jeudi 28 janvier 2016

Royaume de Vent et de Colères - J.L Del Socorro

Présentation de l'éditeur - fantasy historique 
1596. Deux ans avant l'édit de Nantes qui met fin aux guerres de Religion, Marseille la catholique s'oppose à Henri IV, l'ancien protestant. Une rébellion, une indépendance que ne peut tolérer le roi. À La Roue de Fortune se croisent des passés que l’on cherche à fuir et des avenirs incertains : un chevalier usé et reconverti, une vieille femme qui dirige la guilde des assassins, un couple de magiciens amoureux et en fuite, et la patronne, ancienne mercenaire qui s’essaie à un métier sans arme. Les pions sont en place. Le mistral se lève. La pièce peut commencer.






Tout à fait le genre d'histoire qui peut me plaire, un fait historique agrémenté d'un soupçon de magie ou de fantastique ! Je me lance donc dans la lecture, et après avoir lu beaucoup de chroniques élogieuses, je pars sereinement dans cette lecture en espérant passer un bon moment.


Pour tout vous dire le début me plait bien ! L'aventure s'installe dans une auberge en 1596, en plein coeur de la cité phocéenne, le contexte historique est planté, et on trouve l'armée d'Henri IV, aux portes de la ville de Marseille qui lui résiste. A sa tête, le ligueur Charles de Casaulx, consul de la cité qui n'a pas vraiment confiance dans la récente conversion du roi huguenot ! On effleure un pan de l'histoire de France qui n'est pas très connue, et à ce titre, c'est très intéressant ! L'auteur a fourni un travail de recherche et cela se sent dans l'enchaînement des faits. 

Dans cette auberge, on va donc découvrir peu à peu tous les protagonistes liés à l'intrigue. Victoire, Axelle, Armand et son compagnon Roland, Gabriel, Gabin … des personnages assez charismatiques, qu'on apprend à connaître au fil des pages, les personnages féminins m'ont plu, elles sont mises à l'honneur, elles ont un passé fort et sont dotées d'une belle psychologie complexe et moderne à la fois.

La mise en bouche est donc plutôt bien tournée, on est ferré dans un premier temps, par des chapitres courts qui donnent la parole à chaque intervenant de façon personnelle. Cette première partie installe les personnages et nous dévoile sommairement le noeud de l'intrique.
 
…Ce qui m'a vraiment chagriné dans ce livre, c'est la suite car nous retrouvons dans une deuxième partie, les points de vue de chaque personnage mais à des dates et des lieux différents, comme pour rappeler leur passé et nous les faire arriver au jour J, c'est à dire au début du livre. Les personnages sont alternés à chaque chapitre, mais peut-on parler de chapitres lorsque cela concerne 2 ou 3 pages, ces cassures répétitives et cette chronologie déconcertante m'ont freinées et ne m'ont pas permis de m'attacher aux personnages et de prendre part à leur évolution, des flash-back intempestifs, dans lesquels je n'ai pas vu d'intérêt, sinon de m'éloigner d'une intrigue bien orchestrée au début… Voulant connaître le dénouement, j'ai donc avancé à tâtons sur la troisième partie, elle est mieux maitrisée pour moi, et m'a recentrée sur l'objet de toutes les attentions, mais l'auteur m'avait perdue trop longuement dans sa deuxième partie, et j'ai eu du mal à finir…

L'aspect historique est très largement abordé et pourtant j'aurai aimé un peu plus de développement sur certains aspects de l'intrigue, mais finalement c'est un très court roman où l'auteur a été à l'essentiel en nous présentant quelques tranches de vies reliées à un événement historique. La petite touche fantasy, elle, est très légère, voir discrète… au point que je me demande vraiment si l'on peut parler de fantasy ? Il y aurait eu sûrement à développer aussi de ce côté là !

Mr Del Sosorro aura pris soin de donner en fin de roman quelques explications à sa façon de procéder, il parle d'une approche très théâtrale pour ce récit, mais, malgré ma sensibilité à cet art, j'ai plutôt ressenti un aspect cinématographique à l'enchaînement des scènes. Moins touchée que d'autres, par les grâces et l'originalité de l'intrigue, j'ai trouvé son écriture très soignée et précise donnant beaucoup de vivacité au récit avec de bons dialogues. 
Sachant que c'est le premier roman de cet auteur, au demeurant très sympathique, puisque j'ai eu l'occasion de le rencontrer aux Utopiales, je guetterai la sortie de son prochain ouvrage car il y a, j'en suis certaine, de belles choses à venir chez cet auteur, dont la tête à l'air pleine de fabuleux projets... A suivre.




288p
Le Traité Naval : lire un livre dont l'intrigue est en partie politique

6 commentaires:

  1. C'est drôle, à quelques jours près, nous aurions été raccord pour cette lecture ;-)
    Je comprends ce que tu veux dire concernant la deuxième partie du roman mais contrairement à toi, elle ne m'a pas déplu, justement parce que ses mini-chapitres sont courts et très rythmés ! J'ai aimé revenir sur le passé de chaque personnage, notamment ceux de Victoire et Axelle, deux femmes charismatiques et qui prennent encore davantage d'épaisseur grâce aux flashbacks...
    Non, mon principal regret vient plutôt de ce manque de développement de l'intrigue que tu évoques. Je trouve que c'est un fait historique trop méconnu de l'histoire de Marseille et pourtant passionnant, je pense qu'il y avait matière à étoffer le récit de manière plus audacieuse, mais quand on aime on en veut toujours plus ^^
    Je suis convaincue que cet auteur a un sacré potentiel à nous offrir, et je suivrai ces fabuleux projets évoqués avec grand enthousiasme ! Bises ma Lili :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage que nous ayons loupé cette lecture presque commune ! Bien je vois que nos avis divergent un peu mais que nous sommes d'accord sur le fait que l'intrigue est trop "superficielle" alors qu'il y aurait eu matière à étoffer largement l'histoire ! Comme toi, j'ai ressenti un gros potentiel alors je souhaite que cet auteur prenne du coffre et de la maturité pour venir nous reparler d'histoire de cette façon ! Merci de ce partage. Bises Ma Lupa !

      Supprimer
  2. ah ah un livre qui pourrait m'interresser, quoi que vos avis a toi et lupa me freine un peu. a voir plus tard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le coté historique pourrait te plaire mais finalement il est abordé assez sommairement !

      Supprimer
  3. Je serais curieuse de voir ce que ça donne ! Je le note dans un coin :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une façon de présenter un récit assez novateur, malgré cela, je n'ai pas vraiment été convaincue, mais c'est à découvrir, beaucoup ont apprécié son style.

      Supprimer

Merci de vos commentaires ...