dimanche 22 avril 2012

Chien du Heaume - Justine Niogret

Chien du Heaume est un surnom gagné au prix du sang et de la sueur par celle qui ne possède plus rien que sa hache, dont elle destine la lame à ceux qui lui ont pris son nom. Mais en attendant de pouvoir leur sortir les viscères, elle loue son bras et sa rage au plus offrant, guerrière parmi les guerriers, tueuse parmi les loups. De bien curieuses rencontres l'attendent au castel de Broe ou l'hiver l'a cloitrée : Regehir, le forgeron à la gueule cassée, Lynge à la voix plus douce que les moeurs, le chevalier Sanglier et sa cruelle épouse de dix printemps. Au terme de sa quête, Chien trouvera-t-elle la vengeance, la rédemption ... ou autre chose ?

Avant lecture : Aimant beaucoup l'époque moyenâgeuse, cette histoire a suscité tout de suite mon intérêt. Cette femme à la recherche de ses origines dans un monde viril et dur, cela n'allait pas être de tout repos... De bonnes critiques, en plus... Allons voir cela !

Après la lecture : Une lecture originale dont le vocabulaire et le style interpelle immédiatement. Une plume percutante, dure et très imagée. On sent la rusticité de l'histoire à travers l'écriture, et parfois dans "ce monde de brutes", il y a des envolées poétiques d'une grande beauté, c'est peu commun, et j'adhére complètement à ce mélange de vibrations dures et poétiques, mais je pense qu'il n'y a pas de demi mesure avec ce genre. On aime ou pas !
Une histoire, digne du Moyen age, qui dénonce l'obscurantisme et la sauvagerie des hommes et, l'histoire de "Chien" en est un bon exemple et confirme la dure vie de l'époque avec un réalisme époustouflant.
On ne peut pas rester insensible à cette jeune femme bourrue, à qui il ne manque que la barbe pour être un homme. Elle a la force, le courage, la rage et la détermination, cela fait d'elle une mercenaire hors pair, mais pas une héroïne de BD ou de film américain, non, elle survit sans fioriture et à la force de ses poignets. Elle a une carapace redoutable, et pourtant, on sent parfois, un petit être blessé qui puise sans cesse sa force dans sa quête, retrouver ses origines....
C'est un beau portrait de femme, qui va de rencontres en rencontres sur le chemin de la vérité avec parfois une certaine naïveté. Elle trouve son maître et protecteur, le chevalier sanglier Bruec avec qui elle va faire un bout de chemin, il sera présent pour elle, et elle pour lui, c'est une amitié sincère qui les liera jusqu'à la fin du livre. Nous partagerons aussi sa vie avec Regehir, le forgeron, son ami et confident, lynge, un amour caché qui lui fera redécouvrir que son coeur peu battre pour un homme. Cette suite de rencontres nous donne des aperçus sur les croyances barbares, la sorcellerie, les envoûtements, la dureté de la vie, les gens d'armes, et même sur la religion avec l'inquisition. Ces passages sont presques des contes imbriqués les uns dans les autres, des aventures qui la ramènent toujours au castel de Broe, chez Bruec.  Les derniers chapitres sont intéressants et surprenants car elle trouve enfin certaines réponses à ces questions. Mais bien sûr je tairai là ces informations....

L'auteur nous fait bénéficier d'un petit lexique, écrit avec beaucoup d'humour, à la fin de l'ouvrage. Très sympathique, et cela permet de décompresser après la tension intense de la fin de l'histoire.

Très très bon roman, un peu comme un parcours initiatique fait de sang et d'Histoire, dont je lirai la suite, "Mordre le bouclier"... encore un titre à faire rêver ou cauchemarder... A essayer sans modération.

6 commentaires:

  1. J'avoue que c'est un style que je n'ai jamais eu l'occasion de lire et je me laisserais bien tenté, je note ce titre dans ma liste à acheter très vite, curieuse de nature, il faut à tout pris que je puisse en juger par moi-même!!Merci pour cette découverte bon dimanche bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La lecture a toujours de quoi nous surprendre, et ces nouveaux écrivains sont très intéressants. A essayer .Merci Malou !

      Supprimer
  2. C'est la première fois que j'entends parler de ce roman mais il me tente bien !

    RépondreSupprimer
  3. Si tu aimes les récits sauvages et trés réalistes avec une pointe de poésie, tu peux essayer, c'est un genre assez particulier, mais c'est presque rafraichissant car ça change des histoires très convenues. Bonne lecture Luna !

    RépondreSupprimer
  4. Ta chronique me donne vraiment envie de lire ce livre ! J'aime beaucoup l'époque Moyenâgeuse aussi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors il faut tenter Kathleen, l'écriture surprend mais c'est une des originalités de cette auteure !

      Supprimer

Merci de vos commentaires ...