vendredi 8 janvier 2016

Bird Box - Josh Malerman


Présenation de l'éditeur ( Le livre de poche) - Horreur - SF
Traduction :  Sébastien Guillot

Malorie élève ses enfants de la seule façon possible : barricadés chez eux. Dehors, il y a un danger terrible, sans nom. S’ils s’aventurent à l’extérieur, ce sera les yeux bandés pour rester en vie. S’ils ôtent leurs bandeaux, ils se donneront la mort avec une violence inouïe. Malorie a deux solutions : rester cachée avec ses enfants, isolée, ou bien entamer un terrifiant périple jusqu’au fleuve dans une tentative désespérée, presque vaine, pour rejoindre une hypothétique colonie de survivants. La maison est calme. Les portes sont verrouillées, les rideaux sont tirés, les matelas cloués aux fenêtres. Les enfants dorment dans la chambre de l’autre côté du couloir. Mais bientôt, elle devra les réveiller et leur bander les yeux. Aujourd’hui, ils doivent quitter la maison et jouer le tout pour le tout.


Lisant beaucoup de thrillers, je recherche souvent la perle rare qui saura me donner sueurs froides et mains moites avec une histoire finement orchestrée !
Et bien en voilà une qui va rester gravée un moment ! L'auteur nous laisse envisager une belle carrière, et il a mis la barre très haute pour son premier ouvrage post-apocalyptique ! Un nom à retenir ! 

Aussitôt commencé, il est très compliqué de lâcher le livre, l'histoire est hypnotique avec un suspens à couper au couteau. Beaucoup d'originalité dans ce roman qui suggère plus qu'il n'explique ou ne décrit. C'est la grande force de l'écriture de Malerman qui nous manipule parfaitement en ne nous laissant ressentir que les émotions fortes : peur et angoisse. 

Voir ou mourir, en gros c'est le cruel dilemme que l'auteur a orchestré dans ce petit condensé où les pires scénarios arrivent.. Etre privé de la vue, qui est un de nos sens les plus utilisés et les plus nécessaires à notre vie quotidienne, est une angoisse indescriptible pour les voyants, jouer sur ce facteur marche à tous les coups, c'est une corde sensible qui ne pouvait que nous faire chavirer dans le cauchemar, et c'est chose faite dès le début ! 

La narration est bien menée, l'auteur est à la fois spectateur et s'immisce dans la peau des personnages en narrant leur perception des choses à travers l'énorme handicap, de vivre les yeux bandés pour échapper à une mort certaine. Cette idée de la mort inacceptable et inconcevable nous tient en haleine, elle n'a pas de visage, pas de noms, on ne sait pas ce qui l'anime …
Les questions de nos locataires qui survivent en autarcie, enfermés entre 4 murs, sont légitimes, et nous avons les mêmes interrogations, nous sommes aussi inquiets pour leur avenir, leur survie, les pires doutes s'installent, surtout quand on ne comprend pas ce qui arrive, dans ce cadre, ils ne voient pas d'échappatoire non plus, une descente vers l'enfer qui révèle les caractères de chacun et rend les choses invivables… ils ne comptent plus le nombre de fois ou ils auraient voulu enlever leur bandeau et voir… Mais, pour ceux qui n'ont pas résisté… le sort a été cruel ! … Je vous préviens les neurones et l'imagination fonctionnent à 100 à l'heure ! 

Je ne vous dirai rien d'autre sur cette histoire, dont le premier chapitre démarre quasiment à la fin de l'aventure… L'auteur au moyen de flash-back, remonte le récit jusqu'au début (4 ans plus tôt) en alternant des scènes passées et présentes, c'est très judicieux dans ce contexte, cela entretient un suspens encore plus frustrant, et on ne cesse d'avancer à toute vitesse pour atteindre le chapitre suivant et le fin mot de cette histoire…. 

Le véritable point fort, c'est l'ambiance suggérée et oppressante qui est le pilier du roman, et nous fait supporter le manque d'images. La force et la suggestion de l'écriture nous amène à inventer nous-même les décors et les paysages, c'est intelligent et chacun aura son idée très personnelle de l'environnement. Au final, vous serez surpris de n'avoir pas appris grand chose sur l'intrigue même de l'histoire, mais vous serez sans doute, déboussolée d'avoir vécue une incroyable aventure humaine au delà des limites de l'horreur, car le sujet c'est bien ça, il nous ramène devant nos propres peurs et réactions, piégés comme de petits oiseaux dans une cage …





373 pages
Le Pensionnaire en Traitement : lire un livre
dans lequel les personnages vivent en colocation

22 commentaires:

  1. c'était une très bonne lecture dont je garde un excellent souvenir. je l'vais lu en book et maintenant j'aimerais qu'il soit dans la biblio en papier, c'est pour dire ! C'est vrai que l'ambiance est vraiment incroyable !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme toi, je l'ai lu en ebook ! et je suis d'accord, les livres qui m'ont plu aurait une place de choix dans ma bibliothèque...

      Supprimer
  2. C'est un roman que j'avais trouvé très prenant et bien flippant. Je n'aurais pas voulu être à la place des personnages ! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, non plus ! Frankie ! c'est à peine croyable de survivre dans ces conditions, mais en même temps c'est assez réaliste ! d'où le succès je pense !

      Supprimer
  3. Ah, j'ai adoré ce livre car il a très bien fonctionné pour moi. Que ferai-je à leur place ? Qu'est-ce qui les frôlent ? Bref, l'ambiance est très bien travaillée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait Acro, cette notion de l'inconnu est vraiment bien transmise. Je ne sais pas si j'aurai pas ouvert les yeux à un moment ou un autre ! je suis très curieuse ! ;)

      Supprimer
  4. Je suis contente de lire qu'il t'a plu aussi ! Cette lecture est bigrement oppressante, et elle montre combien devoir se priver volontairement d'un sens comme la vue devient vite aliénant ! Merci pour ce super billet, qui a fait resurgir un souvenir de lecture qui n'a pas pris une ride et me fait encore le même effet ^^ Bises ma Lili :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un peu ton billet et celui de June qui m'a tenté.. et je ne le regrette pas un instant, cette oppression persistante jusqu'à la fin est tout bonnement mené de main de maître... Je vais suivre cet auteur de près !

      Supprimer
  5. il est vrai que quand on aime bien les thrillers et polars qui nous donnent des sueurs froide, on cherche vraiment LE roman qui te donnera des frissons et souvent tu es déçue. Content que celui ci est repondu a tes attentes. Bise lili

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'ailleurs, je te le recommande si tu as envie de te mettre les chocottes et le trouillomètre à zéro ! bises ma Chris !

      Supprimer
  6. Depuis le temps que j'ai envie de le lire, il faudrait quand même que je le tente :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux y aller les yeux fermés.. hum !!! je fais de l'humour a deux balles :D !

      Supprimer
  7. J'en ai entendu tellement de bien que j'ai très envie de le lire, mais dans le même temps, j'ai peur d'avoir trop d'attentes et d'être finalement déçue.
    Je pense laisser passer un peu de temps, mais décidément, il me fait de l'oeil...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut essayez Nova tu en auras le coeur net !

      Supprimer
  8. Avis parfait et qui me rappelle trop bien mes propres sentiments durant la lecture. Je garde encore la trace d'une certaine scène bien flippante en extérieur... ^^
    Si je ne l'avais pas lu déjà, ta chronique me donnerait une irrésistible envie de le faire. Bravo et merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel beau compliment, merci ma C'era, je crois que lorsque un livre me plait ! je suis pleine d'enthousiasme et faut que ça se sache. Ce livre est vraiment trés original dans l'idée ! je guette le prochain de cet auteur ! merci de ton passage ! bises

      Supprimer
  9. Pour une fois on est pas du tout d'accord ! J'ai tellement pas accroché à ce bouquin que j'ai pas réussi à aller jusqu'au bout ! L'idée de poursuivre me paraissait une corvée ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il en faut pour tous les gouts ! J'aimerai savoir ce qui ne t'a pas plu ! je vais jeter un oeil chez toi, peut-être y a t il une chronique explicative de ce point de vue plutôt négatif que je respecte totalement ! aucun soucis !

      Supprimer
  10. Comme je ne l'avais pas fini, je ne l'avais pas chroniqué.
    J'ai pas du tout accroché à l'atmosphère, qu'en fait je n'ai pas ressentie. Pour moi c'était mou et sans tension. J'ai eu du mal avec l'héroïne aussi, et particulièrement avec le fait qu'elle ne donne pas de nom à ses enfants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'accord, c'est un point de vue.
      J'étais très tendue en ce qui me concerne, et la fin nous permet de mieux comprendre pourquoi elle ne donne pas de nom aux enfants tout au long de l'aventure... mais, ils auront un à la fin ! ;).

      Supprimer
  11. C'est clairement un livre qui marque, je m'en souviendrai longtemps aussi ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ton passage Dareel! Je crois en effet que nous sommes beaucoup a avoir été marqué par cette histoire ...;)

      Supprimer

Merci de vos commentaires ...