jeudi 13 septembre 2018

Nuit - Bernard Minier



Présentation de l'éditeur (Pocket) - Thriller
Nuit de tempête en mer du Nord. Secoué par des vents violents, l'hélicoptère dépose Kirsten Nigaard sur la plate-forme pétrolière. L'inspectrice norvégienne enquête sur le meurtre d'une technicienne de la base off-shore.
Un homme manque à l'appel. En fouillant sa cabine, Kirsten découvre une série de photos. Quelques jours plus tard, elle est dans le bureau de Martin Servaz.
L'absent s'appelle Julian Hirtmann, le tueur retors et insaisissable que le policier poursuit depuis des années. Étrangement, sur plusieurs clichés, Martin Servaz apparaît. Suivi, épié.
Kirsten lui tend alors une autre photo. Celle d'un enfant.
Au dos, juste un prénom : GUSTAV
Pour Kirsten et Martin, c'est le début d'un voyage terrifiant. Avec, au bout de la nuit, le plus redoutable des ennemis.



Toujours, un grand plaisir de lire cet auteur que j'apprécie particulièrement, je suis à jour sur sa bibliographie, et voici mes avis !


Je n'ai jamais été déçue par ces romans qui connectent parfaitement les émotions, les personnages forts et les aventures souvent musclées et passionnantes. Cette symbiose opère toujours dans le bon sens chez moi, et je me sens proche de son personnage fétiche Martin Servaz, j'aime le retrouver et suivre l'évolution du "bonhomme".
Je peux vous dire que cette histoire nous ramène vraiment à la source, dans l'atmosphère pesante de la première intrigue "Glacé" dans laquelle la traque d' Hirtmann était rebondissante ! 
Dans ce 4ème opus, le rythme est donc angoissant et cette entrée en matière sur une plateforme pétrolière est d'une grande originalité, permettant à la police norvégienne de venir collaborer avec la française. Kristen Nigaard, un personnage tout aussi tourmenté que Servaz, va le sortir de sa nonchalance dans laquelle il semble se complaire et l'obliger à prendre part à son enquête. Martin y est intrinsèquement lié, il y retrouve la trace de son pire ennemi ! 
Autant dire qu'on attend avec impatience la confrontation entre les deux hommes... et surtout voir dans quel piège Hirtmann va pousser Servaz.  
L'enquête en cours est très vite reléguée au second plan pour laisser monter la tension entre les deux hommes. La traque est comme à son habitude plutôt perverse et nerveuse, Martin sera  poussé dans ses retranchements et tenu magistralement par le bout du nez, à cause d'un petit garçon "Gustav" Mais ... Je n'en dis pas plus, c'est plein de surprises et d'émotion !

Malgré tous ces points forts, celui-ci est un poil en dessous des autres à mon goût, car l'attitude de Servaz m'a passablement énervée, incapable de maîtriser ses réactions, il est parfois à côté de la plaque et trop sous l'emprise de son ennemi. On voudrait le secouer un peu pour qu'il se lance dans l'arène et combatte, mais sa fine équipe ne sera pas là pour le pousser et le stimuler, elle manque a tableau. 

Sa déroute et son histoire personnel interfère beaucoup dans ce tome, prenant le pas sur tout le reste. Une autre facette de ce personnage que j'ai déjà hâte de retrouver. 
A vous de frissonner une fois de plus en suivant comme Martin, les traces d'un dangereux psychopathe !
 

2 commentaires:

  1. Dis moi lili n avais tu pas déjà fait un article dessus ou je confonds? J ai un ami qui le lit et il n accroche pas pour le moment

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, pas de chronique mais un avis pour le challenge de la licorne je crois ! ;) C'est pas le meilleur pour moi non plus ;)

      Supprimer

Merci pour vos commentaires ...