mercredi 1 mars 2017

Yeruldelgger - Ian Manook

Présentation de l'éditeur ( Le livre de poche) - Policier
pseudo de Patrick Manoukian

Yeruldelgger, commissaire à la crim’ d’Oulan Bator, est appelé dans les steppes alors qu’il enquêtait sur le meurtre sauvage de trois chinois. Là-bas il découvre le corps d’une fillette, un crime qui le ramene directement vers son propre drame personnel, l’assassinat de sa fille cadette quelques années plus tôt. Au fil de son enquête Yeruldelgger et son équipe vont découvrir que les deux affaires pourraient être liées ...


 






Excellente lecture, quel bon polar ! J'ai mis du temps à entreprendre cette lecture, peut-être parce que la couverture m'avait laissé un peu indifférente avec un titre plutôt barbare qui ne m'évoquait rien de palpitant, c'était un tort car j'ai adoré ce bouquin et pour tout vous dire, il me tarde déjà de retrouver ce commissaire atypique avec un charisme aussi déroutant que les paysages dans lequel il évolue .. . Je reviendrai la dessus plus tard.

Ce livre vous permettra tout d'abord de voyager dans un endroit vraiment particulier : la Mongolie, une région très peu connue finalement, et qu'il est rare de voir aussi bien décrite. Les actions se passent dans des lieux très différents, elle se déroulent principalement dans les banlieues d' Oulan-Bator, des bidonvilles peuplés d'une foule bigarrée, vivants dans des Yourtes ou des vieilles cabanes et plus loin en "campagne" dans des étendues arides et désertée. On ressentira tout au long de la lecture la pauvreté et la rusticité de cette région balayée par les éléments, et qui restent dominée par une culture ancestrale, imprégnée de multiples croyances. Mais derrière la pauvreté du paysage, il y a aussi sa beauté, édifiante, contrastée, forte et sans concession pour les autochtones. Une ambiance qui vous prend aux tripes !

Alors dans ce contexte, il est compréhensible de rencontrer des personnages aux caractères forts.  Fier d'être mongol, Yeruldelgger est un commissaire étonnant qui ne mâche pas ces mots, une force de la nature, capable de douceur comme de violence, et cette ambiguité le rend tout à fait attachant. J'ai accroché tout de suite. La galerie de personnages est excellente, un gros coup de coeur pour Gantulga et Oyun, un jeune gamin paumé et une policière courageuse et déterminée, ils vont rendre cette enquête passionnante, ils donnent du rythme à l'histoire et leurs facéties "périlleuses" apportent un piment fort et tendre, quelques notes d'humour aussi.

Les rebondissements de l'histoire nous ramènent aussi à la petite note politique. L'intrigue nous remémore les relations tendues entre la Chine et la Mongolie, deux ethnies qui se sont toujours affrontées et l'auteur qui semble bien connaître les tensions, règle ici quelques comptes en essayant de garder une certaine objectivité. J'ai appris des choses sur ce pays, sur leurs coutumes, leur façon d'être fiers et authentiques,  et j'aime la façon dont l'histoire est associée à la grande histoire dans ce récit. 

Il y a encore beaucoup de choses à dire, mais le plus simple est sans doute de vous y coller. Je vous recommande en tout point ce livre où les contrastes, en tout genre, s'affrontent et se répondent, il laisse plusieurs sentiments en tête, une certaine mélancolie pour ces peuples pauvres qui doivent se battre pour survivre dans des conditions politiques révoltantes, et une grande tendresse pour les héros de cette histoire. Il ne faudra pas oublier d'évoquer l'intrigue, haletante où des hommes charismatiques règlent leurs comptes, honneur, vengeance et trahisons au programme, et tout cela orchestrés avec une poigne de fer dans des décors grandioses ! A découvrir !

Petite cerise sur le gâteau, un excellent prologue de l'auteur qui nous explique ces premiers pas dans l'écriture !

Banlieue d'Oulan Bator



6 commentaires:

  1. je confirme, excellent. C'est un roman très riche et l'auteur est un passionné qui maitrise très bien son sujet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, je ne pensais pas pouvoir trouver mon bonheur auprès de ce policier mongol !

      Supprimer
  2. Un très bon premier tome, il faudrait que je me mette à la suite !

    RépondreSupprimer
  3. C'est vraiment ça, la magie de la lecture ; pouvoir se téléporter aux quatre coins de la planète ! Ton avis me donne bien envie de faire ma valise pour la Mongolie, même si ce n'est pas le genre de climat qui me fait rêver habituellement ;-)
    Merci Lili pour cette carte postale livresque fort attrayante :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Lupa ! Je viens d'acheter les temps sauvages , je vais donc repartir pour la Mongolie dans peu de temps ! pas ma tasse de thé mais le dépaysement est total !

      Supprimer

Merci de vos commentaires ...