jeudi 11 février 2016

Malefica - la trilogie - Hervé Gagnon



Tome1 - Un thriller historique au coeur de la France du XVIIe siècle, où règnent les procès en sorcellerie et les révoltes populaires.
En l’an 1639, la France est aux prises avec les révoltes populaires, la famine et un clergé qui voit le Mal partout. On brûle comme sorcières toutes les femmes qui ont le malheur de ne pas correspondre au dogme catholique. Dans le petit village d’Abelès, Anneline Dujardin, sa mère Catherine et sa fille Jeanne, guérisseuses comme toutes leurs aïeules, coulent des jours paisibles jusqu’à ce que le nouveau curé lance l’Inquisition à leurs trousses.
Dans un hameau voisin, l’armurier François Morin voit sa femme et sa fillette sauvagement assassinées par un gabeleur et ses hommes. Il exerce une vengeance terrible et se retrouve hors-la-loi. Unis dans le malheur, dépositaires d’un mystérieux grimoire qui remet en question la légitimité de Louis XIII, Anneline et François tenteront d’échapper à l’inquisiteur, au prévôt de justice, aux mousquetaires du roi et au Cardinal de Richelieu. S’enclenche alors une frénétique chasse au trésor, dont l’issue déterminera le sort des deux trônes : celui du royaume de France et celui de Saint Pierre.

Tome 2 - Accusée de sorcellerie et devenue, bien malgré elle, une menace pour le roi et pour le pape, Anneline Dujardin poursuit sa route avec sa fille, Jeanne, et le hors-la-loi François Morin, désormais irrémédiablement lié à elles. Poursuivis par les mousquetaires du cardinal de Richelieu et par le redoutable inquisiteur Guy de Maussac, qui a juré de faire brûler les Dujardin, les fugitifs emportent les précieux documents transmis par des générations de guérisseuses. En percer le secret représente leur seulen chance de survie, et c'est à Paris que le grimoire dévoilera ses mystères. Jusqu'où Anneline devra-t-elle aller pour mener à bien la mission que lui a confiée son ancêtre par-delà les siècles ?

Tome 3 - Vingt ans se sont écoulés depuis qu'Anneline, Jeanne et François ont percé le secret du dernier roi mérovingien et échappé au sort funeste que leur réservaient Louis XIII, le cardinal de Richelieu et l'inquisiteur Guy de Maussac.
En 1659, le clan Dujardin vit paisiblement en Bretagne, mais son passé n'est jamais très loin. La descendance de Childéric III reste crainte par les uns et convoitée par les autres. Malgré eux, Anneline et les siens devront affronter l'Inquisition et le cardinal Mazarin pour retrouver l'ultime legs d'Arégonde 




Pour faire un jeu de mot simplet, sachez que ma cause était déjà gagné pour Gagnon, après l'époustoufflant DAMNE dont voici ici la chronique du tome 1, et 2,3,4 , me voilà repartie dans une de ces aventures.

Très motivée par cette lecture, je suis rentrée tout de suite dans cette histoire passionnante, et j'ai retrouvé ce qui caractérise son style, une écriture fluide, des descriptions très réalistes, un tempo allant toujours crescendo, des dialogues qui donnent beaucoup de dynamisme et une place de choix aux cotés des protagonistes, on a vraiment l'impression de partager l'aventure avec eux tout au long du récit.

Je ne vous dirai rien de l'histoire à proprement parlé, car beaucoup de choses résident dans l'effet de surprise, mais Anneline, guérisseuse dans un petit village du Berry va vivre des moments inoubliables, forts et parfois cauchemardesques aux côtés de ses enfants et de François Morin, un armurier qu'elle recueille pour le soigner au début de l'histoire et qui va devenir son compagnon de fortune et de coeur.

Une intrigue qui va prendre la force d'une quête pour cette famille recomposée au destin marqué, une quête suivie d'une traque bien orchestrée et qui permet de faire rentrer en scène des personnages très éloquents,  Louis XIII, Richelieu, Mazarin, Le duc de Tréville ou encore d'Artagnan, c'est délicieux ! On peut dire que la conception et le montage de l'histoire est le point fort de ses romans ! Mr Gagnon met en place des scénarios toujours très forts, pleins de surprises et avec une toile de fond historique, il est érudit en la matière. Il a l'art de manier les événements de l'histoire et apporte sa contribution en imaginant et en redécoupant l'histoire à sa façon…  l'Histoire accompagne et sert parfaitement la petite histoire qu'il nous concocte …

Après Damné, qui nous emmenait au pays des cathares en plein moyen âge, nous résiderons ici plus au Nord du pays, et au siècle des lumières… "Lumières" qui mettent plutôt en évidence une église dominatrice et une inquisition impitoyable sous les traits de Guy de Maussac ! (comme je l'ai détesté celui-là !). Les villages et les gens que nous côtoieront sont encore très emprunts d'obscurantisme, la disette et la pauvreté font rage et après les guerres de religion, c'est la guerre à la sorcellerie, l'inquisition est reine et apporte au livre, une tempête de violence que j'ai trouvé trop présente,
les scènes de torture et de bûchers sont un peu trop répétitives, et peuvent finir par lasser.

On retrouve aussi cette agressivité chez les personnages, que l'on voit tour à tour, animés par l'esprit de vengeance, cette fureur tient les ficelles de l'histoire et rend les personnages parfois un tantinet violent.. Chacun fera preuve de barbarie à son niveau, et malgré de belles scènes d'amour, le malaise ne sera pas contrebalancé,  une monotonie s'installe peu à peu avec des successions de morts parfois inutiles… Mais, je vous rassure, tout cela n'empêche pas les personnages d'être très attachants, et même si j'ai beaucoup vu en François Morin , mon "Gondemar de Rossal" de Damné, il n'en reste pas moins que l'auteur sait faire vivre et construire des personnages charismatiques, courageux au destin meurtri, et qui vont au bout d'eux mêmes pour leur idéaux. Les femmes sont à l'honneur aussi, têtues et persévérantes, elle représente l'amour et la famille, des thèmes que l'on sent chers à l'auteur.

Voilà, je vous laisse découvrir à votre tour, cette aventure qui malmène la royauté, et sans changer l'histoire, nous pouvons apercevoir une interprétation pertinente de certains événements ! Un fin qui arrive presque un peu trop vite par rapport à l'intensité des derniers moments. Encore une bonne lecture, je ne vais pas m'arrêter là avec cet auteur qui manifestement a su me charmer ! 
Un petit clin d'oeil à Tautiton, avec qui j'ai partagé ces lectures !

499+510+499 = 1508
La Pierre de Mazarin : lire un livre se déroulant à l'époque du Cardinal Mazarin (XVIIe siècle)

13 commentaires:

  1. j'ai le premier tome dans ma pal que j'ai acheté récemment. Prendrais surement les deux prochains tomes la prochaine fois. Merci pour ta chronique qui m'a donné encore plus envie de le lire. Bise ma lili

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne seras pas déçue ! enfin j'espère !;) Sa façon d'expliquer des événements réels en y intégrant son histoire est fascinante, quelle imagination !

      Supprimer
  2. Tu m'as convaincue de lire cet auteur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut commencer par "Damné", Piplo !

      Supprimer
  3. Thriller historique, ça m'a l'air pas mal du tout :) ! Je note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est même très bien ! ;) je le conseille ! mais il y a des scènes de torture et de souffrance physique assez dures ... je préfère le redire ! ;)

      Supprimer
  4. J'ai pas le choix. Je note! Tout à fait le genre d'histoire que j'aime. *Marie*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ahh ahh ! j'ai encore agrandit la wish-list ! Pas mal mon sort à la gentille sorcière ! ;)

      Supprimer
  5. Voilà je suis justement plongée dans Damné qui m'a convaincue, je passe au tome 2. J'aime beaucoup les récits qui mettent en scène le catharisme mais j'ai aussi beaucoup lu de bêtises sur cette période. Il faut dire qu'il reste de nombreuses zones d'ombre. Gagnon a su avoir le ton et les mots justes. Du coup je note aussi cette saga même si c'est une autre période historique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma moitié est dans cette lecture aussi, je l'ai tellement seriné ! Je suis contente que tu apprécies, j'avoue que je n'ai pas cherché l'incohérence historique, mais dans l'ensemble je n'en ai pas trouvé, tout se tient bien. Je me suis vraiment laissée emporter par les personnages qui dégagent tous beaucoup d'émotion, les 4 tomes sont du même acabit, j'ai aimé jusqu'à la dernière ligne de cette saga !

      Supprimer
  6. En voilà trois de plus dans mon escarcelle ! Ce qui fait six nouvelles convoitises en seulement deux chroniques lus... Tu augmentes sacrément ton quota d'approvisionnement de ma PAL ;-) Merci pour toutes ces chouettes recommandations ! Bises :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien ma Lupa, mais si tu dois faire un choix, je te conseille en tout premier lieu les 4 tomes de Damné qui est vraiment un grand au dessus ! ;)

      Supprimer

Merci pour vos commentaires ...