vendredi 25 juillet 2014

Un avion sans elle - Michel Bussi

Présentation de l'éditeur (Pocket) - Policier

Lyse-Rose ou Emilie ? Quelle est l'identité de l'unique rescapé d'un crash d'avion, un bébé de 3 mois ? Deux familles, l'une riche, l'autre pas, se déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle que les média ont baptisée Libellule. Dix-huit ans plus tard, un détective privé prétend avoir découvert le fin mot de l'histoire, avant d'être assassiné, laissant derrière lui un cahier contenant tous les détails de son enquête.Du quartier parisien de la Butte-aux-Cailles jusqu'à Dieppe, du Val-de-Marne aux pentes jurassiennes du mont Terrible, le lecteur est entraîné dans une course haletante jusqu'à ce que les masquent tombent......

Habituée a des policiers et à des thrillers assez musclés, j'avais peur que cela me manque, et bien pas du tout, plus psycholoqique, ce roman m'a beaucoup plu, je me suis laissée pleinement envoutée par l'histoire.

L'intrigue est très originale car on a de cesse de connaitre quelle est est la véritable identité du seul rescapé d'un crash aérien, un bébé retrouvé à quelques mètres de la carlingue en feu, dans le massif du Mont terrible, quel nom prédestiné, vous me direz ! Alors route dans le Jura !

L'écriture n'est pas transcendante, très classique, mais suffisamment descriptive et enthousiaste pour faire avancer l'enquête avec intérêt. Les moments de tension sont bien servis et l'auteur semble emboiter le pas à ses personnages tout comme nous et semble découvrir au fur et à mesure les informations qui vont nous conduire à la vérité. A qui appartient ce fameux bébé ? 
Deux possibilités : soit elle est la petite fille de la famille riche, mais pas très sympathique, voire pas du tout, soit de la famille pauvre, plus sociable… digne d'un film de Chatilliez comme décor ! 
Mais c'est un peu ça dans le principe, 2 bébé filles du même âge dans le même avion, les coincidences sont fortes ! Mais pourquoi pas ! 
Au terme de combats juridiques, ce sont les grand parents pauvres sympathiques qui héritent de la petite surnommée joliment " libellule" et ainsi le montage photo de la couverture s'éclaire ! 

Mais les grand parents méchants riches ne vont pas en rester là, ils embauchent un détective privé pour trouver des indices qui pourraient attester que c'est plutôt leur petite fille, et non celle des pauvres … Chacun se la dispute et cela donne des réactions caricaturales aux personnages … On retiendra ici toutes les réflexions que dégagent l'adoption, élever un enfant qui n'est pas le sien, les relations de familles, et les crises d'identité des premières victimes, ici les rescapés orphelins ! 

On retrouve dans les deux familles, des personnages hauts en couleurs, on ne peut s'empêcher de penser à Malvina, la soeur de notre libellule côté riche, qui a elle seule est un gouffre de colère et de dualité, elle sera capable du meilleur comme du pire et saura donner beaucoup d'émotions et de tensions à certaines scènes. Très fortement liée au final de l'intrigue, elle pourra même nous tirer une larmichette ! enfin, je ne vous les décris pas tous... mais chacun a une personnalité bien particulière qui contribue à donner de l'intensité au livre… Parlons tout de même, de notre crédule Grand duc, le mystérieux enquêteur qui se dévoilera au fur et à mesure, et montrera une personnalité ambigue, pleine de secrets … Pour finir, deux mots sur Marc, le frère - côté pauvre de notre libellule, un peu notre héros et nos yeux dans cette histoire, il a une relation particulière avec Lylie (dite la libellule) presque incestueuse, alors on espèrerait presque qu'il ne soit pas vraiment son frère … Bon je ne mets pas trop la pagaille dans les personnages, et je vous laisse donc démêler à votre tour cette situation un peu nébuleuse pour certains, et cauchemardesque pour d'autres ... 
Sachez que la fin est assez scotchante, les dernières pages sont très intenses et une solution très arrangeante s'offre à tous ! Elle soulève de l'émotion !

Une bonne construction de roman où l'on peut lire en alternance le journal de l'enquêteur et les actions dans la vie actuelle des protagonistes. Tout cela est bien équilibré.  C'est à travers le regard de Marc que nous le lirons, et les passages de lectures, entrecoupés d'actions en direct, donne beaucoup de "peps" et de suspens à l'histoire.

J'ai beaucoup aimé, même si on est loin des thrillers endiablés et sanglants que j'ai l'habitude de lire,  ici on retrouve un suspens plus psychologique, qui fait cogiter, et c'est bien agréable !

Chacun finit par régler ses comptes, quelques cadavres pleuvent, pas toujours très justifiés et certains personnages ont la gâchette un peu trop facile, l'enchainement des événements est parfois un peu "téléphoné"  … mais malgré ces petites imperfections,  la lecture est simple et rapide, on passe un bon moment, et on reste même un peu songeur à la fin de cette histoire ...

En effet, cela pourrait arriver à n'importe qui ! 
Concours de circonstance fâcheux ou non ! 
vous allez le voir si vous lisez ce livre... La vie réserve bien des surprises ! 
avec STELLADE que je remercie de son partage, son avis ICI

10 commentaires:

  1. J'ai bcp aimé ce livre. J'aime bien Bussi en général (son style est tout simple mais il a une façon de construire les intrigues qui me plaît)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est simple et pourtant dans ce roman, il a l'art de nous emporter dans des intrigues à nous creuser les méninges... au moins pour ce titre !

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Très sympa comme lecture ! A tester Chris !

      Supprimer
  3. Moi qui ne suis pas trop friande de thrillers endiablés et sanglants justement, je pourrai me laisser tenter par celui-ci, merci :) Lupa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement ça pourrait te plaire ! très peu d'hémoglobine, c'est une autre violence, plus psychologique ! Mais c'est aussi perturbant et ça fait réfléchir !;)

      Supprimer
  4. Ah, voilà un livre qui pourrait me plaire. si m Pal ne débordait pas déjà, je pense que je me laisserai tenter. Remarque, je peux le mettre en wish...

    Biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux ! ;) ça n'engage à rien ! Toi qui n'aime pas les Trhillers trop violent, ça pourrait en effet te plaire !

      Supprimer
  5. Un billet toujours très complet qui donne envie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! un petit message que je n'avais pas vu. Merci Piplo ! ;)

      Supprimer

Merci pour vos commentaires ...