mardi 9 décembre 2014

Sous les couvertures - Bertrand Guillot


Présentation de l'éditeur (rue fromentin) 


La rentrée littéraire inquiète les livres déjà en librairie. Une fois le magasin fermé, ils décident de réagir et essaient de se mettre d'accord sur une stratégie commune. Mais entre les premiers romans, les grands écrivains, les académiciens, etc., les intérêts divergent. L'arrivée d'une nouvelle libraire avec des idées neuves met en émoi tous les ouvrages.

Un roman assez indéfinissable et qui clôturera très bien le challenge d'Iluze, il est difficile de donner un genre à ce court roman qui oscille entre le dessin animé et le conte moralisateur. 

Un sujet, combien de fois, rêvé ! Qui n'a pas souhaité savoir ce qui se passait, derrière le rideau de fer d'une librairie, n'a-t-on pas eu envie secrètement de se dire que les livres pouvaient s'animer ? 

L'auteur a imaginé pour nous cet univers parallèle qui se réveille dés que le rideau de fer est descendu. B.Guillot joue avec les styles de chaque livre et leur donne un rôle en adéquation avec leur genre littéraire. Cette personnification un peu trop légère à mon goût caricature certains genres et fait la part belle au classique, dommage que la littérature plus imaginaire ne soit pas représentée… 

Le libraire est ici à l'image du "dernier des mohicans", à travers son expérience, il explique et met en exergue les maux qui touchent le domaine du livre, et surtout du petit libraire de quartier qui se voit manger par l'industrialisation, le rendement des maisons d'édition, les nouveaux styles qui offrent des choix multiples et donc, de la concurrence à qui mieux mieux sur les rayons … Ces constats nous les connaissons déjà, donc pas beaucoup d'originalité sur le sujet … L'incertitude du libraire ne vient-elle pas du fait qu'il ne sait pas comment réagir et se remettre en question ?!…L'auteur nous parle de se diversifier pour survivre et de s'adapter au lecteur qui ne semble pas être prêt à changer ses habitudes dans l'immédiat, une grande concurrence dans la hiérarchie des livres et des genres perdent le lecteur, et l'arrivée du numérique contribue à perturber et à désorganiser les ventes en magasin … Que faire ?

L'employée semble avoir mieux compris la situation ! Et il est dommage que les passages où elle entreprend d'établir un plan d'action ne soient pas plus approfondis, les idées de l'auteur à travers son regard m'aurait intéressées. Savoir comment changer le comportement des lecteurs, apporter un support communicatif plus important que dans les grandes surfaces, une aide à l'achat aussi, rompre cet engrenage des auteurs de Best sellers qui n'écrivent pas forcément de la bonne littérature mais écrasent docilement tout le reste …Il faut permettre et donner envie aux gens de lire et de les ouvrir vers d'autres genres... Vaste programme !

Les livres vont réagir face au manque de décision et d'entrain du libraire, Ils s'interrogent sur leur communication et le comportement des lecteurs, et organisent une bataille de quartier pour arriver sur la table de vente : tactique et stratégie sont au rendez-vous, et si le librairie ne veut pas s'occuper d'eux, ils vont se débrouiller …Nous assistons à leur révolte, mais la bataille ne m'a pas vraiment fait frémir, ni sourire, ni …rien du tout d'ailleurs. La personnification des livres n'était pas assez précise et vivante pour que visuellement j'apprécie leur fait d'armes, un passage un peu brouillon qui aurait mérité plus de fantaisie, de fantastique et de précision... 

Un joli clin d'oeil à Sarah la chroniqueuse de l'histoire, rôle dans lequel beaucoup d'entre nous se reconnaisse et qui est bien analysé... 

Un roman qui m'a convaincu par son message et le réalisme de la situation, mais c'est un constat connu sans grande originalité … Le style simple et qui se veut enjoué ne m'a pas vraiment fait rire, contrairement à ce que nous promet la 4ème de couverture. Il y avait pourtant matière à nous émouvoir plus intensément...
J'achète beaucoup de livres d'occasion car les nouveautés restent très chers pour certaines bourses, la lecture doit être pour tous, et ce n'est pas au lecteur de culpabiliser ou de changer son comportement, mais plutôt aux grands gourmands de l'affaire, de revoir la question ! Mais QUI précisément !? les intermédiaires, l'auteur, l'éditeur … ? Vaste débat, et ce livre fait réfléchir en ce sens… et même si l'auteur nous fait entrevoir une fin plutôt optimiste, je doute que la tendance actuelle arrive à s'inverser … hélas !

Je remercie également Price Minister et les éditions de la rue Fromentin, 
pour la découverte de ce livre et de cet auteur.

13 commentaires:

  1. Un livre que j'aimerais beaucoup découvrir suite aux chroniques positives que j'en ai lu :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce livre permet de prendre conscience des problèmes actuels,si le fond est intéressant et nous concerne beaucoup, la forme m'a beaucoup moins séduite ! Merci de ta visite.

      Supprimer
  2. C'est vrai que l'on aimerait voir les livres prendre vie, un peu comme les jouets dans les magasins pour enfants ;-) L'idée était bonne, dommage que la forme n'ait pas été au rendez-vous et ne soit pas parvenue à t'emporter !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'idée est excellente, mais le fantastique et le côté poétique de l'affaire ont été masqué par les messages trop présents et répétitif !

      Supprimer
  3. Le résumé promet une histoire intéressante et très originale qui franchement me tente beaucoup ! Cependant je dois avouer que ton avis plutôt mitigé ne fait réfléchir, douter des qualités de ce livre. La caricature des livres n'est pas non plus un élément qui m'attire, je vais encore me tâter un moment je pense ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le résumé était très alléchant, au point que j'étais impatiente de commencer cette lecture… Mais comme tout bon fantastique, ici , il y manque le côté magique. La prise de conscience des livres reste un sujet très contemporain et il est relaté comme tel sans fantaisie, et l'humour reste très caustique !

      Supprimer
  4. Bon, nos avis bien qu'ils divergent par certains points, se rejoignent sur le fond.

    Biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, je pense qu'on est déformée par le style de lecture qu'on aime et qu'on lit ! ;) On s'attendait à plus de magie je pense !

      Supprimer
  5. je partage dans l'ensemble ton avis et surtout sur la bataille livresque ! j'ai malgéé cela passé un bon moment et beaucoup apprécié les différentes réflexions abordées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, de bonnes réflexions dans l'ensemble. Un constat connu et bien analysé par l'auteur. Merci de ta visite Stéphanie !

      Supprimer
  6. En fait une bonne idée de départ mal exploitée ? Ou un sujet complexe, vaste, trop peut être ?!
    En tout cas un bel article, comme d'habitude. Partenariat relevé ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ma June, un sujet très vaste, des problèmes mis à jour mais sans grand remède pour l'instant ! Merci de ton passage ! ;)

      Supprimer
  7. Un roman que j'ai hâte de découvrir après un article pareil. Merci :)

    RépondreSupprimer

Merci de vos commentaires ...