vendredi 19 décembre 2014

L'école de la nuit T.2 - Deborah Harkness

Présentation de l'éditeur ( livre de poche) - Fantastique

L'historienne Diana Bishop, issue d'une lignée de sorcières puissantes et le vampire Matthew Clairmont ont violé les lois de séparation des créatures. Lorsque Diana a découvert un manuscrit alchimique magique à la Bodleian Library, elle a déclenché une lutte dans laquelle elle est devenue liée à Matthew. Maintenant la coexistence fragile entre sorcières, démons, vampires et humains est dangereusement menacée.
Cherchant la sécurité, Diana et Matthew ont voyagé dans le temps pour se retrouver à Londres, en 1590. Mais ils réalisent vite que le passé n'est un havre de paix. Retrouvant son ancienne identité en tant que poète et espion de la reine Elizabeth, le vampire retombe avec un groupe de radicaux connus sous le nom de l'École de la Nuit. Beaucoup sont des démons rebelles, les esprits créatifs de l'âge, dont le dramaturge Christopher Marlowe et mathématicien Thomas Harriot.

Ensemble Matthieu et Diana chercheront le Londres des Tudor pour trouver le manuscrit insaisissable, l'Ashmole 782, et la sorcière qui va enseigner à Diana comment contrôler ses pouvoirs remarquables.
Ma chronique du tome 1 pour rappel.

Comme beaucoup d'entre nous, j'attendais de pouvoir lire la suite, et voilà c'est chose faite, une lecture très rapide de ma part, quelques 700 pages avalées goulument, malgré quelques passages un peu long.

J'étais très impatiente de retrouver Diana et Matthew en Angleterre, toujours à la poursuite de l'Ashmole 728 et surtout à la recherche d'un sorcier capable d'enseigner à notre apprentie, les rudiments et la maîtrise de la magie, enfin un peu plus que des rudiments ... car il s'avère que Diana est une sorcière hors norme, rare et puissante !

On est donc parachuté dans le monde élisabéthain du 16e siècle, que l'auteur prend un soin particulier à décrire, on sent ses recherches et sa maitrise des faits, ce réalisme nous plonge dans ce nouveau cadre historique, et c'est plaisant, on s'y croirait. Les personnages que nous découvrons sont nombreux, et j'avoue que le cercle d'érudits que représente l'école de la nuit ... est restée un peu dans le brouillard au début, ayant du mal à bien discerner qui est qui ? ...Mais on finit par s'habituer à nos nouveaux acolytes... cotoyer Shakespeare et Marlowe, leur donner une vie propre est assez jouissif et on sent que l'auteur s'en est donnée à coeur joie ! 
Quand on se replonge de nouveau dans l'histoire, c'est un régal, l'aventure prend du galon, et la chevauchée en France à la rencontre du pére de Matthew, sont parmi les meilleurs passages, la préparation de leur mariage est exquis, aussi bien par les costumes que l'auteur décrit à merveille, que par la tension qu'il déclenche... 

A travers les événements qui s'enchaînent sans temps mort, on voit l'évolution du couple, chacun a ses moments de doute, et  "Le Matthew" attentionné du premier tome, devient un vampire redoutable dans cette époque reculée, cela lui redonne une certaine "fraicheur" dans sa nature. Diana, elle, prend de l'assurance et assume bien son côté "sorcière", les démonstrations de son art sont imagées superbement. Elle m'a fortement impressionné dans ce tome et elle vole un peu la vedette aux vampires, Matthew est plus en retrait ici, moins tendre, et plus dans son "jus" si je puis dire... 
Leurs querelles sont plus violentes, mais ils aiment à se titiller et cela rend quelques passages et situations plus plaisantes et drôles à lire. On les sent très unis et une confiance mutuelle s'instaure avec force, une évolution de couple très normale en somme. Une belle galerie de personnages les entourent, et s'ils nous dispersent un peu, par leurs nombres importants, les principaux acteurs reprennent vite le flambeau pour nous remettre dans l'histoire.

Malgré une écriture rythmée qui amène toujours une nouveauté dans le roman, il y a eu des petits passages à vide... Le voyage en europe centrale par exemple a été plus laborieux à lire pour moi, je l'ai trouvé sans grand intérêt sinon que d'étirer l'histoire, et ce n'était pas nécessaire. 
La notion de temps est bien gérée, entre le passé et présent, nous ne sommes jamais perdus. C'est encore un excellent point positif de ce livre qui nous fait voyager dans le temps et dans l'espace. J'avoue avoir été impatiente de les voir repartir vers notre époque, un retour un peu expéditif qui clôture ce deuxième tome, une fin sans rebondissement qui nous laisse avec nos questions, on n'en sait toujours pas plus sur ce manuscrit ... dont l'intrigue est un peu relayé au second plan...

Mon coup de coeur reste pour le premier tome, cette suite a été passionnante à lire à certains égards, mais les ingrédients étaient moins surprenants, l'effet de surprise a moins fonctionné, et la quête s'est un peu évaporée, la curiosité suscitée par le grimoire retombe un peu aussi... Ce roman aurait mérité une bonne centaine de pages en moins, je pense, ce qui m'aurait permis de maintenir mon attention plus attentivement, surtout sur la fin qui m'a paru un peu expédiée... 
J'espère que le troisième tome nous donnera des réponses, je serai contente de retrouver Diana et Matthew dans ce dernier opus et comme ils ont finalement peu avancés dans leur quête, il va falloir qu'ils mettent les bouchées doubles pour arriver à leur fin, ça risque d'être envoûtant et passionnant ...




16 commentaires:

  1. C'est vrai que la quête de l’Ashmole 782 est mis un peu en retrait au profit de l'apprentissage de Diana, mais je n'ai pas ressenti de longueur tellement l'univers élisabéthain du 16e siècle m'a captivée ainsi que tous les illustres personnages qu'on y croise ! Je suis en plein dans le troisième et dernier tome, et je peux te dire que ce retour dans le présent augure bien des événements... Mais je ne t'en dis pas davantage ;)
    Merci Lili pour ce billet vraiment fidèle à l'univers de Déborah Harkness !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Lupa, tu confirmes mon envie de lire le tome 3. L univers elisabethain est bien rendue et apporte en effet beaucoup à l atmosphère du roman.

      Supprimer
  2. Je suis d'accord avec toi sur le fait que finalement L'Ecole de la Nuit est un peu nébuleuse et sur les quelques longueurs (que j'avais déjà ressenti dans le tome 1) mais je pense que c'est inhérent au style de D. Harkness qui veut nous donner tout dans les détails.
    Comme toi, j'ai bien apprécié le passage en France, les relations entre Diana et Matthew et puis la gestion du temps entre passé et présent qui est vraiment bien maîtrisé.
    Et tu vas voir que cela continue bien pour la suite ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les quelques longueurs viennent sans doute de la profusion de détails qui finissent par masquer un peu l'intrigue... mais c est aussi ce qui donne un certain charme a son style... En avant donc pour la suite !

      Supprimer
  3. ça va on pense la même chose. je n'ai pas aimé toute la partie sur Prague. c'était trop long!! quelque dizaine de pages en moins m'aurait pas géner

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ce passage m a un peu gêné... Et à contribuer à disperser mon attention... Ravie que nous ayons eu un ressenti similaire. ;-)

      Supprimer
  4. C'est une saga que j'aimerais beaucoup lire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n ai pas mis de lien vers le tome 1. Il faut que je remédie à ça d ailleurs... Mais il m avait plus enchanté... Malgré les pavés qu ils représentent, ces livres se lisent très vite. Je te souhaite de le découvrir bientôt Léa !

      Supprimer
  5. C'est vrai que la partie sur Prague est peut-être moins intéressante mais j'avais trouvé ce tome 2 passionnant malgré les longueurs. Il faut que je sorte le tome 3 de ma Pal !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c est le petit bémol ce passage, le reste s'est lu avec avidité, elle a un certain chic pour donner beaucoup de réalisme à une histoire féerique.. J attends le tome 3 en format poche pour avoir le fin mot de l histoire. Merci de ton passage Frankie. Bises

      Supprimer
  6. Je partage ton avis sur ce tome ! Par contre j'ai eu beaucoup plus de difficultés que toi avec les longueurs à répétitions : j'espère que le dernier tome sera mieux et répondra à toutes nos questions^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente de ce partage Kincaid, j'espère aussi que le troisième sera plus à la hauteur de nos attentes, mais j'en entends beaucoup de bien alors ! A suivre ! Merci de ta visite ;)

      Supprimer
  7. J'ai le premier tome mais je ne l'ai encore jamais lu, il faudrait vraiment... C'est juste qu'il est gros lol.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Melliane, tu aimeras je crois ! Je sais que tu es assez fan et connaisseuse dans ce domaine littéraire. Le premier tome se lit très vite ! ;)

      Supprimer
  8. Le premier tome est plus romancer , le second plus historique, il y a même un changement dans le style d'ecriture, qui peut parait un peu plus lourd à la lecture, quoi qu'il en soit moi, j'adore ce couple atypique quel que soit le temps ou le lieu !
    Merci pour ce bel article qui rend justice à cette trilogie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tout a fait, le second apporte plus de profondeur au personnage et nous promène dans une Angleterre que j'aurai aimé connaître.Je sais que tu avais beaucoup aimé toi aussi ! c'est très dépaysant comme lecture, et ça nous plonge dans de magnifiques rêves ! Le troisième arrive sur le traineau du pére Noel !

      Supprimer

Merci de vos commentaires ...