vendredi 18 novembre 2016

SILO - Hugh Howey

Présentation de l'éditeur (Le livre de Poche) - SF
Traduction : Yoann Gentric et Laure Manceau

Dans un futur postapocalyptique indéterminé, quelques milliers de survivants ont établi une société dans un silo souterrain de 144 étages. Les règles de vie sont strictes. Pour avoir le droit de faire un enfant, les couples doivent s’inscrire à une loterie. Mais les tickets de naissance des uns ne sont redistribués qu’en fonction de la mort des autres.
Les citoyens qui enfreignent la loi sont envoyés en dehors du silo pour y trouver la mort au contact d’un air toxique. Ces condamnés doivent, avant de mourir, nettoyer à l’aide d’un chiffon de laine les capteurs qui retransmettent des images de mauvaise qualité du monde extérieur sur un grand écran, à l’intérieur du silo.
Ces images rappellent aux survivants que ce monde est assassin.
Mais certains commencent à penser que les dirigeants de cette société enfouie mentent sur ce qui se passe réellement dehors et doutent des raisons qui ont conduit ce monde à la ruine.



Je dois bien avouer que j'aime assez lire des histoires postapocalyptiques, les zombies m'avait fait frissonner dernièremen avec THE WALKING DEAD, mais ici, on ne rigole plus du tout de la même façon, car la situation des occupants du silo 18 est assez crédible et nous rappelle que ce futur dépouillé et monotone pourrait être le nôtre ... Le décor est simple, un énorme silo de 144 étages qui s'enfonce dans le sol et monte vers un ciel gris nuageux saturé de pollution, le corps humain ne supportent plus toutes ces toxines et leur seule chance de survie est de rester cloitrer dans ce silo où chaque étage a été pensé et étudié pour apporter à chacun, une vie relativement sereine, une vie en autarcie totale où chaque habitant doit s'adapter et vivre selon des règles strictes. Tout n'y est pas rose car les pressions de cet enfermement se soldent souvent par des rebellions vouées à l'échec...

Dehors ... c'est le vide, le néant, et pourtant, les " siloniens" ne cesse de regarder cette ligne d'horizon blafarde, espérant un signe, c'est une vision qui leur semble vitale pour ne pas perdre la tête. Les capteurs qui s'encrassent doivent donc être nettoyés régulièrement pour que la vue soit dégagée et pour cela le sacrifice humain est nécessaire ... Certains se proposent pour cette corvée, une façon de mettre fin à leur emprisonnement et pour d'autres, c'est une change d'aller voir au delà des premières collines persuadés qu' il doit y avoir quelque chose ...

Je n'en dirai pas plus sur l'histoire, mais l'auteur a su créer une atmosphère mystérieuse, le suspens n'est pas torride, mais il y a cette envie de vouloir savoir ce qu'il y a dehors et cela devient vite contagieux, surtout pour le lecteur qui sent bien que la dehors, il se trame un truc ! ... La sortie du Shérif m'est restée en mémoire, et je ne pensais pas qu'il allait nous quitter si vite, un personnage très attachant ... une petite déception qui parait inconcevable, on se demande pourquoi avec une technologie assez avancée, ils n'arrivent pas à faire tenir des combinaisons qui durent plus de quelques heures ... on a vraiment l'impression que certains cherchent à cacher des choses et a empêché les plus courageux de trouver une réponse a leurs questions. Et je m'étonne qu eles habitants du silo ne se posent pas plus de questions ! ... Juliette, promue future shérif et bonne travailleuse manuelle, a le tempéramment nécessaire pour continuer "à forcer le passage" et en apprendre plus ... mais quand on se fait prendre à fouiner partout, on paie le prix fort...  "on" vous envoie vite vers la sortie, et ce que Juliette va vivre et découvrir m'a tenu en haleine tout au long de ces 730 pages ... Un récit avec des détails très réalistes qui fait que l'on s'attache très vite à la situation et aux personnages. 

Il est vrai que l'on retrouve des thèmes assez classiques dans le genre, manquant un peu même d'originalité pour certains, mais l'isolement, le vie sous cloche et la thèse du complot ont de beaux jours encore et ce récit tient bien la route... Propulsée au départ dans ce monde hostile, on apprend au fur et à mesure comment ils vivent, mais on a très peu d'informations sur la génèse de ce silo, ce qui n'empêche pas d'avancer dans l'histoire et de comprendre certaines choses au fur et à mesure ... cela fera surement l'objet du tome 2 qui a rejoint ma PAL dernièrement.

Grâce à de bonnes mises en scènes, les huis clos et le manque d'espace donnent de la matière à l'imagination, et malgré la monotonie des lieux et la nostalgie de l'enfermement, l'auteur offre un récit plutôt vivant, pas forcément à cause des dialogues, mais surtout avec les réflexions personnelles de chacun, leurs actions et leurs pensées que les protagonistes semblent partager avec nous. Le récit est simple et coule doucement, on est happée par ce qui leur arrive, et on retient beaucoup notre souffle surtout dans la dernière partie, je pense surtout à Juliette, une héroïne qui a les nerfs bien solides pour se sortir des pièges tendus par le "machiavélisme" de l'auteur ... Il y a aussi une certaine lenteur par moment dans le récit mais aucun ennui et ces baisses de densités expriment aussi le mal de vivre dans cette immense cage à lapins ...

Ah ! une dernière chose, question directe que je poserai bien à l'auteur ! pourquoi n'y a t il pas d'ascenseurs dans ce silo ?? ... j'ai peut-être loupé une explication à ce sujet, mais le seul bémol du roman, ce sont sûrement ces allers retours incessants dans les escaliers du silo, la notion du temps est assez bizarre.. 1 semaine pour descendre et remonter quelques 144 étages ... bon ... ! Mais à part ça, j'ai vraiment passer un bon moment, livre ingurgité en 3 jours .. Ma curiosité est bien piquée et j'espère en apprendre plus avec le reste de la trilogie. A découvrir pour les amateurs de SF et de vie futuriste !


18 commentaires:

  1. J'aime beaucoup aussi les récits post-apo, j'ai d’ailleurs prévu de le lire ... un jour!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je sais ...La pal s'agrandit ... et la distorsion du temps n'est pas encore d'actualité ! ;) un bon bouquin en tous les cas !

      Supprimer
  2. Ha! Tu as réussi toi aussi à piquer ma curiosité! Marrant comme ton avis sur cette histoire me fait penser à un jeu post-apo que j'avais commencé il y a quelques années (bon les gens n'étaient pas enfermés dans un silo mais sous terre... jusqu'à ce qu'une âme rebelle s'en échappe et découvre....).
    Donc 1, tu me donnes envie de replonger dans ce jeu
    2, tu seras responsable de l'ajout de ce titre dans ma PAL ^^

    Pour les escaliers... Les étages sont très très très grands??? Et la circonférence du silo compte peut-être aussi???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je n'ai pas ressenti une grande originalité dans le concept, on tire beaucoup sur des cordes simplistes. Mais vu la rpaidité de ma lecture, je pense que le suspens a étét suffisamment bien maitrisé, et j'ai donc envie de continuer ..
      Dis donc je suis responsable de beaucoup de choses ma C'era ! Mais j'accepte ! j'attends donc ton verdict !
      Ben... oui j'imagine pour les escaliers, mais cet aspect est traité bizarrement dans le livre, un peu de mal à les imaginer ! J'attends aussi ton avis sur cet aspect !
      Bises ma C'era !

      Supprimer
  3. Ca fait un moment qu'il me fait de l'oeil mais toujours lu... Il faudrait que je m'y penche sérieusement dessus :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai pu te tenter c'est le moment de paseer à l'action. Merci de cette gentille visite ma Belle !

      Supprimer
  4. Ta chronique ne fait qu'attiser ma curiosité un peu plus ! Faut que je le lise celui là ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue qu'il y a eu pas mal de discussions sur ce livre ! Et forcément ca donne envie d'essayer, surtout que la surprise ne vient pas forcément de l'histoire en elle-même mais des relations entre des gens qui nous ressemblent et qui vivent un futur lointain qui pourraient être le nôtre ! ( enfin j'espère que non au fond, car ca fait peur !!!) ;)

      Supprimer
  5. J'imagine qu'après cette lecture un bon bol d'air s'impose !
    L'enfermement catalyse tellement de chose que je suis certaine qu'un roman comme celui-ci ne se lâche pas facilement ;)
    Je suis très tentée de pénétrer à mon tour dans ce silo, même s'il n'a pas d'ascenseurs (question très pertinente d'ailleurs ^^) !
    Merci Lili, tu as tapé encore une fois dans le mille pour m'attirer dans un lieu plus qu'insolite :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lupa, tu as toi aussi tapé dans le mille, cette idée d'enfermement a quelques chose de rassurant et de détestable à la fois. A découvrir pour la réflexion de l'auteur à ce sujet, il y a de quoi devenir un peu zinzin dans un endroit pareil !

      Supprimer
  6. Le manque d'ascenseurs ne me dissuade pas de plonger dans ce Silo qui est dans ma PAL! Et ta chronique encore moins!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien, il en faut pour les goûts ! et c'est bien normal ! si ce livre est dans ta pal, c'est que tu as surement eu envie de le lire à un moment donné ! Alors il vaut mieux se faire une idée par soi-même ! Je te rassure Les escaliers reste une anecdote sur les quelques 740 pages de ce livre.

      Supprimer
  7. Mon tome préféré ! J'ai trouvé le suivant un peu moins bon et j'ai carrément été déçu par le dernier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mince ... Je viens de me procurer la suite ... bon on va tenter quand même !

      Supprimer
  8. Coucou Lili,
    ça y est j'ai enfin un peu de temps pour revenir lire tes chroniques ! Le post apo n'est pas forcément ce que je préfère en SF, mais tu as su me mettre l'eau à la bouche avec celui-ci ! merci. bises par chez toi
    PS : surveille ta boite mail ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hey Tautiton ! Pas mon genre préféré non plus mais j'avoue que j'y viens de plus en plus, il y a des récits très originaux en SF, ca me change un peu ! Belle surprise dans ma boite mail ! merciiiiiii !

      Supprimer
  9. C'est bien le premier tome de la série ?
    J'ai très envie de le lire depuis bien longtemps mais j'ai peur de ne pas avoir le niveau requis en SF pour attaquer par ce monument du genre ! Ingurgité en 3 jours ?? tu es phénoménale ma Lili <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est bien le premier ! oh la la ! tu peux y aller, je n'ai moi-même pas beaucoup d'expérience dans le genre SF, et il n'y aucun souci à avoir de ce côté-là ! Je me suis surprise à avoir fini si vite ! En ce moment je lambine tellement sur mes lectures !
      Bisous a ma June.

      Supprimer

Merci de vos commentaires ...