprimer

Merci de vos commentaires ...