jeudi 13 septembre 2012

La Maison du Loch - Patricia Wentworth

Présentation de l'éditeur (10-18) - Policier
Sans le sou, Ann Vernon s'engage comme dame de compagnie auprès de la vieille Mrs Halliday. Elle est loin de se douter que le charmant fils de sa patronne en sait plus long qu'elle ne pourrait le croire sur son propre compte... et qu'il projette son assassinat. Alors que l'étau se resserre sur l'île du loch, Ann s'apprête à sombrer au coeur d'une cruelle course à l'héritage.

Avant lecture : Comme je prépare la mise en scène d'une comédie pour "ma" compagnie de théâtre amateur, sur la vie et les déboires d'une famille et de ses fantômes en Ecosse. Je me suis dit que ce livre pourrait me donner des petites idées, et m'aider à me plonger dans l'ambiance écossaise !

Après lecture : Quel rafraichissement ce petit livre ! Agréable à lire comme si on dégustait un scone à la crème avec un thé. So british !

Ann Vernon est à la recherche de travail pour arrondir ses fins de mois difficiles, elle ne sait pas qu'elle est la légataire du testament de son oncle, alors inconnu pour elle. L'existence de ce "gros" héritage va tomber entre de mauvaises oreilles… A la suite de cela, elle est engagée comme dame de compagnie auprès d'une vieille dame, Mrs Halliday qui vit seule, avec son fils. Elle ignore tout du piège dans lequel elle vient de tomber, car toute cette histoire est un vaste complot visant à l'assassiner et à récupérer l'argent de l'héritage… Alors que Charles, son amoureux éconduit la dissuade de rester chez ces gens qu'il n'aime pas. Ann s'accroche au contraire à la famille Halliday, ne pensant pas un seul instant qu'ils complotent contre elle… Les Halliday décident de partir quelques semaines d'été dans leur maison de vacances, Ann, d'abord heureuse de ce voyage, se retrouve bien vite isolée, dans une demeure lugubre, entourée par le loch Dhu, dans lequel quelques monstres marins semblent avoir élu domicile et qui se réveillent, à la nuit tombée... Charles, toujours là, se débrouille pour rejoindre Ann sur l'île et au risque de leur vie, ils vont essayés de se sauver, découvrant peu à peu le sort que leur réserve les Halliday … 

Tout cela n'est pas facile avec une héroïne au caractère bien trempé, qui se chamaille sans arrêt avec son prétendant Charles et se montre parfois très distante, elle en devient même chipie au point que nous aurions bien envie de lui "mettre un bon coup de pied aux fesses" par moment. Elle est le croisement de fantômette et de candy … Ouais c'est à peu près ça. Charles en est "raide dingue amoureux", mais il est éconduit sans arrêt et pourtant il en fait des efforts pour conquérir le coeur de sa belle… réussira-t-il à faire basculer son coeur ? je laisse toutes ces questions en suspens ... 

Voilà tous les ingrédients sont maintenant réunis pour une histoire à la "Agatha Christie". La tension monte rapidement, et à la peur de ne pouvoir quitter l'île, s'ajoute la présence de monstres … L'auteur a ajouté cette note fantastique et on ne peut s'empêcher de penser au monstre du Loch Ness qui n'avait pas encore de notoriété à ce moment car Mme Wentworth a écrit cette histoire en 1932 et le premier article de journal évoquant le monstre du Loch Ness date de 1933, (comme l'indique un Post Scriptum en fin de livre) … Elle était donc assez visionnaire et en avance sur son temps. 

Une écriture simple mais parfaitement adaptée à cette histoire, on ne s'ennuit pas un instant, et on suit les personnages avec beaucoup de plaisir, on se laisse porter dans cette "course à l'héritage", et même si les ficelles sont très grosses, et me font penser à un vieux film de Sherlock Holmes, j'adore ….

6 commentaires:

  1. Merci pour cet avis enthousiaste, j'ai lu "Le masque gris" dans sa série "Miss Silver" et j'avais bien aimé! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui comme tu l'as lu, c'est une petite histoire sans prétention, mais agréable et facile à lire ! De temps en temps c'est appréciable ! Merci de ta visite Azalée ;) !

      Supprimer
  2. Je ne connaissais cette auteur que de nom, mais ça à l'air sympa :)

    RépondreSupprimer
  3. Ce n'est pas de la grande littérature et Les ficelles sont souvent très grosses mais de temps en temps c'est agréable de se laisser porter par ce genre à la "Agatha Christie" !

    RépondreSupprimer
  4. Cet enthousiasme est contagieux ! Ça me donne envie de le lire et en plus, il se passe en Ecosse : tout pour me plaire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est à ta disposition ! mais je sais que tu aimes les polars bien corsés, et là c'est très édulcoré ! à la Agatha Christie !

      Supprimer

Merci de vos commentaires ...