jeudi 12 mars 2015

Le sorceleur T1.le dernier voeu - Andrzej Sapkowski

Présentation de l'éditeur (Mylady) - Fantasy
Traduction : Laurence Dyèvre

Geralt de Riv est un personnage étrange, une bizarrerie de la nature, un mutant qui, grâce à la magie et à un long entraînement, mais aussi grâce à un mystérieux élixir, est devenu un meurtrier parfait. Ses cheveux blancs, ses yeux nyctalopes et son manteau noir effrayent et fascinent. Il parcourt des contrées pittoresques en gagnant sa vie comme chasseur de monstres. En ces temps obscurs, ogres, goules et vampires pullulent, et les magiciens sont des manipulateurs experts. Contre ces menaces, il faut un tueur à gages à la hauteur. Car Geralt est plus qu’un guerrier ou un mage. C’est un Sorceleur. Il est unique. 

Au cours de ses aventures, il rencontrera une autoritaire mais généreuse prêtresse, un troubadour paillard au grand cœur, et une magicienne capricieuse aux charmes vénéneux. Amis d’un jour, amours d'une nuit. 

Mais au bout de sa quête, peut-être pourra-t-il prononcer son dernier vœu : retrouver son humanité perdue…

Un avis plutôt mitigé sur ce "sorceleur", un premier tome qui inaugure une saga en fantasy. Il se laisse lire, c'est certain mais, je dois dire qu'il est impossible de ne pas faire de rapprochement avec "l'apprenti épouvanteur" de J. Delaney… L'ayant lu, il y a peu, j'avoue que toutes ses similitudes ont gâté un peu ma lecture, car à part nos deux héros qui sont de générations opposées, il y a peu de différences sur le fond. Le précurseur est sans aucun doute Mr Sapkowski… et si vous avez aimé l'un, vous aimerez sans doute celui-ci, mais j'ai été plus sensible aux aventures du jeune apprenti épouvanteur Thomas Ward …. 

Géralt de Riv, (personnage très connu en jeu vidéo) est dévoué dès son plus jeune âge à trouver et à éliminer les créatures monstrueuses et cruelles qui peuplent les contrées de son pays. Une sorte de chasseurs de primes avec une expérience et un physique peu avantageux, une brute couturé qui inspire la peur partout où il passe… Repoussé par ces congénéres qui le craignent et par les créatures dont il est le bourreau, il est une âme solitaire qui poursuit sans relâche son destin. On apprend peu de choses finalement sur cet homme sombre, qui est une sorte de guerrier aux manières chevaleresques, luttant contre les forces obscures. Ce rôle ne m'a pourtant pas rendu le personnage attachant. Il y a beaucoup de héros de cet acabit en fantasy, et celui-ci n'a pas de charme particulier, à mon goût !  La caricature a été mieux exploité depuis ! Les cheveux blancs, le regard de nyctalope, le grand manteau … un peu déjà vu…non ! 

L'histoire surprend pourtant avec un début très accrocheur, une première aventure dynamique et intrigante qui nous laisse notre héros blessé, et recueilli par Nenneke, prêtresse d'un temple.  Il y sera cantonné pour sa convalescence mais peu à peu, l'histoire s'effiloche,  des histoires courtes s'enchainent sans vraiment de fil rouge. Elles mettent uniquement en valeur les pouvoirs du sorceleur, la structure des histoires devient toujours un peu la même et se transforme en démonstration permanente de ses facultés, elles n'apportent rien de nouveau à l'histoire de fond ...

Le style et l'écriture sont également simples, et ce livre se lit facilement, les scènes de tuerie et de combats sont plutôt bien rendues et bien menés. C'est donc plus au coeur de l'action que son écriture est appréciable. Les dialogues nombreux rendent également vivante l'histoire et apportent un peu de fraicheur parfois, et d'efficacité sur les fins assez moralisatrices de chaque épisode.

On a l'impression d'évoluer comme dans un jeu de rôle, avec des rebondissements assez téléphonés, le tout donnant plus de poids à l'action, il en découle un manque de profondeur dans le récit et les personnages dont certains auraient mérité un plus grand développement, un univers abordé très partiellement, on ne sait pas trop dans quel genre de monde on évolue, on y rencontre des vampires, des sorcières, des striges… un bestiaire complet, pas toujours bien exploité… et une mixité de personnages et de créatures trop abondantes… Bref, je crois que l'aventure s'arrête là pour moi ! je n'ai pas particulièrement envie de connaitre la suite, et j'ai un peu peur de tourner un peu en rond avec ces chasses à la bestiole, répétitives et sanglantes  !




18 commentaires:

  1. Je ne suis encore jamais tombée sur une novélisation de jeu vidéo qui soit une franche réussite... J'avais déjà eu des échos de ce sorceleur qui n'étaient guère brillants ! :o(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien, tu vois les échos sont assez réalistes ! merci de ton passage bises

      Supprimer
    2. Il ne s'agit pas d'une novélisation mais du roman à l'origine des jeux. Ils ont été écrits à partir de 1990 et n'ont atteint le succès que plus tard. Les jeux se sont en fait inspirés de ces romans, et pas l'inverse...

      Supprimer
  2. Si je ne me trompe pas, c'est le livre qui a inspiré le jeu vidéo. J'ai la saga à la maison, ma frangine avait commencé à lire le premier mais n'avait pas accroché plus que ça non plus. Du coup, je ne me précipite pas ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une sorte de suite de sketches où le sorceleur chasse des créatures étranges, parfait comme scénario pour un jeu vidéo, gueguerre et hémoglobine ! Top là avec ta frangine ! on est d'accord !

      Supprimer
    2. Bof, pas très encourageant tout ça... Une saga qui va trainer dans ma PAL ! ^^

      Supprimer
  3. Réponses
    1. oui, je n'en fais pas un très beau tableau ! ;)

      Supprimer
  4. Je compte découvrir "L'apprenti épouvanteur" de J. Delaney cette année en priorité ! C'est pourquoi celui-ci restera sans doute sur le bord de la route, il y en a déjà tant d'autres à bord de ma caravane livresque taille XXL :D Bises ma Lili !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, le Delaney est plus jeunesse mais j'y ai trouvé plus d'humanité et de vrais réflexions que dans celui-ci ! Alors pas la peine de te charger inutilement ;) bises ma Lupa !

      Supprimer
  5. moi rien que la couverture, ne me tente pas

    RépondreSupprimer
  6. J'avais bien aimé pour ma part, notamment pour cet aspect contes que j'y avais trouvé. Toutefois, je n'ai jamais lu L'épouvanteur donc je ne peux comparer ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les contes ne me gênent pas trop, mais la manière de commencer et de finir chaque histoire est un peu trop redondante à mon goût ! Il y a de bons passages mais dans l'ensemble, un peu fade ... Merci de ton com ' bises

      Supprimer
  7. Erf, je l'ai dans ma pal, ce n'est pas rassurant.
    J'ai aussi l'apprenti épouvanteur, il va falloir que j'organise mes lectures.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton avis est toujours trés intéressant, que tu lises l'un ou l'autre j'irai voir ça ! Perso : grosse préférence pour le Jeunesse ! bises

      Supprimer
  8. Je n'ai jamais lu de Fantasy, du moins, je n'en ai pas le souvenir... Mais si un jour je devais commencer, cela ne sera sûrement pas avec ce livre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tu fais bien ! Il y en a beaucoup d'autres qui gagnent à être connus !
      Merci de ton passage !

      Supprimer

Merci pour vos commentaires ...