mercredi 27 juillet 2016

Jack - Hervé Gagnon

Présentation de l'éditeur (éditions libre expression) - Thriller


Montréal, août 1891. Par un matin de canicule, on découvre le corps horriblement mutilé d'une prostituée dans une rue du Red Light. Ce meurtre est le premier d'une série comme jamais Montréal n'en a connu et qui ressemble à s'y méprendre aux assassinats commis par Jack l'Éventreur à Londres en 1888. Pourtant, étrangement, ni la police ni la presse ne s'y intéressent. Seul Joseph Laflamme, journaliste du quotidien Le Canadien en mal de travail, fouille l'affaire malgré l'opposition des autorités et des mystérieux francs-maçons.

Un fou imite-t-il le célèbre tueur ou Jack l'Éventreur lui-même a-t-il traversé l'Atlantique pour mieux sévir à Montréal





Très impressionnée par sa saga Damné et Maléfica, il me restait à découvrir sa patte dans un domaine que j'apprécie particulièrement, celui du thriller psychologique. Ce fut chose faite, toujours en compagnie de Tautiton, avec qui je partage le rôle de fan et voici sa chronique.

En ce qui me concerne, je n'ai pas été déçue, et pourtant le défi n'était pas gagné, Jack l'éventreur, est une légende enfin plutôt un monstre qui a taraudé bon nombre d'auteurs, et beaucoup de choses ont été écrites. Ici, le point de vue d'un journaliste canadien Joseph Laflamme est original, et la transposition bien étudiée. Certains puristes auront à redire, mais je me suis laissée emporter par le charme de l'écriture et j'ai suivi cette histoire avec intérêt sous le ciel canadien, hommage d' Hervé Gagnon à son pays d'origine, cela nous changera du brouillard anglais, quoique vous le verrez, il y en a aussi beaucoup dans cette histoire ...

Le début plante le décor, et on découvre une scène de barbarie assez copieuse, on connait tous, ce qui a fait la réputation de Jack ! et bien, il semble qu'un individu s'amuse à imiter "le môssieur", mais n'est ce bien qu'un imitateur ? ...Toute l'intrigue va s'attacher à brouiller les pistes, et nous allons chercher avec notre sympathique guide et journaliste canadien, le pourquoi, le comment et surtout le responsable de cet acharnement à tuer ! Jack sera mis en scène aussi, et certains chapitres lui seront dédiés, nous vivrons aussi par son regard cruel ce qu'il vit et ressent, une tourmente intérieure perceptible dans ces gestes, mais l'auteur nous laissera dans l'expectative, et il sera difficile de découvrir qui est l'auteur de ces méfaits jusqu'à la toute fin. Une fin qui aura de quoi vous surprendre ! mais ça c'est le coup de génie de cet auteur ! Les codes du roman policier sont respectés, suspens et frissons garantis.

Cette affaire qui permettra à Joseph de se faire une place au soleil dans la sphère des journaux quotidiens, aura aussi trouver une place dans notre coeur, car le jeune homme est attachant, et le couple atypique qu'il forme avec sa soeur est assurément un ingrédient essentiel à l'histoire. Je vous laisse découvrir cette relation qui donnera de beaux moments de tendresse, entrecoupés par d'autres beaucoup plus sanguinolents, mais je vous rassure, l'équilibre est maitrisé.

On ne peut pas parler de ce livre sans évoquer l'ambiance très bien rendue, nous sommes à la fin du XIXe et on perçoit les décors brumeux, les intérieurs cossus et pauvres à la fois, les éclairages feutrés et les costumes d'époques, et en plus d'être un bon roman policier, ça transpire et mélange le genre "holmesien" et "murdockien" (pour les fans de la série les enquêtes de Murdock) ! Voilà j'espère vous avoir mis l'eau à la bouche et je suis prête à lire Maria et Jeremiah , d 'autres enquêtes concoctées par un auteur qui ne cesse de me surprendre en changeant de genre avec brio.





408 pages

54- L'Illustre Client : lire un livre dont le titre contient le nom d'un personnage célèbre

8 commentaires:

  1. faut que je le lise. merci pour cette sympathique chronique qui donne bien envie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien, Chris, je sais que tu aimes bien ce personnage. Ca devrait te plaire.

      Supprimer
  2. coucou Lili,
    Une très belle chronique. Et si tu trouves Maria ou Jeremiah, n'hésites pas à me dire où, car pour l'instant je fais chou blanc dans mes recherches !
    Sinon j'ai mis le lien vers ta chronique sur la mienne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le lien et le compliment... Je te tiens au courant si je les trouve ;)

      Supprimer
  3. Oui, oui, oui, j'ai maintenant l'eau à la bouche !!! D'autant que les histoires autour du célèbre Jack me fascinent furieusement ^_^
    Bon, j'ai compris le principe ; Gagnon un jour, Gagnon toujours, n'est-ce pas ma Lili ? ;) Bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours , je ne sais pas ... Mais c'est vrai que je commence à avoir fait le tour de ses écrits ... DAMNE remporte la palme pour moi, mais ce "Jack" est vraiment sympa à lire !

      Supprimer
  4. Si je lis des choses sur l'auteur qui me freinent un peu, je dois dire que tes avis sur ses romans sont eux plus que convaincants et donnent vraiment envie d'aller zieuter de plus près.
    Pour ça, je ne ferai pas l'impasse et, si j'ai bien compris, Damné d'abord? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Damné d'abord... L'inconvénient est que les autres ont manqué un peu de saveur ... Mais celui-ci est vraiment très sympa à lire !

      Supprimer

Merci de vos commentaires ...