dimanche 22 mai 2016

L'ordre Terne - La prophétie des Sables - I.M.Nancy

Présentation de l'auteur (éditions autoédité) - Fantasy
Berendor Cairn est un Da¨mon, un sorcier de l'ancien temps, un survivant de l'époque où la magie et les hommes coexistaient en paix. Mais c'est surtout par sa faute qu'est arrivé le Grand Ravage, un désastre dont les habitants du Monde Connu payent encore le prix. Rongé par la culpabilité, le vieillard cherche à se racheter en éliminant, l'un après l'autre, les envoyés des Lunes. Pour la énième fois de sa longue vie, il se met en quête du Mok'zir. Mais cette fois-ci, il semble bien que la tâche soit plus ardue que prévue. Peut-être même impossible à accomplir. Ce premier volet de la saga de l'Ordre Terne ouvre les portes d'un monde dans lequel une magie agonisante brouille les cartes du destin pour le pire et... pour bien pire encore... Berendor Cairn le sorcier parviendra t-il à déjouer la vengeance des Lunes avant que la mort ne le rattrape ? Qui est Bethsahire, cette enfant aux yeux jaunes qui porte en elle les réponses de la prophétie ? L'envoyé est-il prêt à se sacrifier pour sauver l'humanité ? Et surtout, quel est le secret de cet Ordre Terne que tous craignent mais que nul ne connaît ? Voilà une épopée passionnante dans laquelle cinq royaumes vont affronter le plus grand péril auquel on puisse être confronté : la fin de tout espoir.

 Je remercie Livraddict et  l'auteur pour ce partenariat enrichissant


Je viens de refermer ce livre et je suis assez dubitative... J'ai été tout de suite emportée par une écriture soignée et mélodieuse, pleine d'images et d'une poésie vraiment étonnante, j'ai beaucoup aimé ces tournures de phrases alambiquées, mais ce premier sentiment s'est mué sur la fin, car cette écriture imagée, parait aussi parfois trop compliquée pour exprimer des choses simples, et on ne fait pas assez bien la part des choses importantes, de celles qui sont anodines. il faut faire quelques efforts de compréhension pour ne pas se perdre dans le fil de l'histoire. Néanmoins, je tiens à saluer cet aspect car c'est le point fort de ce premier roman !

Cette écriture dense n'aide pas toujours à la compréhension de l'histoire ... En effet, l'auteur nous catapulte dans un univers très particulier, et à un moment donné précis de son histoire,  elle ne nous donne pas beaucoup d'explications sur ce qui se passe, il faut donc un certain temps pour réunir soi-même au fil des pages suffisamment d'éléments pour y voir plus clair, et j'ai eu du mal à prendre pied dans l'intrigue, ne comprenant pas vraiment à qui j'avais à faire et dans quel endroit je me trouvais, cela restera d'ailleurs très évasif jusqu'à la fin. J'ai toujours beaucoup de mal à me repérer dans les récits ou il n'y a pas une sorte de "plantage" de décor plus ou moins précis ... Tout est vague, et cette nébulosité a perduré dans mon imagination tout au long du roman. La gestion du temps est aussi très particulière, et nous avançons par saut important. Il faut donc s'accrocher pour prendre le train en marche. Alors, pour essayer d'avancer plus sereinement, j'ai fait abstraction du contexte pour me concentrer sur les personnages, celui avec qui nous démarrons l'aventure est un sorcier,  Berendor Cairn, tisserand qui serait à l'origine d'un grand Ravage, soit la destruction quasi totale d'une partie de ce monde, par erreur ou par négligence...Je n'ai pas trop compris ... La magie et la mythologie propre à ce monde paraissent très complexes, puissantes, et si j'ai trouvé les images de cette magie tissée très belle et poétique, je n'en ai pas compris tous les principes, des mises au point auraient été apprécié ... 

Nous arrivons dans cette histoire au moment où il faut remettre les pendules à l'heure et réconciliées les lunes avec les hommes, notre tisserand de toiles magiques devra pour se racheter, trouver l'élu : le Mok'zir et tuer ce dernier envoyé des lunes qui empêche inconsciemment la prophétie d'aboutir.... D'autre part, on fait connaissance avec Irhm, un jeune garçon qui redonne vie et émotion à la lecture, et on sent déjà qu'il n'est pas étranger à cette affaire d'élu .....

Un premier roman avec une belle signature, un univers sombre qui recèle une mythologie intéressante mais manquant d'explications, l'ensemble demeure alors assez complexe et nébuleux. J'espère que la suite apportera des éclaircissements... Un univers de fantasy assez dense et déroutant, mais  avec une originalité certaine.
211 pages

4 commentaires:

  1. Chris.
    moi je suis comme toi, s'il n'y a pas un plantage décors avec quelques détails, ça me frustre, car j'ai l'impression de rien comprendre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Chris, je te comprends... Ici l univers est suffisamment complexe pour qu il faille un minimum d aide à notre imagination...

      Supprimer
  2. Espérons que ce flou artistique trouve quelques mises au point dans le prochain tome, c'est tellement important pour s'intégrer dans une histoire et l'apprécier, et je pense que j'aurais été assez déstabilisée moi aussi ^_^
    Mais je me souviens avoir souffert avec le premier tome des Annales de la Compagnie Noire de Glen Cook, pour ensuite me régaler des suivants, alors... J'attendrai que la suite récolte quelques avis positifs avant de me lancer ;-) Merci pour cette découverte ma Lili !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve que l'univers est plus complexe ici, mais je suis assez d'accord pour essayer de persévèrer parfois... tu vois la compagnie noire avait été laborieuse à lire, d'ailleurs je me suis arrêtée au tome 1, j'aurai peut-être du continuer... enfin rien n'est perdu ! Il me suffira de m'y "repencher" un de ses jours !;)

      Supprimer

Merci de vos commentaires ...