lundi 25 avril 2022

Le dernier chant - Sonja Delzongle


Présentation de l'éditeur :  Folio Policier - Thriller

Et si les animaux n’étaient que de malheureuses sentinelles…

C’est le bruit, qui tue. Le dernier chant. Il apporte la mort. » Telle est la prédiction de la vieille Innu devant l’immense cimetière qu’est devenu le fleuve Saint-Laurent en ce matin d’août 2021. A perte de vue, des marsouins, des bélugas, quelques orques, flottent le ventre en l’air. Une hécatombe sans précédent.
Deux mois après, dans une réserve du Congo, les gorilles succombent eux aussi à un mal inexpliqué. Et, chose stupéfiante, les survivants, prostrés semblent pleurer…


Quel lien entre ces phénomènes qui se multiplient dans le monde ? A qui profite la disparition de ces êtres vivants ? C’est ce que se demande Shan, chercheuse à l’Institut de virologie de Grenoble, en découvrant le dossier déposé sur son bureau par un stagiaire.
La voilà décidée à mener l’enquête, seule. Mais déjà, des yeux la surveillent, quoi qu’elle fasse, où qu’elle s’envole... Et à l’approche de la vérité, Shan mettra en jeu non seulement ses convictions, mais aussi sa propre vie.

Je suis avec grand intérêt les sorties de Mme Delzongle et je remercie Babelio et Folio Policier pour la réception de ce manuscrit. Captivée et attachée à la série Hanah Baxter, j'ai été peiné d'en voir la fin, mais les one shots lus ensuite m'ont toujours comblé par des histoires denses, pleine de punch et de tension.

J'avoue que ce dernier roman lu " le Dernier Chant" m'a beaucoup moins convaincu. Un sujet trop vaste peut-être ? Expliquer ce que Dame Nature ressent face à notre occupation des lieux et nos actions dévastatrices n'est pas une mince affaire ! Sujet si vaste et intéressant qu'on a vite fait de se perdre dans une profusion de thèmes, c'est ce que j'ai ressenti, ces débordements finissant par rendre le tout un peu confus à mon avis.
Ce phénomène est renforcé par des redites abondantes dans la première partie, elle cherche à nous convaincre par des explications scientifiques qu'elle développe et étaie à de nombreuses reprises. Les informations restent assez sommaires, mais on sent par ailleurs, un gros travail de recherches avec des sujets fondamentaux pour notre existence, on aborde quand même la modification de l'ADN, un regard sur des programmes touchant à la quête de l'immortalité en passant par l'analyse des sons basses fréquence avec des expérimentations dans les profondeurs de la croute terrestre.... Ce support scientifique très important prend parfois le pas sur l'action, et plombe un peu l'atmosphère, mais permet de garder aussi une part de mystère et de philosophie sur le récit.
L'auteur donne raison à une nature qui essaie de reprendre le contrôle de son développement et on se demande d'ailleurs quelle est la pirouette qu'elle va utiliser pour avancer des réponses crédibles ? C'est ma curiosité qui m'a fait avancer dans l'intrigue jusqu' à la fin.

Notre héroïne Shan passent à travers toutes ces situations de façon assez linéaire. Sa vie privée brisée s'imbrique dans sa vie professionnelle, il y a finalement beaucoup de mélancolie dans ces histoires parallèles. A côté de ça, on peut s'étonner de voir que sa formation plutôt scientifique lui donne si peu de méfiance et la fasse dialoguer avec un "Deadbot" à qui elle révèle tout sans arrière pensée. Elle est aussi très fleur bleue et se laisse facilement débordée par ses sentiments, cela lui donne un côté très humain et un peu perdue qui contrebalance avec ses fonctions, mais face à l'ampleur de la catastrophe, on ne pourrait sans doute réagir autrement et baisser un peu les bras. Elle est touchante à bien des égards, et pourtant je n'ai pas réussi à m'attacher à ce personnage fragile et blessée.

L'auteur aborde des sujets extrêmement préoccupant, elles suggèrent des explications "originales", le récit parait peu crédible. Mais les interrogations demeurent et nous sensibilisent à cette catastrophe mondiale sous jacente. Son écriture fluide sert toujours avec vitalité le récit, moins "pêchu" que d'habitude, mais le tout reste très agréable à lire et le prochain sera "cataracte" ! 


2 commentaires:

  1. Je n'ai encore jamais lu cette autrice dont je vois toujours de bons retours, mais je note de ne pas commencer par celui-ci alors !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou ma Zina, si tu veux découvrir cette autrice, commence par Dust, c est le premier de la série hanah baxter et franchement il décoiffe 👍

      Supprimer

Merci pour vos commentaires ...