mardi 10 avril 2012

Les Mensonges de Locke Lamora - T.1 Les salauds Gentilshommes - Scott Lynch


Présentation de l'éditeur (Bragelonne) - Fantasy

On l'appelle la Ronce de Camorr. Un bretteur invincible, un maître voleur. La moitié de la ville le prend pour un héros des miséreux. L'autre moitié pense qu'il n'est qu'un mythe. Les deux moitiés n'ont pas tort. En effet, de corpulence modeste et sachant à peine manier l'épée, Locke Lamora est, à son grand dam, la fameuse ronce. Les rumeurs sur ses exploits sont en fait des escroqueries de la pire espèce, et lorsque Locke volent aux riches, les pauvres n'en voient pas le moindre sou. Il garde tous ses gains pour lui et sa bande  : les salauds gentilshommes. Mais voilà qu'une mystérieuse menace plane sur l'ancienne cité de Camorr. Une guerre clandestine risque de ravager les bas-fonds. Pris dans un jeu meurtrier, Locke et ses amis verront leur ruse et leur loyauté mises à rude épreuve. Rester en vie serait déjà une victoire...

Après la lecture :  Et je dois bien dire que ... je n'ai pas été aussi conquise que je l'avais imaginé...
Locke Lamora est un orphelin qui ne respecte rien, il est vendu très jeune à un prête qui va faire de lui l'un de ses plus brillants voleurs, pas très moral pour un prête !... Locke va mettre au point des escroqueries de belle envergure et va finir par appartenir à la bande des salauds-gentilshommes, mais une guerre, entre les gangs de Camorr, se prépare...

L'auteur a concocté un décor superbe pour faire évoluer ces héros, les minutieuses descriptions de la ville sont chiadées et le monde recrée tient de belles promesses de balades, une très belle imagination. Alors qu'est ce qui a coincé ???? en fait c'est surtout l'écriture qui m'a bloquée, je ne l'ai pas trouvé fluide, elle est même assez tortueuse tout comme la conception des chapitres qui nous basculent sans cesse entre le passé et le présent. Cela m'a demandé une gymnastique de l'esprit qui a fini par me lasser au début, et puis passée la page 103, (et sur les conseils de Kahlan), j'ai essayé de m'accrocher et de m'accorder encore quelques pages avant l'abandon, et heureusement, car le récit à partir de ce moment s'est déroulé plus docilement, je m'habituais au style sans doute... J'ai fini ce livre et j'en suis contente car malgré les difficultés de lecture, l'histoire est intéressante, et j'ai aimé retrouver les passages concernant l'enfance de Locke. Les personnages sont charismatiques et on s'attache à cette bande de loubards !!! Beaucoup de bons mots, des situations désopilantes et improbables, de la grossiereté, mais jamais de vulgarité. On retrouve le langage et le vocabulaire crédible d'une bande de vauriens.

Je vais retenir la qualité de l'imagination de Lynch et la création de son monde parfaitement orchestré et attachant. Je ne sais pas si je lirai la suite... je vais digérer celui-là avant et prendre des avis sur le 2 tome.


10 commentaires:

  1. C'est vrai que le style et l'alternance passé/présent peuvent déconcerter. Pour ma part j'avais adoré l'univers et les personnages, du coup ces flashbacks récurrents m'ont plu parce qu'ils me permettaient de mieux comprendre les personnages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'était peut-être pas le bon moment pour moi de le lire... En tous les cas, même si l'écriture de l'auteur m'a torturé un peu l'esprit. Je garde aussi le souvenir d'un monde imaginaire très riche, et des personnages attachants. Merci de ta visite.

      Supprimer
  2. Ce livre est dans ma PAL, j'espère que j'aurais moins de difficultés que toi à l'aborder !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout Zina, ne te laisse pas décourager par mon opinion, j'ai trouvé peu de gens qui ont ressenti le problème de l'écriture que j'évoque... L'univers du roman est lui très intéressant, il faut essayer, et je ne manquerai pas de lire ta chronique quand tu l'auras lu.

      Supprimer
  3. Je dois dire que je suis moins courageuse que toi Licorne : j'ai abandonné avant la fin :(
    Pour les mêmes raisons qui t'ont faite hésiter d'ailleurs : l'écriture m'a un peu bloquée.
    De plus, j'ai plus l'habitude de romans où le héros a la part belle, mais dans les Salauds Gentilhommes (du moins, le début^^) j'ai plus eu l'impression que tout était concentré sur tout le monde, et j'ai vraimnt eu du mal à m'attacher à qui que ce soit. Peut être que ça viendra après, en tout cas je met ce livre de côté, je n'ai pas non plus totalement baissé les bras, j'attends juste un moment où j'aurais le temps de bien le lire =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense savoir ce que tu as ressenti, je crois qu'au début c'était pareil pour moi, mais c'est vrai qu'à un certain moment, il ya eu un déclic, et c'est devenu plus agréable à lire, je ne dis pas que c'était la grande envolée mais on fait abstraction de l'écriture pour se focaliser sur le vie des personnages. Prends ton temps, il faut avoir l'esprit tranquille pour le lire. Merci de ta visite Liestra

      Supprimer
  4. Je me souviens avoir eu du mal à rentrer dans l'histoire, à l'époque, et je m'accrochais grâce aux passages sur l'enfance de Locke, que je trouvais plus intéressants. Mais ensuite, l'ampleur du complot m'a rendue vraiment admirative. Les Salauds Gentilshommes sont attachants, et le récit tient parfaitement la route. Je vais me replonger dans le tome 2, à présent que j'en termine avec mes lectures imposées par des partes ou des LC ! ;o)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Kahlan, merci de ta visite, car c'est grâce à tes encouragements que j'ai poussé un peu plus loin ce roman, et malgré les difficultés de lecture, j'ai été charmé par le monde de Camorr et ses personnages plus rocambolesques les uns que les autres, (j'ai préféré aussi les parties sur son enfance)... C'est ce que j'en retiens. Je viendrai lire ta chronique du tome 2 dès qu'elle sera en ligne.

      Supprimer
  5. C'est sûr qu'il faut s'accrocher et que c'est parfois assez brouillon. Mais finalement je suis contente d'avoir persisté et d'avoir aimé sur le dernier tiers. C'est vrai que les descriptions et les personnages sont ce qui m'a le plus plu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, l'univers est superbe, et c'est la seule chose qui a maintenu mon attention jusqu'au bout ! Merci de ton passage Frankie

      Supprimer

Merci de vos commentaires ...