lundi 30 mai 2016

Messe Noire - Olivier Barde-Cabuçon


Présentation de l'éditeur ( Babel noir) - Policier - roman historique
Une nuit de décembre 1759, le corps sans vie d'une jeune fille est retrouvé sur la tombe glaciale d'un cimetière parisien. Pas de suspect, et pour seuls indices : une hostie noire, un crucifix et des empreintes de pas. Un panneau placardé sur la grille d'un autre cimetière donne le ton : "Interdit à Dieu d'entrer dans ce lieu". La tension est à son comble dans la capitale. Sartine, le lieutenant général de police, craint une résurgence des messes noires sous le règne du très contesté Louis XV. Volnay, le commissaire aux morts étranges et son non moins étrange compagnon, le moine hérétique, se trouvent rapidement confrontés à des forces obscures et manipulatrices. Toujours aussi mal vu du pouvoir en place, sous la férule d'un Sartine plus méfiant que jamais, le duo d'enquêteurs ne pourra compter que sur lui-même pour démasquer les ordonnateurs du rituel satanique. Dans ce deuxième volet des aventures du chevalier de Volnay, Olivier Barde-Cabuçon reconstitue un Paris pittoresque et inquiétant, où les seaux d'aisance se déversent des fenêtres à toute heure du jour, où les coquins s'emparent des rues à la nuit tombée, et où l'on dit la messe à l'envers sur les tombes. A quelques lieues de là, Versailles étale les lignes claires de ses jardins, comme pour mieux dissimuler les troubles pulsions de ses prestigieux locataires. Entre ces deux pôles opposés, Olivier Barde-Cabuçon noue une intrigue diabolique au royaume du détraquement et de l'inversion des règles établies.

Bon, je n'ai pas pris les choses dans le bon sens avec cette série puisqu'une fois finie, on m'a très justement fait remarquer que ce n'était pas le premier tome de la série des aventures de cet étrange commissaire !  Mais je vous rassure si cela vous arrive, il n'y a aucune incidence sur la lecture, aucune gêne ! et je dirai même quelle plaisante lecture, je me suis régalée avec cette intrigue, et je n'étais pas loin du coup de coeur !
Le dernier titre vient de sortir en librairie, cinquième opus, il va falloir que je rattrape un peu mon retard ! J'apprécie de plus en plus BABEL NOIR chez actes Sud qui m'a fait découvrir des auteurs très intéressant comme Peter May par exemple.

Ce titre nous entraîne dans un Paris du XVIIIe, les descriptions sont très bien faites et documentées, j'ai été immergé dans cette ambiance particulière des quartiers un peu glauques, pauvres et mystérieux de la capitale, et dès que la nuit tombe, on y découvre les pires méfaits et on y trouve d'abominables malfrats, j'aime assez avoir le petit frisson...

Les personnages sont hauts en couleurs et savoureux à souhait, un moine érudit et un commissaire aux morts étranges se taillent la part du lion, viendra ensuite la belle Hélène, sensuelle et intrigante, le tout chapeauté par "Sartine", lieutenant général de police du Roi Louis XV, que l'on trouvera toutes griffes dehors. 
Le père et le ,fils forment un couple drôle et piquant, le moine est un bon vivant et prêt à oublier ses voeux pour les plaisirs de la chair et les autres ... Le fils, le ténébreux Volnay, lui qui pourrait jouir pleinement de la vie, nous présente une face froide de vieux loup solitaire ... on croirait vraiment que les rôles sont inversés, et cela  donne des situations assez cocasses. La jeune femme Héléne, amène une des touches féminines de l'intrigue, elle met un peu d'huile sur le feu, et joue avec le coeur du père et du fils... mais n'est-elle pas trop perspicace et sournoise ? Elle instaure le doute dans l'enquête...
Deux autres femmes d'un style très différents animent le roman, il s'agit de la dénommée "l'écureuil" une jeune prostituée et de la dame de l'eau, une sorte de magicienne, un peu sorcière qui est d'une grande aide pour notre duo improbable ! On retrouve enfin Sartine qui est ici le supérieur du chevalier Volnay, il n'en est pas moins le lieutenant général de police du Roi Louis XV, et on ne peut s'empêcher ici de penser à l'oeuvre de Mr Parot avec son héros trés apprécié, Nicolas Le floch. Il y a de belles similitudes, c'est indéniable, notamment les méthodes d'investigations très modernes pour l'époque, mais Le floch et Volnay sont différents et ont bien leur propre charisme.

L'histoire nous emmène dans un cimetière parisien où une jeune fille est retrouvée morte, tout porte à croire qu'elle a été assassiné lors d'une messe déployant des rites sataniques...Il faudra les méthodes peu orthodoxes de ces deux bonhommes pour arriver à délier tous les fils de cette histoire, de forces occultes en fausses pistes, on se retrouve confronté au même peur que nos ancêtres dans cette histoire, superstitions, sorcellerie, magie noire, magie blanche, et derrière tout cela, on finira par découvrir un vrai complot politique. La dernière phrase du livre m' a laissé un sourire sur les lèvres, une fin comme je les aime, pleine de sous-entendu et  donnant libre cours à notre imagination ! 

J'espère vous avoir mis l'eau à la bouche avec ce policier historique d'une bonne efficacité et qui a un bon suspens, un moment plaisant grâce à un rythme toujours soutenu et de bons dialogues qui font souvent sourire ! Il me tarde de retrouver ce duo surprenant, moderne et vraiment sympathique dans de nouvelles aventures parisiennes !
452 pages
1- Une Etude en Rouge : lire un livre dont la couverture est à dominante rouge

6 commentaires:

  1. Je n'ai jamais lu de romans historiques/thriller mais celui là a l'air génial, ambiance glauque dans un Paris du 18è avec des personnages qui promettent , merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut essayer un effet, c'était une belle découverte pour moi ! époque et lieu très intéressant à imaginer grâce à de bonnes descriptions ! ;)

      Supprimer
  2. Oh, mais je ne le connais pas ce roman *_*
    Très sérieusement tentée par ta chronique, une petite voix m'a susurré de vite aller consulter les autres tomes de la saga, et bingo, j'ai craqué ! Ils ont TOUS l'air vraiment bien, et se déroulent apparemment à la même époque, entre Paris et Venise... que demander de plus !!! Et puis j'avoue que le "pas loin du coup de cœur" n'a rien arrangé ;-)
    Merci ma Lili, je suis sûre de me régaler grâce à toi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contente d'être une source d'inspiration pour ta pal qui doit me maudire ... mais tanpis c'est trop bon ! ;)
      Oui, j'aime beaucoup la période et le lieu, les personnages sont de plus, vraiment agréables à suivre. une très bonne série que je vais continuer en commençant sans doute par le premier cette fois-ci ! ;) !

      Supprimer
  3. Ah bah c'est plus que l'eau à la bouche que tu nous mets avec ton avis!
    L'époque, le cadre, les personnages, le genre c'est bingo pour moi ma Lili.
    Merci pour cette énième découverte ici :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vois, moi c'est pareil, j'ai qu'une envie : me replonger dans un autre de ses bouquins et retrouver ce cadre parisien à cette époque, ça devait être quelque chose !

      Supprimer

Merci de vos commentaires ...