vendredi 8 août 2014

Maisie Dobbs - Jacqueline Winspear


Présentation de l'éditeur (Le livre de Poche) - Romans de vie - Policier
Traduction : Christophe Napias

Londres, 1929. Maisie Dobbs monte sa propre agence de détective privé. Un métier peu commun pour une jeune femme. Mais cette fille d'un modeste marchand de quatre saisons n'est pas comme les autres. Placée comme domestique dans une demeure aristocratique de Belgravia, elle réussit à intégrer le prestigieux Girton College de Cambridge, au prix d'un travail acharné. Mais, quand survient la Grande Guerre, elle n'hésite pas à endosser l'uniforme d'infirmière, quitte à voir tous ses espoirs disparaître dans le sang et la boue des champs de bataille français. Sa première affaire la replonge justement dans les années sombres de la guerre et elle va devoir affronter les fantômes qui la hantent depuis plus de dix ans. Le premier roman de Jacqueline Winspear, qui a su créer une charmante héroïne, sorte de Sherlock Holmes mâtiné de Freud !

Un livre plaisant que j'ai enfin pu sortir de ma PAL grâce au challenge de Nessa, la consigne était de lire le plus vieux livre de sa PAL… 
Eh bien ! c'est chose faite ! j'ai du passer un coup de chiffon dessus … c'est vous dire ! 

Premier tome d'une série au charme britannique, les autres volumes n'ont pas encore été traduits, sauf le deuxième tome "les demoiselles de la plume blanche" qui est sorti en français...

Un style simple et efficace qui nous ramène pendant les heures douloureuses de la première guerre mondiale, le décor est planté avec précision et il me tardait de retrouver chaque soir pour ma lecture quotidienne, cette héroïne au caractère trempé. Je la voyais se débattre et me raconter à travers ces personnages les problèmes quotidiens de la vie à cette époque, pas facile d'y être une femme qui se veut libérée. Et pourtant grâce à son courage, ses initiatives et à son mentor, notre Maisie Dobbs, fille de marchand des 4 saisons se décide à ouvrir un cabinet de détective en plein quartier londonien. 

Maisie Dobbs dont on ne sait pas grand chose au début de ce roman, nous charme par sa gentillesse et son esprit intuitif, elle a la chance de connaître du beau monde, ce qui lui ouvre des portes et fait venir quelques clients. Sa première enquête est plus intrigante qu'il n'y parait car si elle est payée pour prouver un adultère, mais sa mission va la conduire vers une aventure et une investigation beaucoup plus complexe et passionnante … Ces découvertes vont la ramener aussi vers son passé et c'est ainsi que l'auteur décide à ce moment de l'histoire de faire une grosse" aparté" (1/3 du livre), et de nous faire découvrir la vie de Maisie depuis sa tendre enfance jusqu'à ce jour … L'enquête reste alors en suspens… Mais pour revenir plus fort, à la fin du livre, une disgression enrichissante qui explique beaucoup de choses et nous plonge profondément dans les horreurs de la guerre, on y croisera Maisie qui se fait un devoir de devenir infirmière sur les champs de bataille, et comme nous, elle y croisera des souffrances et des horreurs. Le retour des "gueules cassées" et leur internement abusif pour certains, sont des thèmes qui viendront éclairer l'histoire d'une toute autre manière et révéleront un angle de la guerre différent et qu'on oublie parfois, que ce soit en France ou en Angleterre ! 

Le personnage de Maisie est bien construit et on s'attache à cette jeune femme. Ce premier tome nous  imprégne de son passé et de son histoire personnelle, tout en résolvant une enquête policière, une méthode astucieuse ici qui le rend le récit vivant, je pense donc suivre ces aventures, au moins le deuxième tome pour l'instant ... en attendant les traductions...

Un peu de romance anglaise, d'Histoire avec un grand H … et d'enquêtes policières. Une simple et bonne salade estivale !


6 commentaires:

  1. Je note ma Lili! merci pour la découverte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien, ma Vivi, le partage c'est ce qui fait vivre nos blogs. Bises !

      Supprimer
  2. Bravo d'avoir sorti un des plus vieux livres de ta pal ! Ca fait bien rire le coup du chiffon de poussière ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Le chat ! Je crois que j'en ai encore un peu de poussière sur quelques uns ;) ... Je ne désespère pas d'en venir à bout !

      Supprimer
  3. Un tour sur ton blog et ma pal d'hiver devient lourde ! Non mais !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je savais bien qu'un petit roman comme ça te plairait... Londres, les années 20, ambiance mystérieuse ...

      Supprimer

Merci de vos commentaires ...