jeudi 29 octobre 2015

Le nom du vent - Patrick Rothfuss

Présentation de l'éditeur ( Bragelonne) - Fantasy

J'ai libéré des princesses. J'ai incendié la ville de Trebon. J'ai suivi les pistes au clair de lune que personne n'ose évoquer durant le jour. J'ai conversé avec les dieux, aimé des femmes et écrit des chansons qui font pleurer les ménestrels.
J'ai été exclu de l'Université à un âge où l'on est encore trop jeune pour y entrer. J'y étais allé pour apprendre la magie, celle dont on parle dans les histoires. Je voulais apprendre le nom du vent.
Mon nom est Kvothe. Vous avez dû entendre parler de moi.
Un homme prêt à mourir raconte sa propre vie, celle du plus grand magicien de tous les temps. Son enfance, dans une troupe de comédiens ambulants, ses années de misère dans une ville rongée par le crime, avant son entrée, à force de courage et d'audace, dans une prestigieuse école de magie où l'attendent de terribles dangers et de fabuleux secrets... Découvrez l'extraordinaire destin de Kvothe : magicien de génie, voleur accompli, musicien d'exception... infâme assassin. Découvrez la vérité qui a créé la légende.





Il y a un moment où il faut passer à l'action, alors à force d'entendre de-ci, de-là de bonnes critiques sur ce livre, je me le procure ... et MarieJuliet finit de me donner l'occasion de le lire grâce au dernier LDPA en cours. Au moment où je commence ma lecture, quelques copinautes me susurrent à l'oreille, que ce n'est pas si fabuleux que ça ... cette histoire, beaucoup de longueurs ... Arrrh ! le doute me prend mais c'est décidé, je vais me coltiner ces 800 pages sans broncher... On verra bien !

Le constat est clair, j'ai adoré l'écriture de cet auteur, un gros point fort de ce livre, j'ai décollé sur certains passages, emportée par l'émotion, par les descriptions, les sentiments, mais je dois dire que cela m'a paru assez inégal sur l'ensemble du livre, car parfois j'ai senti poindre l'ennui ... Des longueurs, c'est vrai, il y en a quelques-unes, car on trouve souvent des histoires dans l'histoire et parfois on ne s'est plus très bien à quel niveau, on est ... surtout au début de sa biographie ! L'auteur semble avoir besoin de démontrer ses dires, et nous avons beaucoup de démonstrations et d'explications qui densifient le récit ... et malgré ça, j'ai continué, enchantée par certains passages et survolant certains autres, j'étais curieuse de connaître la vie de Kvothe.

Un début exaltant, en effet, j'aime beaucoup l'ambiance des auberges à l'allure médiévale, et l'épisode qui ouvre le roman avec la soirée et le récit de l'attaque d'une créature du genre "arachnide" apporte son lot de suspens et de mystères, j'avais envie d'avancer plus vite dans la trame. Une entrée en matière savoureuse qui nous permet de nous interroger sur cet aubergiste un peu froid, et de commencer à nous attacher à cet homme sombre que l'on sent mélancolique d'un passé prestigieux. Il semble désenchanté et triste de sa vie derrière son comptoir, secondé par Bast, un personnage qui s'avère aussi sympathique qu'étrange…

L'histoire commence vraiment lorsque Kvothe sauve un jeune chroniqueur, scribe et biographe, des griffes des fameuses araignées tueuses. Ce dernier se doute très vite que cet aubergiste n'est pas celui que tout le monde croit …Ce n'est pas un homme ordinaire et sous Kote, se cache Kvothe, qui dévoile vite un étrange passé à notre chroniqueur ... Ce récit prend le ton de la biographie, et c'est à partir de ce moment que j'ai trouvé l'avancée un peu longue, tous les moments de la vie de Kothe vont se succéder assez linéairement et chronologiquement. Certains passages sont vraiment prenants comme le premier cours qu'il donne à l'université sous l'oeil furibond d'un ses professeurs par exemple, mais d'autres semblent plus anodins et ont manqué de tempo et d'énergie à mon goût, ingrédient nécessaire au récit raconté ….

L'étude des personnalités prend le pas sur l'action, la magie et la fantasy, on découvre la vie de Kvothe, comédien, arcaniste, musicien légendaire, qui n'a pas de cesse de découvrir qui sont les chandrians, ces êtres mystérieux qui le fascine … et pour le reste, je vous laisse découvrir …. Mais sachez que le récit de sa vie nous entraine dans ses pensées, et la psychologie des personnages reste la préoccupation de l'auteur tout au long de livre. Cette quête initiatique qui nous amène à penser que cet homme peut sauver le monde, déstabilise parfois, propulsé entre la vie "d'Oliver Twist" et "les déboires d'un lycéen", il semble être le héros d'un conte moderne, et cela est parfaitement crédible. Mais à côté de ça, j'ai été un peu déçue de découvrir que le "sympathisme" reste une magie simple, et malgré une université conséquente, on manque d'explication de façon générale sur les arts et la magie, la narration se focalisant sur la vie quotidienne de Kvothe … mais il s'agit du premier tome, alors … nous attendrons un peu pour "le nom du vent" ...

L'univers est travaillé également, mais change un peu des atmosphères fantaisistes habituelles, on ressent bien le poids du médiéval, beaucoup moins celui de la fantasy traditionnelle, l'apprentissage de la connaissance est plus importante que l'art de la guerre. Cela donne une fantasy plus "intellectuelle" et je ne suis pas sûre d'avoir vraiment aimé, disons qu'elle m'a fait moins rêver ...

La part belle est faite à la musique, de très beaux passages évoquent cet art, c'est à souligner. On pourra parler également de la très belle couverture de Marc Simonetti, qui a tout de même une tendance "récidiviste" à nous présenter les héros de ces romans, de dos, tourné vers des paysages aériens, lointains et magnifiques ! Mais elles n'en restent pas moins superbes !

Voilà, ne sachant pas à quoi m'attendre, j'étais plutôt partie dans la lecture d'une aventure plus guerrière qu'autobiographique, ll n'est question d'aucune bataille épique, l'atmosphère est feutrée, et la concentration que demande cette lecture est importante, ne serait-ce que pour essayer de ne pas passer à côté des expériences et des messages qui façonnent la vie du héros… Messages qui sont sûrement des clefs pour les prochains tomes. J'ai peur de ne pas avoir été assez attentive, mais la curiosité l'emportera, et grâce au talent de conteur de l'auteur, je lirai sans doute la suite, il reste beaucoup de questions... et j'aimerai savoir ce qu'a fait cet homme, pourquoi il en est arrivé là … et surtout ce qui lui donne un rôle à part dans le monde de la fantasy actuelle.  A découvrir !



 

12 commentaires:

  1. Pour de la fantasy, je dit toujours oui! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donc j'en conclus, que tu es sûrement convaincue par cette chronique ! ;)

      Supprimer
  2. Même si tu n'as pas été au plus concentrée lors de ta lecture, la suite te sera agréable :) Je suis contente que tu aies aimé, c'est un grand coup de cœur pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Acro de venir m'encourager a continuer... je le ferai ;).

      Supprimer
  3. C'est vrai qu'il y a quelques lenteurs (mot que j'emploierais plus que longueurs car cela implique un certain ennui effectivement, ce qui n'a pas été le cas pour moi), mais j'ai vraiment été passionnée par la jeunesse de Kvothe. Tout m'a plu dans ce livre. Le 2e a été également une excellente lecture pour moi et maintenant j'attends que le 3e tome sorte mais il se fait attendre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'au fond j'attendais plus d'actions. Dans ce tome, nous sommes dans une phase d'apprentissage, elle nécessite des passages sur la réflexion, plus statique, je peux comprendre, mais c'était long et lent pour moi…J'ai accroché sur les premiers chapitres car l'invasion des scraels ouvrait des portes intéressantes, il est vrai qu'ensuite, les événements de sa vie passé sont plus anodins, les incursions dans le présent reviennent peu, c'est ce qui aurait pu donner plus de tonus au récit. Mais cela n'engage que moi ! merci de ton avis Frankie.

      Supprimer
  4. Des araignées tueuses :-O Comme ça je suis prévenue, merci ! Car malgré que je sois arachnophobe, je suis follement tentée par ce titre ^^ Les lenteurs ne me font pas peur, le manque de bataille pour moi un détail, une belle écriture plaisir garanti de lecture ;-) Tu vois j'en fais même des rimes :D Bisous ma Lili !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te rassure, pour les araignées, il y en a qu'au début ...Alors vu tes remarques, je crois bien que ce livre cela pourrait te plaire, il est un peu à part dans la fantasy, je trouve !

      Supprimer
  5. moi j'ai un peu de mal avec les bouquins qui mettent plusieurs pages avant de commencer. Mais il es vrai que la couverture est magnifique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, elle invite à partir à l'aventure .... hélas, il n'y en avait pas assez pour moi ... ;)

      Supprimer
  6. En fait la lecture prend le rythme d'une randonnée en montagne, on avance plus ou moins vite on apprécie plus ou moins ;-)
    Ravie d'avoir partager ce LPDA avec toi Licorne!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plaisir partagée MJ ! Oui, une randonnée ... très bonne image ! ;)

      Supprimer

Merci de vos commentaires ...