lundi 4 janvier 2016

La maîtresse de guerre - Gabriel Katz


Présentation de l'éditeur ( Scrineo) - Fantasy

Dans le même univers que celui du Puits des mémoires, Kaelyn, fille d’un maître d’armes, rêve de reprendre le flambeau paternel, tandis que les autres filles de son âge rêvent d’un beau mariage. Elle a le talent, l’instinct, la volonté. Elle ne demande qu’à apprendre. Mais cela ne suffit pas : c’est un monde dur, un monde d’hommes, où la place d’une femme est auprès de son mari, de ses enfants, de ses casseroles. Il va falloir lutter. Elle s’engage donc dans cette grande armée qui recrute partout des volontaires pour aller se battre au bout du monde. Des milliers de soldats partis « libérer » le lointain sultanat d’Azman, plaque tournante de l’esclavage, terre barbare où règnent les cannibales. Dans la violence de la guerre, elle veut acquérir seule ce que personne n’a voulu lui enseigner. Mais le grand sud, plongé dans le chaos de l’invasion, va bouleverser son destin bien au-delà de ses attentes…



Après la trilogie du puits des mémoires, j'attendais beaucoup de Mr Katz, très bon conteur qui sait bien marqué de suspens et d'aventure, ses écrits. 

J'avoue que la maitresse de guerre est un roman qui se lit très bien, mais ne demande pas un grand investissement personnel, l'histoire est à mon goût trop classique dans son évolution, et manque de profondeur, on survole des aspects intéressants, et certains autres sont très prévisibles … Je vois qu'il est classé" en jeunesse, j'en suis surprise… mais ceci explique peut-être cela ! 

Ce livre comporte un bel aspect "aventure", et on est emporté dans un monde de type "médiéval - oriental" que l'auteur situe quelque part dans le sultanat d'Azman, la capitale est Damnas, et elle rappelle l'orient à bien des égards, un monde imaginaire où la fantasy reste assez absente, on y parle de poisons, de nécromancie, mais la magie n'a pas vraiment sa place dans ce monde de brutes épaisses ou la valeur de l'homme se mesure plutôt à sa capacité à combattre. 

C'est donc une histoire de sentiment sur fond de guerre. Nous allons y trouver beaucoup de combats,  ainsi que des duels, très bien orchestrés et mis en scène, leur réalisme est renforcé par le style vif de l'auteur, la lecture est assez percutante et les dialogues très incisifs, mais il m'a déstabilisé plus d'une fois, en incluant du vocabulaire très actuel à des scènes plutôt "antiques", personnellement, je n'adhère pas tellement, cela me sort un peu trop du contexte. 

Ici, nous avons donc un contre emploi total, après les 3 hommes du puits des mémoires, il exploite la vision féminine d'une guerrière, l'auteur parle au nom de l'héroïne, il le fait très bien, accentuant parfois son côté midinette ou son côté félin, connaissant l'auteur, il a du beaucoup s'amuser à penser comme une " fille"! 
L'héroïne est une jeune femme fière, Kaelyn, elle a beaucoup d'atouts, elle est rousse, belle, tenace et courageuse et n'a de cesse de trouver grâce aux yeux de son maître et amant Hadrien Khan, c'est là que la fragilité de l'histoire commence, avec cette romance impossible entre ces deux êtres. Elévée pour se battre, elle ne rêve que de combats, Hadrien, son maître au début du roman, devient vite son amant et son mentor, leur passion soudaine va déclencher les foudres de la femme d'Hadrien, et leur vie va basculer … 

Mais au delà de la guerre et des complots de l'histoire, ce sont les rapports entre ces deux personnages qui retiennent l'attention, des rapports un peu sadiques, un peu masochistes… Hadrien, maître de guerre est très versatile et ne semble ému que par la force de Kaelyn et ses feintes au combat, joue-t-il aussi avec elle le jeu de la stratégie, du chat et de la souris ? Le bonhomme est un peu spécial, il a une part de mystère qui le rend charismatique et calculateur, mais on n'en saura jamais beaucoup sur lui et Kaelyn aussi ne sait jamais sur quel pied danser, mais une chose est sûre, elle "bave" dès qu'il approche ! Cet aspect superficiel du personnage masculin va finir par le rendre irritant, tout comme la jeune fille qui manque un peu de conviction et se laisse souvent mener par le bout du nez …. 

Les personnages sont assez caricaturaux dans l'ensemble, et si les femmes sont à l'honneur, elles n'ont pas les plus beaux rôles, jalouses, tueuses, entremetteuses, manipulatrices … Mais cela n'est pas pour me déplaire, et puis on est assez content de voir une femme battre à plate couture des grosses brutes grâce à la ruse et à la réflexion… C'est un peu jouissif quelque part ! 

Voilà, un bon petit roman au final qui se laisse lire agréablement et ne vous pendra pas la tête, romance et duels au programme, les grosses ficelles sont là, mais l'auteur nous emporte avec son style fluide, simple qui détend et nous fait voyager habilement.




416 pages
La Ligue des Rouquins : lire un livre
dans lequel un personnage est roux.x

13 commentaires:

  1. J'ai beaucoup aimé ce roman même si, en fait, je n'avais que des reproches à lui faire : personnages trop lisses, aventure un peu trop balisée à mon goût... N'empêche que j'ai passé un très bon moment avec !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui-ci n'est pas mon préféré, et je suis d'accord sur l'aventure trop balisée, en même temps qui nous laisse dans un grand flou sur le contexte ... mais j'en garde un bon souvenir moi aussi, j'ai eu vent que le tome 2 valait le coup de poursuivre l'aventure ! Je vais donc tacher de le découvrir très bientôt ! Merci de ta visite Sia ! ;)

      Supprimer
    2. Mince... il y a un tome 2 ? J'aurais raté un Gabriel Katz ?

      Supprimer
    3. A venir je pense ... J'ai lu cette infos chez une copinaute !

      Supprimer
  2. Je ne connais pas du tout cet auteur. En tout cas ce livre a l'air vraiment intéressant !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ta visite Noemie, oui, cet auteur a un univers assez particulier mais je suis assez fan ! Chaque livre recelle des trouvailles intéressantes et les histoires tout comme les univers sont très différents ! A découvrir !

      Supprimer
  3. Une lecture agréable :) ! Je n'étais pas spécialement motivée pour lire d'autres livres de cet auteur, mais il faudrait que je me lance :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le style se lit bien, c'est vrai ! le puits des mémoires reste ma lecture préférée de cet auteur, en même temps, il n'a pas écrit des tonnes de bouquins ... Il me reste Aeternia à lire qui est dans ma wish list ... ;)

      Supprimer
  4. Katz était dans ma liste de départ du challenge ABC imaginaire avec Le Puits des Mémoires... Et puis en cours de route David Khara a pris sa place pour la lettre K . Oui je sais c'est mal ^^ Il faut que je rattrape ça en 2016 ! Merci de m'avoir élargi le champs des possibles avec ce titre supplémentaire :) A bientôt ma Lili !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Khara ! c'est très bien aussi ! pas de remords ! Le tour de Katz viendra ! ;)

      Supprimer
  5. Salut! Je n'arrive pas à trouver des infos sur un tome 2 ... :))) des news??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non... aucune ...Mais j'avoue que je n'ai pas cherché...

      Supprimer
  6. Je pense que cette lecture pourrait me plaire mais elle n'a pas l'air d'être transcendante non plus^^

    RépondreSupprimer

Merci pour vos commentaires ...