mardi 8 décembre 2015

Damné T.2, T.3, T.4 - Hervé gagnon

Présentation de l'éditeur (Pocket) - Fantastique - Aventure - Histoire

Tome 2 - Gondemar a maintenant découvert la nature même de la Vérité et s’en trouve ébranlé. Cette révélation lui a été faite à Montségur par l’Ordre des Neuf. 
Devenu maître de l'Ordre, il prend connaissance d’instructions laissées par le fondateur à l’intention de ses successeurs. Il y apprend qu’Hugues de Payns a créé deux Ordres distincts, chacun détenant une part de la Vérité et chacun ignorant tout de l’autre. Une seule personne connaît les deux emplacements : le Cancellarius Maximus, unique juge du moment ou leur contenu sera réuni et révélé au monde. 
D’ici là, chaque Ordre doit protéger sa moitié du secret. Le temps venu, celui qui sera chargé de regrouper les deux parties deviendra le porteur de Lumière. 
À Toulouse, Gondemar de Rossal apprend que la seconde part de la Vérité se trouve dans le Nord. Craignant que ses ennemis ne le précédent, il abandonne Cécile de Foix et, le coeur lourd, prend la route en compagnie de Pernelle et d'Ugolin. 

Tome 3 - En chemin, il devra se joindre à un convoi de croisés mené par André de Pierrepont. L'homme est en route vers la même destination que lui: Gisors. Incognito, il fait la rencontre du jeune Guy de Montfort, fils du sanguinaire Simon. Le jeune homme lui apprend qu'il a été envoyé par son père pour récupérer des papiers d'une extrême importance. Convaincu qu'il s'agit de la seconde part, Gondemar se lie d'amitié avec Guy, espérant lui subtiliser les précieux documents. Mais à Gisors, rien ne se produit comme prévu et Gondemar se retrouvera face à face avec Jésus en personne... 
Gondemar de Rossal se rend à Toulouse. Il y fait la connaissance du comte Raymond Roger de Foix, frère de dame Esclarmonde, et de son fils Roger Bernard II. Il y rencontre aussi, en la personne de Cécile de Foix, l’amour et la tendresse auxquels le damné en sursis qu’il est n’a jamais eu droit. 


Tome 4 - Prisonnier et profondément abattu, Gondemar est amené vers Carcassonne dans un convoi dirigé par Alain de Pierrepont et le demi-frère de Simon de Montfort, Guillaume des Barres. En chemin, un templier qui croise sa route remet à Gondemar un message signé par le Cancellarius Maximus qui lui ordonne de remettre la première part de la Vérité à Montfort. Quelques jours plus tard, le même homme tente de l'assassiner pendant une embuscade. Gondemar ne comprend pas à quel jeu il peut bien jouer, mais la situation lui fait réaliser que la Vérité ne doit pas être abandonnée sans combattre. 
Le Damné convainc Ugolin de fuir avec son amie pour prévenir ce qui reste des Neuf de Montségur de la situation, en espérant qu'ils l'aideront à sauver Cécile et la Vérité.


Vous trouverez ma chronique du tome 1, ici



Voilà, une saga que je ne suis pas prête d'oublier, si le tome 1 m'avait captivé, il en a été de même avec les 3 autres suivants. Un régal jusqu'au bout du bout ...Une quadrilogie passionnante, historique, avec une pointe de fantastique, juste ce qu'il faut pour ne point décrédibiliser l'histoire, la vraie avec un grand H.  L'auteur entretient le suspens et la magie de la situation avec intelligence, accentuant à chaque tome les rebondissements, l'émotion et le désir de savoir comment cela va finir, il surenchère à chaque tome, en complexifiant l'intrigue principale sans en faire trop.

La religion y tient une grande part, l'auteur nous révéle une autre perception de la vie de Jésus, une interprétation qui ne correspond pas à ce que les chrétiens connaissent, et j'avoue que les cathares de Montségur m'ont fait beaucoup réfléchir, les rivalités entre les différents ordres de chevalerie également ...Les réponses et les mystères évoqués par l'ordre des neuf, puis par le Cancellarius Maximus, m'ont interpellé ... Mais je ne veux rien dévoiler de l'intrigue...
On appréciera ou pas la démarche de l'auteur dans la remise en cause d'une certaine forme de croyance, moi, je trouve qu'elle explique beaucoup de choses et on se laisse convaincre le temps de la lecture, et après encore ... car certaines choses correspondent à des convictions personnelles, j'ai donc trouvé un certain contentement à travers ces personnages et ce qui les a poussé à continuer leur périple.

La vraie Histoire, sur laquelle s'appuie cette histoire. L'auteur mêle habilement la vraie Histoire et celle qu'il fait vivre à Gondémar de Rossal. On s'y perd tant c'est crédible, on retrouve notamment Simon de Montfort dont le personnage historique s'est fait connaître par ces massacres, on sait qu'il décima les cathares du Sud avec urgence et violence, on retrouve également son comparse Amaury, porte parole du pape de l'époque, qui l'épaula tant qu'il pût pour organiser ces tueries. Un bel amalgame de vérités et d'inventions historiques qui montre aussi un gros travail de recherche fourni par l'auteur pour dépiauter cette riche période.

Une mise en place servie par une belle écriture sans fioriture et qui nous donne tout de suite la vision de la scène, l'émotion du moment. Je dois dire que j'ai lu peu de livre où l'écriture coule aussi facilement pour moi, et cet argument mêlé à une histoire vraiment intéressante, en font un de mes plus beaux coups de coeur de l'année ! Je ne peux rien dire de l'histoire, mais à la force des combats cruels et sanguinolents s'opposent souvent la force des sentiments noble et puissants... Un Moyen âge parfaitement décrit par l'auteur qui exploite ses côtés sombres et ses moments de lumières avec perfection.
Je ne peux que vous conseiller cette aventure incroyable au pays des cathares !


Le Signe des Quatre : lire le quatrième tome d'une saga

9 commentaires:

  1. je pense que c'est une série que j'apprécierais car elle regroupe tout ce qui me passionne ou m'interpelle. je note donc ton avis (et une idée pour Noël peut-être ?). Tu le sais, je suis presque plus sensible à l'écriture qu'à l'histoire et ce que tu en dis me conforte dans l'idée de faire entrer cette saga dans ma liste d'envies. j'en profite pour te dire que ces nouvelles couleurs sient bien à ton blog

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ton passage ma Choco, cette histoire m'a comblé, alors j'espère que cette saga te plaira également, je préfère prévenir tout petit coeur, il y a des scènes assez violentes mais qui servent parfaitement l'histoire. Je ne sais pas si nous avons la même sensibilité au niveau du ressenti d'une écriture ! ce sera le moment ou jamais de le découvrir ! ;) Merci pour le blog, c'est sa peau de décembre ...

      Supprimer
    2. Ce pan d'Histoire est parsemé de scènes violentes de toutes façons et pour avoir beaucoup lu sur les cathares et vécu en terre des Templiers, ne t"inquiète pas ce n'est pas ce qui me heurtera ( mais merci d'y avoir pensé car depuis Chattam ... mais ça c'est autre chose !)

      Supprimer
  2. Je le noterai bien, c'est faire entrer une énième saga dans ma PàL.... Je vais d'abord liquider les déjà-présentes... Mais je note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, une énieme... je suis d'accord. Mais celle là, je l'ai lu à la vitesse grand V ... fini les 4 tomes en un rien de temps

      Supprimer
  3. Promis ! Ton conseil sera écouté !! Cette quadrilogie a déjà franchi le premier palier avec empressement ; celui de la wishlist à la PAL ;-) Reste maintenant l'étape décisive ; atterrir dans mes mimines ^^ Très bientôt j'espère ! Merci ma Lili :)

    RépondreSupprimer
  4. Je fais entièrement confiance à ton avis alors ... j'ai commandé les deux premiers tomes ! voilà :-p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouh ! c'est quand même assez violent ma petite June ! C'est le moyen âge dans sa forme la plus simple, beaucoup de cruauté et de violence. Mais quel régal cette histoire et les personnages ! Une lecture que je n'oublierai pas de sitôt ! je te souhaite autant de bonheur à la lecture de ce livre ! Ma petit bigotte risque de ne pas aimer certaines interprétations de notre religion catholique ! ;)

      Supprimer
  5. et voilà j'ai dévoré le premier tome et vais entamer le second ... addictif !

    RépondreSupprimer

Merci de vos commentaires ...