dimanche 4 janvier 2015

Intrigue à l'anglaise - Adrien Goetz


Présentation de l'éditeur ( le livre de poche) - Policier

Trois mètres de toile manquent à la fameuse tapisserie de Bayeux, qui décrit la conquête de l’Angleterre par Guillaume le Conquérant. Que représentaient-ils ? Les historiens se perdent en conjectures. Une jeune conservatrice du patrimoine, Pénélope Breuil, s’ennuie au musée de Bayeux, jusqu’au jour où la directrice du musée, dont elle est l’adjointe, est victime d’une tentative de meurtre ! Entre-temps, des fragments de tapisserie ont été mis aux enchères à Drouot. Pénélope, chargée par le directeur du Louvre de mener discrètement une enquête, va jouer les détectives et reconstituer l’histoire millénaire de la tapisserie, de 1066 à la mort tragique de Lady Diana sous le pont de l’Alma…

Intrigue à l’anglaise a reçu le prix Arsène Lupin.


J'étais impatiente de lire ce roman policier, pas très long avec ces quelques 300 pages … Mais avec une intrigue en quatrième de couverture digne d'intérêt puisque mes balades m'avaient conduit en Normandie ou j'avais pu apprécié la ville de Bayeux et sa fameuse tapisserie ! Ce fut une bonne chose pour moi, car cela m'a permis de comprendre tout de suite de quoi l'auteur parlait, (un musée que je vous recommande car outre la tapisserie qui méritent vraiment le coup d'oeil, l'exposition qui l'accompagne est vraiment bien faite et enrichissante historiquement sur le sujet. Vous trouverez ici ma balade en normandie) 

Le fait de connaître la tapisserie et son contexte historique a contribué à me faire apprécier la lecture du roman car si je n'avais pas eu ces souvenirs … je ne sais pas franchement si j'aurai poursuivi ma lecture…. 

En effet, je termine ce livre avec un sentiment assez mitigé …Autant j'ai aimé l'intrigue de base et son côté historique, autant j'ai trouvé assez fouillis sa mise en scène et son approche… 

Le personnage principal Pénélope Breuil a du mal à gagner mon attachement, et pourtant c'est une jeune conservatrice curieuse et spontanée, et son premier poste dans la conservation du patrimoine est une chance assez inouïe, même si elle rêvait plutôt de travailler sur l'Egypte, sa passion ... Mais elle ne va pas avoir le temps de s'apitoyer sur son sort car autour d'elle, des agressions, des vols, des expertises qui tentent à prouver que certaines parties de la broderie ne sont pas les vraies, et qu'il manque même les derniers pans de la broderie... bref … Elle décide de mener sa petite enquête, partageant ses idées avec Wandrille, son compagnon et journaliste, qui restera en retrait dans cette affaire. 

Le style et l'écriture sont particuliers, et même si le début m'a séduit avec un ton assez enjoué, j'ai mis un peu de temps à m'y habituer. Cette histoire comporte de très bons passages assurant une crédibilité au récit et une recherche historique indéniable de la part de l'auteur, mais parfois il y a des comportements exagérés, incompris et des situations assez improbables… pas de suspens … un ton assez égal qui ne met pas de densité dans les moments forts ... Je n'ai pas été aussi emporté que le sujet me le laissait présager !
L'auteur insère également des doutes sur l'héritage de la couronne d'Angleterre, il rajoute aussi une dimension moderne avec les derniers moments à Paris de Lady Di .. et cet amalgame de situations et de personnages très éloignés du contexte de la tapisserie a rendu les choses confuses et un peu tirées par les cheveux … 

Comme vous l'aurez aisément compris, je n'ai pas été convaincu par le premier volet de cette série … Ayant reçu depuis en cadeau "Intrigue à Versailles" et "Intrigue à Giverny" (vous noterez l'originalité des titres !), je vais donc m'essayer de nouveau à ces lectures, espèrant y retrouver son sens du détail historique mais alimentant des intrigues plus musclées en rebondissements et en peps ! A suivre donc !






La Tapisserie de Bayeux, aussi connue sous le nom de Tapisserie de la reine Mathilde, et plus anciennement « Telle du Conquest » (pour « toile de la Conquête ») est une broderie du XIe siècle inscrite depuis 2007 au registre Mémoire du monde par l'UNESCO 

Elle semble avoir été commandée par Odon le Bayeux, le demi-frère de Guillaume le conquérant et décrit les faits relatifs à la conquête normande de l' Angleterre en 1066. Elle détaille les événements clés de cette conquête, notamment la bataille d'Hastings. Toutefois, près de la moitié des images relatent des faits antérieurs à l'invasion elle-même. 

Bien que très favorable à Guillaume le Conquérant au point d'être considérée parfois comme une œuvre de propagande, elle a une valeur documentaire inestimable pour la connaissance du XIe siècle normand et anglais. Elle renseigne sur les vêtements, les châteaux, les navires et les conditions de vie de cette époque. À ce titre elle constitue un des rares exemples de l'art roman, profane. Conservée jusqu'à la fin du xviiie siècle dans le Trésor de la cathédrale de Bayeux, elle est aujourd'hui présentée au public au centre Guillaume le conquérant qui lui est entièrement dédié.


16 commentaires:

  1. Quel dommage ! Dès que j'ai vu le titre sur ton suivi j'étais prête à le passer dans ma WL ... Le 4ème était prometteur comme tu l'a dit tout autant que la couverture.
    Merci pour cette franchise et pour le petit rappel historique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, moi aussi, j'ai été déçue car je pensais avoir trouvé une pépite, un bon polar ! Même si ce livre se lit très bien, il n'a pas de "peps" pour moi ! J'en ai deux à lire de cet auteur dans la même série, alors j'espère qu'il va me surprendre !

      Supprimer
  2. Par contre léger souci le renvoi vers ta balade en Normandie est un lien mort.

    RépondreSupprimer
  3. dommage car le sujet est passionnant et le titre était prometteur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, un programme instructif en plus, et la dessus, rien à redire !

      Supprimer
  4. Hou Hou, des indélicats viennent nous voler un élément de notre inestimable tapisserie de Bayeux, à nous Normands ! Non mais dis donc cela ne va pas se passer comme çà.... je le lis et je te tiens au courant :) Merci pour ta chronique franche et sincère, mon coté normand m''aurait fait dire "p't être bin qu'oui ou p't être bin qu'non, voyons la suite ^_^ Bonne et Heureuse année 2015 à toi camarade enquêteur. @bientôt, Grybouille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Grybouille ! Ah les normands sont parmi nous ! ;) tant mieux c'est une région que j'aime beaucoup ! Je ne suis pas normande mais je vais appliquer à la lettre ce fameux diction et poursuivre cette découverte ! Merci de ton passage qui m'a fait sourire ! A bientôt !

      Supprimer
    2. Merci de tes voeux, bonne année à toi également ! ;)

      Supprimer
  5. Dommage que tu n'aies pas été convaincue j'espère que la suite sera plus prenante :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Léa ... et Grybouille, vous avez un blog en commun ? Ou quelque chose m'échappe !

      J'espère aussi pour la suite ! ;)

      Supprimer
  6. C'est dommage, le sujet paraissait vraiment engageant, mais il aura eu le mérite de te replonger dans ta balade Normande, ce qui est déjà réussi ;) Bon, il ne reste plus qu'à souhaiter que les autres titres de ta PAL seront moins décevants ! Bises :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Lupa ! il a fait remonter de très bons souvenirs à la surface de ma mémoire et ma foi ! c'est déjà ça ! J'essaie de partir assez confiante pour la suite ... On va voir cela très prochainement ;)

      Supprimer
  7. Haa, je me disais que le synopsis me disait quelque chose ! Ma collègue lisait "Intrigue à Versailles" quand je travaillais au musée. J'avais noté la référence mais, du coup, avec ta chronique, je ne sais pas si je vais tenter :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais bientôt le lire celui-ci ! Intrigue à Versailles est son deuxième ou troisième roman dans cette lignée, son style aura sans doute trouvé une certaine maturité ! il faut tenter ! ;)

      Supprimer

Merci de vos commentaires ...