vendredi 23 septembre 2016

La voie des oracles T1 Thya - Estelle Faye

Présentation de l'éditeur ( Scrineo) - Fantasy

La Gaule, au début du cinquième siècle après Jésus-Christ.
Cerné par les barbares, minés par les intrigues internes et les jeux malsains du pouvoir, l'Empire romain, devenu chrétien depuis peu, décline lentement.
Dans une villa d'Aquitania, perdue au milieu des forêts, vit Thya, seize ans, fille du général romain Gnaeus Sertor. À cinq ans, elle a manifesté pour la première fois des dons de devin. Mais dans l'Empire chrétien, il ne fait plus bon être oracle, et à cause de ce secret qu'elle doit garder, Thya est devenue une adolescente solitaire, à l'avenir incertain.
Lors d'une des visites en Aquitania, Gnaeus tombe sous les coups d’assassins à la solde de son fils Aedon qui souhaite s'emparer de son siège au sénat. Il est ramené à la villa entre la vie et la mort et Thya cherche dans ses visions un moyen de le sauver. Son don lui permet d’apercevoir la forteresse de Brog, dans les montagnes du nord, là où, autrefois, Gnaeus a obtenu sa plus grande victoire contre les Vandales. Elle comprend alors qu'elle doit s’y rendre et s’enfuit dans la nuit.

Sa route sera pavée de rencontres, Enoch, un jeune et séduisant barbare, ou encore un faune, un être surnaturel issu du monde païen, et Thya va évoluer et découvrir un monde en mutation qui n'est pas exactement celui que lui décrivait son père…


Rencontrée aux Imaj’inéres d’Angers, cette jeune femme, pleine de vie et dynamisme, donne envie de s’arrêter sur son stand, et poussée par de bons avis sur ses romans, je me suis laissée tenter. 



L’histoire romaine qui sert de toile de fond est intéressante car elle n’est pas souvent utilisée en fantasy alors que le terrain est prolixe en matière de créatures originales, de cultes divers et de superstitions.

 L’ambiance pourrait être sombre et austère mais je n’ai pas senti de lourdeur dans l’atmosphère, ni de peur ou de tension à vrai dire. il est vrai que notre héroïne est une adolescente assez représentative de la jeunesse actuelle, elle a quelque chose de très moderne, ce qui donne du peps à ce périple.


Les personnages sont très attachants, bien qu'assez caricaturaux, il y a donc notre héroïne Thya, fille romaine de général et pourvue d'un don d'oracle, elle est soeur d'Aedon, un habile traître dont les mauvaises intentions restent encore obscures et qui attente, sans scrupule, à la vie de leur père. On appréciera aussi Enoch, son compagnon d'aventure, un maquilleur aux doigts de fée qui se retrouve mêlé à la propre histoire de Thya, bien plus qu'il ne le croyait, il est débrouillard et sa façon de dissimuler Thya est un élément fort original et divertissant. Il me tarde aussi de voir comment le couple Thya - Enoch va évoluer et s'épanouir, une belle histoire d'amour se noue avec réserve et retenue, une étonnante association ... Quant à Mettius, ancien soldat de son père, il est son protecteur dans cette folle aventure, pétri de remords sur un passé qui nous est encore  méconnu, on se demande aussi quel sera son rôle auprès de cette jeune fille ?  ... Les mystères s'épaississent autour de ces personnages qui cachent pour certains de lourds secrets et qui se dévoileront au fur et à mesure de leur quête.

Par ailleurs, la trame de l'histoire reste simple, les événements s’enchaînent logiquement sans tension, et les rebondissements restent assez prévisibles, tous ses critères mis bout à bout donnent à l’ouvrage un caractère très jeunesse qui domine tout au long du récit et qui fait que je n’ai pas été complétement convaincue pour ma part … Mais cela ne m’a pas empêché de trouver ce premier tome agréable à lire, et de continuer avec la suite prochainement, 
D'autant qu'on attend beaucoup de réponses ou d'explications sur le sacrifice et le rôle d'Enoch qui semble se transformer pendant ce voyage, on ne sait pas trés bien pourquoi Thya entraîne ses amis à Brog, qu'est ce qui l'attends là-bas ? et qui la pousse à y aller absolument ? On sait juste qu'elle suit intuitivement ses visions prémonitoires... Mais je me doute et j'espère bien que la suite va répondre à toutes mes questions...

Un  premier tome se clôture par l'arrivée de la troupe dans ce lieu fatidique... On notera pour finir une magnifique couverture d'Aurélien Police, des recherches aussi sur l'époque qui confère à l'histoire un environnement crédible et qui contribue à nous mettre bien dans l'ambiance. J'ai beaucoup aimé les interventions fantastiques comme la présence de l'Ondine, du faune, des dryades ou du petit Sylvain qui apporte à l'histoire, sa note de rêveries et de poésie mythologique. Un joli moment de détente.  A découvrir !

4 commentaires:

  1. Mot de Lupa : Je suis une grande fan des romans sur fond d’histoire romaine ! Et figure-toi que j'ai justement placé ce titre dans la liste de ceux sélectionnés pour le challenge ! J'avoue que le côté "jeunesse" freine un peu mon enthousiasme, mais qui ne tente rien... On se retrouvera donc bientôt pour comparer notre ressenti, et rien que cela me met en joie ;-) Bises ma Lili !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pas de soucis ma Lupa, j'ai failli mettre ton commentaire à la poubelle par inadvertance, ce qui explique la copie de ton message au dessus ! ;) J'attends bien sur de pouvoir lire ton avis. Je te souhaie donc d'ores et déjà une belle lecture ! Bises

      Supprimer
  2. J'ai vraiment très envie de commencer cette série !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu viendras m'en parler ! merci de ta visite !

      Supprimer

Merci pour vos commentaires ...