lundi 19 décembre 2016

Nature Morte - Louise Penny

Présentation de l'éditeur ( Babel) - Policier 
Traduction : Michel Saint-Germain
 
Le matin de Thanksgiving, on découvre dans le paisible petit village québecois de Three Pines le cadavre d'une vieille dame aimée de tous. L'inspecteur Armand Gamache, de la Sûreté du Québec, est chargé de l'enquête. Ce meurtre est déroutant. Qui voudrait voir morte une vieille dame aussi gentille? Le mystère s'épaissit à mesure que l'on met au jour des oeuvres d'art que la victime a longtemps gardées secrètes. Rustiques, primitives et troublantes, ces peintures touchent différemment tous ceux qui les voient... Le premier roman d'une série qui a reçu les récompenses les plus prestigieuses.




 Three Pines est un village perdu dans la campagne montréalaise, perdu mais charmant au premier abord, il semble même y faire bon vivre et pourtant lorsqu’on retrouve à la période de Thanksgiving, le corps de Jane Neal dans les bois, abattue par une flèche, il est certain que l’un des habitants en est responsable, et que la chasse à la vieille dame ne fait pas partie des us et coutumes locales, c’est donc aux inspecteurs Beauvoir et Gamache de prendre l’affaire en main pour découvrir qui se cache derrière le robin des bois du coin ! 

Une enquête qui dépayse donc forcément par le charme des forêts du Québec et des coutumes du coin. On y découvre aussi un galerie de personnages très stéréotypés et vraiment représentatif d’une communauté dans son ensemble, on appréciera le style de l’auteur qui aime à décrire la vie des gens et leur contexte, sans alourdir l’intrigue, on se prend à partager leur vie, et on se délecte de les suivre.


L’intrigue est bien menée nous permettant, en passant, d’en apprendre beaucoup sur le tir à l’arc. Ce meurtre présente les caractéristiques d’une affaire beaucoup moins pompeuse qu’il n’y parait, on peut même finir par découvrir qui est l’auteur de ce carnage, mais j’avoue que j’ai été moyennement séduite par les mobiles du meurtrier …  mais ça je vous laisse le découvrir.  Il y a également des petits côtés un peu surfaits comme l’attitude de l’inspecteur Gamache qui s’en prend constamment à l’agent Yvette Nichols, j’ai eu du mal à comprendre cet acharnement  ! elle semble être malgré tout un bon élément même si elle peu paraitre un peu bourrue. Mais peut-être la retrouverons nous dans d' autres aventures, puisque ce récit est le premier d'une série qui comporte aujourd'hui déjà une douzaine de titres...


Je renouvellerai surement l'expérience car l'écriture est fluide et les campagnes du Quebec appelle au voyage et à la rêverie... Les enquêtes sont fignolées et me rappelle celles de l'inspecteur Barnaby, un côté très réaliste et attachant. On est loin du thriller, alors je préfère vous prévenir si vous avez envie d'action, il vaut mieux passer votre chemin, le rythme est lent et il m'a fallu me forcer un peu au début,  mais quand on arrive à rentrer dans l'histoire, c'est un policier intéressant, qui nous entraîne dans les recoins d'un village ou se dévoile peu à peu les vrais visages, les pistes se coupent et se recoupent bon nombre de fois, et pour cette fin d'année, je pense que c'est "la" lecture idéale qui se  déguste tranquillement au coin du feu.

11- L'Escarboucle Bleue : lire un livre se passant à la période de Noël

4 commentaires:

  1. Les meurtres de vieilles dames ce n'est pas trop mon truc ! Comme les cadavres d'enfants d'ailleurs ^^ Mais, je ne suis pas non plus bornée au point de refuser toute tentative de découverte si le reste vaut le détour... Alors quand l'envie de respirer le grand air des forêts québécoises me titillera, je penserai à ce titre ;-) Merci Lili :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'ambiance et le décor québecois reste le grand attrait de ce livre ! L'intrigue m'a moins captivé ! il faut bien le dire !

      Supprimer
  2. J'aimerais bien le lire :) merci pour la découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien Léa ! c'est un prêté pour un rendu ! ;)

      Supprimer

Merci de vos commentaires ...