mercredi 30 mai 2018

N'éteins pas la lumière - Bernard Minier


Présentation de l'éditeur (pocket) - Policier - Thriller

« Tu l'as laissée mourir... » Christine Steinmeyer croyait que la missive trouvée le soir de Noël dans sa boîte aux lettres ne lui était pas destinée. Mais l'homme qui l'interpelle en direct à la radio, dans son émission, semble persuadé du contraire... Bientôt, les incidents se multiplient, comme si quelqu'un avait pris le contrôle de son existence. Tout ce qui faisait tenir Christine debout s'effondre. Avant que l'horreur fasse irruption. Martin Servaz, de son côté, a reçu par la poste la clé d'une chambre d hôtel. Une chambre où une artiste plasticienne s'est donné la mort un an plus tôt. Quelqu'un veut le voir reprendre du service... ce qu'il va faire, à l'insu de sa hiérarchie et de ses collègues. Et si nos proches n'étaient pas ce que nous croyons ? Et si dans l'obscurité certains secrets refusaient de mourir ? Non, n'éteignez pas la lumière, ou alors préparez-vous au pire..


Comme toujours, je commence un roman de Bernard Minier avec enthousiasme, il a le don de me tenir river à ses lignes et de me faire découvrir de nouveaux décors dans des mises en scène sophistiquées. J'apprécie son approche et son audace pour détourner un polar et lui donner des allures de thriller. L'écriture n'est pas spécialement ciselée à mon goût, mais elle est éloquente et je suis emportée dès que je prends pieds dans l'intrigue. La lecture se fait alors rapide et ça coule tout seul.


Ayant lu SOEURS dernièrement, je reviens en arrière pour reprendre l'ordre chronologique, LE CERCLE m'avait un peu moins surprise, j'avais trouvé des petites longueurs car il y avait un peu trop de mystères à résoudre et de pistes à suivre, mais celui-ci est vraiment très bon, et me rappelle les sensations que j'ai eues en lisant  GLACE
Je ne peux pas dire que le postulat de base soit très original, car on a la sensation d'avoir lu des choses similaires, on pense à Karine Giebel  et le supplice de la femme suivie et harcelée avec son très bon "juste une ombre"... Mais ... le ton va aller crescendo dans cette diabolique histoire, et Minier nous emmène dans un tout autre délire, je salue son inspiration car c'était étonnant d'avoir la tête dans l'espace et de découvrir que l'histoire aborde la vie des spationautes, des héros que notre conscience voudrait laisser au firmament ! Mais rien n'est rose avec notre maître du polar et aucun cadeau n'est fait. C'est ainsi qu'on se retrouve encore dans un engrenage dérangeant, et franchement certaines scènes sont "hitchcockiennes" !  On apprend vite que la violence physique n'est souvent rien comparée au harcèlement moral qui peut conduire très vite une personne à franchir ses dernières limites.  Et tout ça sur un fond d'air d'Opéra, le contraste est encore plus saisissant !

Nous suivons l'histoire de Christine Steinmeyer, qui, en très peu de temps, devient le souffre douleur d'une vengeance démesurée et pourrait presque nous faire basculer dans une histoire fantastique avec des esprits frappeurs ou des mauvais fantômes. On sursaute autant que cette jeune femme qui se voit acculée et poussée à l'impensable, on s'attache à elle, mais on sent aussi qu'elle doit avoir des choses à cacher, on ne s'acharne pas sur quelqu'un sans raison ... n'est ce pas ?
Son seul allié dans cette histoire sera notre commissaire Servaz, héros récurrent qui n'aura pas la vedette dans ce chapitre, il faudra même attendre assez longtemps pour qu'il reprenne du service, il se remet d'une vilaine dépression dans une maison de repos pour flic en détresse. Le coupable n'aurait d'ailleurs pas dû le mêler à cette affaire car c'était ne pas connaitre la détermination de Martin Servaz à résoudre des enquêtes complexes !

Il faut quand même que je relève quelques petites coïncidences trop bien venues et des éléments qui frôlent l'improbabilité... Mais au final, un très bon suspens, aucun temps mort, et des révélations qui s'enchainent dans les dernières pages à un grand rythme. On referme le livre secouée par cette histoire ! Vivement le prochain NUIT (Je viens d'en attaquer la lecture d'ailleurs ! Quand on aime on ne compte pas !)

En lecture commune avec Chris, sa chronique c'est par ici !
 


21 commentaires:

  1. J'avais beaucoup aimé Une putain d'histoire, il faudrait que j'en tente d'autres de l'auteur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, celui que tu as lu ne fait pas parti de la saga SERVAZ, je l'ai beaucoup aimé aussi ;)

      Supprimer
  2. Du bon du lourd et une excellente lecture commune. Bise lili

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ma Chris, ouhhh ! d'ailleurs j'ai oublié de mettre un lien vers ta chronique .. je vais y remdier illico. Bises

      Supprimer
  3. Quel article ! Je l'ai lu avec suspens, et je trouve que tu en parles a merveille, tellement que ca me donne envie de découvrir l'auteur encore jamais lu ... Il faut commencer par lequel ? Je suis dans la période où je renoue avec le polar, le thriller je ne ferais que ça en ce moment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le premier, c'est Glacé :-)

      Supprimer
    2. oui merci Paikanne ! il est vraiment très bon ce premier ! je t'encourage a l'essayer ;)

      Supprimer
  4. J'ai commencé Nuit et je l'apprécie tout autant :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ! je l'apprécie aussi, il est repoussé dans ses retranchements notre Servaz. L'homme et ses faiblesses transpirent sous le policier fort et arrogant ! ;)

      Supprimer
  5. Rien que le titre : N'éteins pas la lumière, brrr... Pour moi qui n'aime pas du tout le noir, c'est un cas de force majeure que de la laisser allumée... surtout si j'envisage de lire le roman 😅 Bisous ma chère Lili, et à bientôt !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce commentaire m'a échappé ! ce qui explique une réponse tardive ! j'ai un soucis aussi avec blogger et je ne reçois plus les alertes mail ! Pour en revenir à ce titre, je n'en ai pas vraiment saisi toute la dimension, ni le rapport avec l'ensemble du roman ! sans doute une métaphore ;) bisous ma Lupa !

      Supprimer
    2. T'inquiète, j'ai le même souci que toi avec blogger ! Je n'ai pas trouvé de solution à cette nouvelle défaillance, du coup je vérifie dans la rubrique "commentaires publiés" à gauche du tableau de bord, pour tenter de ne rien louper, mais ce n'est vraiment pas pratique ^^ Bisous ma Lili :)

      Supprimer
    3. Je viens de résoudre mon probleme ! je crois que j'ai ton adresse mail, je t'envoie des captures d'écran. bises

      Supprimer
    4. Non, je ne l'ai pas, si tu veux bien me l'envoyer je t'envoie la procédure, c'est pas compliqué.;)

      Supprimer
    5. Bien sûr ! Je viens de te l'envoyer. Merci par avance :)

      Supprimer
  6. Tu me donnes très envie de découvrir cet auteur que je ne connais pas ! Merci pour ce partage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello kathleen, j accroche beaucoup a sa patte. Celui ci est vraiment tres tres bon. C est pas mal de les prendre dans l ordre et de commencer par "glacé" si je peux me permettre 😉

      Supprimer

Merci pour vos commentaires ...