vendredi 11 décembre 2015

Fantômes d'hiver - Kate Mosse

Présentation de l'éditeur ( Le livre de Poche) - Thriller

La Grande Guerre a fauché toute une génération, tué net tant de futurs. Dans le cas de Freddie Watson, jeune Anglais du Sussex, elle lui a pris son frère bien-aimé et ce faisant, lui a volé la paix de l’esprit. Hanté par cette disparition, craignant pour sa santé mentale, il erre sans savoir comment échapper à cette douleur qui le paralyse.
Durant l’hiver 1928, Freddie voyage dans le Sud de la France, une autre région qui a vu couler trop de sang au cours des siècles, quand sa voiture quitte la route durant la tempête. Encore sous le choc, il s’enfonce en chancelant dans les bois et trouve refuge dans un village isolé. Là, lors d’une étrange soirée, il rencontre Fabrissa, une belle jeune femme qui pleure elle aussi toute sa génération perdue.
Au cours d’une seule et même nuit, Fabrissa et Freddie se confient mutuellement leur histoire. Au point du jour, Freddie se retrouve devant un mystère déchirant dont lui seul détient la clef.



Quelle belle petite découverte ! Un roman assez court qui a suscité beaucoup d'émotions, je l'ai fini tout à l'heure, et sans prendre de recul je vous livre mon avis,  je dois dire qu'en ce moment je suis à fond dans les cathares, après Damné de Gagnon, me voilà touchée de nouveau par ces moments de l'histoire dont je me délecte. Cette lecture, je l'ai ressenti comme une  sorte de conte venant me remémorer les horreurs de l'inquisition.

Tout commence à la fin de la grande guerre, Freddie, un jeune homme ordinaire va nous raconter une drôle d'histoire où va se mêler histoire et fantastique, on peut aussi parler de thriller car le suspens même s'il n'est pas haletant est bien présent, et nous enveloppe dans une chape de brume glacée du début à la fin du roman.
Je reconnais que Kate Mosse a une écriture talentueuse, elle a un certain classicisme dans l'avancée et les descriptions de l'histoire, mais l'atmosphère est rendue et maitrisée avec perfection.  Sans être clouée de peur, j'ai eu de bons petits frissons, elle a su conserver jusqu'à la fin, cette ambiance glaciale et triste qui reflète bien le sujet de l'histoire... 

Le récit est écrit à la première personne puisque c'est le héros qui raconte à un certain libraire toulousain, son histoire. En effet, Freddie demande à ce vieux monsieur, spécialiste de très vieux documents, de bien vouloir lui traduire un parchemin qu'il a, avec lui, depuis longtemps. Intrigué, le vieux libraire accepte et en demande la provenance, c'est alors que Freddie se lance dans son récit ... Un récit incroyable qui voit alors le jour enfin, dans les yeux et le coeur de notre acteur principal. Les fantômes qu'il a rencontré prennent alors une certaine consistance par le récit.

Ce roman nous plonge dans l'histoire, la moins avouable de l'humanité, celle des maudites guerres et des tueries sans cause... Elle nous émeut par la force des personnages et de leurs réactions. On est d'ailleurs assez dépité, car l'auteur nous embarque sur une mauvaise piste au départ, ou peut-être est ce moi qui me suis laissée porter par mon imagination ? Je croyais, par exemple, que le héros évoquait les affres de la grande guerre, de par la chronologie du récit, et bien, pas du tout, car au fil des pages on se rend compte qu'une autre tuerie du même acabit a décimé des populations au XIIIe siècle, en Ariège, au même endroit, il s'agit d'un des nombreux massacres de cathares. Alors, d'une guerre à l'autre, même espacée de 600 ans, les fantômes du passé réclament la paix de l'esprit, ces réflexions sont amenées subtilement et sont émouvantes ... 
Les époques et les douleurs s'entrecroisent, le signe de la croix jaune ne fut pas que porté par les juifs pendant la seconde guerre, mais les inquisiteurs à l'époque des cathares exigeaient aussi des sympathisants hérétiques qu'une croix latine jaune soit cousue sur leurs vêtements, l'une sur le dos l'autre sur la poitrine, signe d'infamie. Voilà aussi pourquoi, j'étais perdue dans les époques, et que je n'ai tilté sur la bonne période de l'histoire, tout de suite, confondant les guerres et les massacres d'innocents.

Bon, je m'arrête car je crois que j'en ai déjà trop dit .... J'espère vous avoir donné envie de découvrir ce petit roman, le récit est prenant et fort de messages sur les travers de l'homme. Heureusement, derrière la cruauté et le manque de tolérance, il y a aussi l'amour qui peut passer les siècles facilement, et qui a permis ici d'apaiser le coeur tourmenté de Freddie et de sa compagne de l'au-delà....
 
Merci à Zina d'avoir pioché cette lecture pour notre challenge.




L'Homme qui Grimpait : lire un livre se déroulant dans un environnement montagneux

13 commentaires:

  1. Contente de voir que cela t'a autant plu :) c'est toujours agréable ce genre de surprise !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, sans toi, je pense que ce livre serait resté un temps certain voir un certain temps dans ma PAL ! heureusement qu'il y a des challenges pour sortir les vieilleries ! ;)

      Supprimer
  2. Et j'adooore ta bannière de Noël :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nouvelle petite peau hivernale ! merci Zina !

      Supprimer
  3. Ta chronique donne vraiment envie, je note avec plaisir :)
    P.S. : ta bannière est super belle :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma petite Léa ! pour la chronique et la bannière !

      Supprimer
  4. Avec ton avis, je pense que ce livre me fera sortir de mes habitudes. Je le note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une petite lecture qui dépayse, courte et marquante !

      Supprimer
  5. Une lecture de saison qui mérite que je m'attarde dessus ! C'est une nouvelle entrée - peut-être même une des dernière de l'année - dans ma liste d'envies, mais pas des moindres car elle est vraiment très séduisante !!! Merci ma Lili. Bises :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est parfait comme lecture transitoire entre deux gros romans. Parfois, c'est court et ça secoue autant qu'un long roman. Bonne lecture ma Lupa ! bises

      Supprimer
  6. Je le note, alors. Merci à toi pour ce bel avis. Biz

    RépondreSupprimer
  7. Moi aussi, l'étoile jaune a semé le trouble dans ma lecture... Ce thème historique m'a beaucoup plu.. Pas tellement la façon dont il a été amené avec F et Freddie... L'étoile jaune y est pour beaucoup. Mais à découvrir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une ancienne lecture pour moi maintenant, mais j'en garde un beau souvenir ;)

      Supprimer

Merci pour vos commentaires ...