mardi 25 juin 2019

" Les étonnants voyageurs" à Saint Malo ....


La 30e édition du festival des Étonnants Voyageurs vient de s’achever, ce lundi 10 juin, après trois journées d’effervescence littéraire à Saint-Malo. Le temps d’un week-end, la ville côtière s’est fait le foyer ardent de débats, projections de films, concerts et autres rencontres culturelles passionnantes. Depuis 1990, le festival malouin célèbre la littérature ouverte sur le monde et honore les textes qui déjouent les frontières.







Avant d'attaquer les conférences, nous profitons du soleil pour faire une balade sur les remparts et sur le petit îlot de Tombelaine. Cette cité corsaire me charme toujours à chaque passage, j'aime ces hautes maisons massives dont les fenêtres à petits carreaux blancs ne laissent pas beaucoup de place au granit, mais semblent cacher des pans d'histoires et de mystères.




Et c'est parti ..... et ça commence très fort avec une matinée dédiée à Tolkien ...



Matinée : J.R.R. TOLKIEN avec la conception des terres du milieu et les créateurs de monde. Patrick K.Dewdney, Alan Lee et Vincent Ferré

ALAN LEE, illustrateur de génie, peintre et concepteur graphique, oscarisé pour sa direction artistique du 3e volet du Seigneur des Anneaux, il est connu de tous les fans de Tolkien. On lui doit également une nouvelle édition de Bilbo le Hobbit en 1997 et de Beren et Lúthien en 2017.  Accompagné de Vincent Ferré, grand spécialiste, mais aussi de l’enfant prodige de la fantasy française, Patrick Dewdney, il rendra hommage à J.R.R. Tolkien  Avec la projection d’un film. 


 

 

Thème : Les mondes d’Alain Damasio, animé par Jean-Claude Dunyach 
Monsieur Damasio ! On attendait son nouveau roman depuis 15 ans. Multiprimé, il règne en maître sur la littérature d’anticipation. Spécialiste des questions d’intelligence artificielle et de transhumanisme, il revient enfin avec Les Furtifs, fruit de plus de dix ans de travail. Un livre expérimental, polyphonique et profondément politique, qui met en scène, dans une société ultra-connectée obsédée par le contrôle, un père sur les traces de sa fille disparue avec d’énigmatiques êtres vivants de chair et de sons. Grandiose ! 



DUNYACH Jean-Claude (à gauche) Auteur de science-fiction reconnu, il est figure parmi les jurés du Grand Prix de l’Imaginaire remis chaque année à Saint-Malo. En 2019, il signe un space opera haletant suivant la jeune Évangeline, ses exploits et son combat épique contre une terrible et mystérieuse menace ennemie.
  

Thème : Pourquoi écrire de la fantasy ?
Sandrine Alexie, Estelle Faye, Christian Léourier animé par Elise Lépine 

L’irruption du merveilleux dans la fiction est de plus en plus présente en littérature. Estelle Faye imagine un monde brisé par une tentative de Révolution mais où persiste l’espoir dans Les Révoltés de Bohen (Critic). Habituée de ce genre, elle nous expliquera son importance fondamentale en compagnie de Sandrine Alexie, qui réinvestit le matériau mythologique et entre pour la première fois en Fantasy avec La Rose de Djam (L'Atalante). Ces fictions, révélatrices des failles de notre propre univers, témoignent de la puissante fertilité de nos imaginaires. 
 

Thème : Aux vents d’aventure
Jean-Maris Blas de Robles, Anne Marie Garat, Emmanuelle Pirotte, Robert Solé, animé par Jean-Antoine Loiseau

Dans Loup et les hommes (Cherche-Midi), Emmanuelle Pirotte convoque les classiques du roman d’aventure pour sonder le fond des âmes, au milieu des paysages grandioses d’un Nouveau Monde en ébullition. Anne-Marie Garat, avec Le Grand Nord-Ouest (Actes Sud) publie un grand roman de la mémoire et des dernières frontières, des légendes et des mythes amérindiens sur lesquels plane l’ombre de Jack London.  Tandis que Jean-Marie Blas de Roblès, grand écrivain de l’exotisme, nous embarque dans Le Rituel des dunes, porté par des personnages hauts en couleur, dans une Chine insaisissable et troublante. Robert Solé, avec Les Méandres du Nil, son septième roman, nous immerge une nouvelle fois dans les eaux égyptiennes pour une aventure rocambolesque, au milieu des fracas de l’Histoire, entre les sinueux méandres du Nil.. Une belle conférence pour découvrir des univers différents et de nouveaux auteurs pour moi.


LAURENT GAUDÉ (à gauche) Dramaturge, nouvelliste et romancier, prix Goncourt 2004 pour Le Soleil des Scorta, il poursuit une œuvre dense et habitée. En mai paraît, Nous, l’Europe (Actes Sud), un vibrant poème en vers libres, à la fois regard critique sur le vieux continent et appel pour une Europe nouvelle construite de différences, de solidarité et de liberté.
HADDAD Hubert (à droite) - Romancier et essayiste, il souhaite « redonner une place en littérature à l’imaginaire et à ses pouvoirs infinis ». Auteur d’une œuvre considérable (Le Nouveau Magasin d’écriture, Peintre d’éventail...), il nous présente le 4e opus d’Apulée, revue qu’il a créée en complicité avec Y. Belaskri et J. M. Blas de Roblès, consacrée cette année à la traduction et ses enjeux cruciaux, esthétiques, politiques et littéraires.


DEWDNEY Patrick K : Anglais d’origine, il grandit en campagne limousine et se met à écrire pour interpeller et parler du monde. À une fantasy magique, il préfère une fantasy sociale et anthropologique. Le second tome de son heptalogie Le Cycle de Syffe suit les aventures de Syffe, prisonnier dans une mine profitant d’une épidémie de peste pour s’enfuir et partir à la recherche de son amour d’enfance : Brindille. ( A droite ) son illustratrice qui a réalisé un très sympathique dessin sous ma dédicace !


 Sandrine ALEXIE : L’appel des quarante : La rose de Djam - livre I (L’Atalante, 2 019) Spécialiste du monde musulman formée à l’Inalco, traductrice du Soufi, l’autrice parle également le kurde et l’irakien. Elle publie cette année L’Appel des Quarante, un éminent roman de fantasy historique, inspiré du mythe soufi à l’origine de la quête du graal. Grâce à un travail magistral sur la langue et une riche galerie de personnages, ce premier opus d’une série littéraire est l’occasion d’un trépidant voyage qui ne fait que commencer...  Ma moitié l'a déjà  lu et il attend avec impatience la suite ....

 

 

Il a donc fallu beaucoup courir cette année, les lieux de conférences 
ont été disséminés dans la ville nouvelle et dans la ville intra-muros. 
 
De très beaux espaces aménagés sur le quai dont les cafés littéraires,
les deux "Magic mirror" 



Thème : la tentation de l’oubli
Fang Fang, Jon Kalman Sfefansson, Isabelle Autissier, Francesca Melandri





Un beau salon qui regroupe une vaste librairie sur le quai St Malo. 
A droite,  Olivier Truc (Le Cartographe des Indes boréales, Métailié) nous invite en  Laponie aux côtés d’Isko, espion de Richelieu, dans une Europe en proie aux guerres de religion. On reste dans le grand froid ! Mon seul regret : avoir loupé la séance dédicace d'Hervé Le Corre, mais c'était très serré en timing ...


 

Thème : Le retour du Space opéra
de droite à gauche Jean-Claude Dunyach, Jacques Martel,
Christian Léourier, Frédéric Landragin animé par Jean-Luc Rivera 

Quoi de mieux que le Space Opéra pour aborder les questions d’intelligence artificielle, pour repenser notre rapport à l’autre par le biais de sociétés aliènes... 50 ans après l’incontournable 2001, l’Odyssée de l’espace, J.-C. Dunyach, J. Martel, C. Léourier et F. Landragin, seront là pour parler d’un genre qui n’a pas fini de faire ses preuves.

LÉOURIER Christian : Le Diseur de mots (Critic, 2019) Passionné par les mondes parallèles et les sociétés en mutation, il nous baigne depuis plus de 40 ans dans des univers oniriques. Après quelques années loin du roman, il revient pour une nouvelle saga teintée de poésie sur l’impermanence de toute chose : hommes, châteaux, civilisations.. J'ai le cycle de Lamneur dans ma pal !

LANDRAGIN Frédéric Comment parler à un alien ? (Le Bélial’, 2018) Chercheur en linguistique au CNRS, contribu-teur ponctuel à la revue Bifrost et auteur d’es-sais, il conjugue à son amour de la linguistique son goût pour l’imaginaire pour questionner notre capacité à communiquer et à nous ada-ter au langage de l’autre. Son dernier ouvrage, édité sous la direction de Roland Lehoucq, nous pose une question crutiale : qu’arriverait-il si demain les aliens débarquaient sur Terre ?

MARTEL Jacques La voie verne (Mnémos, 2019 )Énigmatique auteur à l’imaginaire fécond, il a vécu milles vies avant de se consacrer à l’écriture. Conçu comme un jeu de piste pour le lec-teur, La voie verne évolue dans un futur proche où se télescopent joyeusement un univers vir-tuel steampunk et la mythologie Vernienne.




Thème : Créateurs de mondes
Estelle Faye, Victor Fleury, Patrick K.Dewdney, animé par Bruno Sotty

Si tout est voué à disparaître, il nous reste des auteurs qui l’écrivent bien. P. K. Dewdney fait une entrée fracassante en fantasy avec une incroyable heptalogie : Le cycle de Syffe (Au diable Vauvert) qui nous entraîne sur les traces de Syffe, un jeune orphelin livré à lui-même dans un pays dévasté.

FAYE Estelle :  Les seigneurs de Bohen, T.2 (Critic, 2019) Éprise de littérature d’aventure, la comé-dienne, metteuse en scène et scénariste écrit à la fois de l’anticipation, du fantastique, de la fantasy historique et du Young Adult. Après un space opéra remarqué, sa somptueuse saga "Les révoltés de Bohen" est de retour !

FLEURY Victor La Croisade éternelle, T1 : La Prêtresse esclave (Bragelonne Éditions, 2019) Nominé pour le Grand Prix de l’Imaginaire 2018, le jeune auteur voue un culte à l’étrange, les choses cachées et oubliées. Après la parution de nouvelles et d’un premier roman remarqué, il nous embarque pour un périple aux confins d’un empire millénaire...

  

Thème : Les légendes arthuriennes
Claudine Glot, Sandrine Alexie, Alan Lee, Vincent Ferré, animé par Bruno Sotty

Comment le mythe du roi Arthur a diffusé dans toute la fantasy. De la Guerre des Étoiles à Dark Crystal, en passant par l’œuvre de Tolkien



 Une très grande rencontre pour moi. Mr Alan Lee, Un illustrateur hors pair. 
J'ai presque l'impression d'avoir Gandalf à côté de moi !



Vincent FERRÉ ( A droite sur la photo ci dessus) :  Trésors de Tolkien (Christian Bourgois Éditeur, 2018) Pionnier dans la recherche francophone sur J.R.R. Tolkien, il en est l’un des plus grands spécialistes. Il publie Sur les rivages de la Terre du Milieu (2001). En passionné, il dirige le Dictionnaire Tolkien, destiné tant au néophyte qu’au tolkieniste averti. Je l'écouterai parler des heures, il enseigne à la faculté, et on rêverait tous d'avoir un professeur aussi passionné et passionnant. 




 
Je me suis offert une belle édition du livre qui inspira Tolkien " La source au bout du monde " de William Morris". Un beau panier hétéroclite !



Un petit café s'impose .... à  La Licorne ... avant le départ.... 
un long week-end de rêves où je suis restée portant bien éveillée !


© Propos et descriptions repris sur la magazine du salon très bien documenté.

4 commentaires:

  1. J'ai lu avec attention ce fabuleux billet ...Quel superbe week-end culturel, je suis ravie . Merci pour ce partage. J'adore aussi ta bannière !!! Bizzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma Stellade ! partagé en direct ! Un excellent salon !

      Supprimer
  2. Bonjour licorne. Super salon breton où la nourriture de l'esprit est égale à celle de l'estomac, heureusement que les organisateurs avaient prévu des séances de marche entre les différentes conférences pour nous permettre de faire de l'exercice. Mes coups de cœur sont Jean Claude Dunyach un terry pratchett français et pour Sandrine alexie, merveilleuse conteuse du moyen Orient du 11ème.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a rien a rajouter ... c’était parfait à tous points de vue ! juste que j’aurai aimé rencontrer Hervé Le corre mais je crois qu’Alain Lee m’a vite fait oublié cette petite déception !

      Supprimer

Merci pour vos commentaires ...