jeudi 28 mai 2020

Tour de livres sous le signe du suspens anglais ! #12



Un petit tour sous le signe de l'Angleterre et du suspens avec un policier et un thriller

- La mort pour voisine de Colin Dexter

- Comme ton ombre d'Elizabeth Haynes




Présentation de l'éditeur ( le livre de poche)
Traduit par Sylvie Schneiter 
Imaginez qu'avant de pouvoir rentrer chez vous, vous soyez obligé de faire le tour du bâtiment afin de vérifier que tout est normal. Imaginez qu'une fois dans le hall de votre immeuble, vous deviez vérifier six fois que la porte d'entrée est bien fermée. Une, deux, trois, quatre, cinq, six. Et que si vous êtes interrompu en plein rituel, il faille tout recommencer. Imaginez que, arrivé chez vous, vous tourniez la poignée de votre porte six fois dans un sens, puis six fois dans l'autre pour vous assurer d'être en sécurité. Que vous restiez plusieurs minutes derrière la porte, à l'affût du moindre bruit dans la cage d'escalier. Et que, tous ces contrôles effectués, vous commenciez une ronde dans votre appartement. Fenêtres, rideaux, tiroirs, tout doit passer au crible de votre attention. Imaginez aussi que vous ne puissiez faire les courses que les jours pairs et pratiquer un sport les jours impairs, mais à condition que le ciel soit nuageux ou qu'il pleuve.

Bienvenue dans l'univers paranoïaque de Cathy, une jeune Anglaise à qui la vie souriait jusqu'à ce qu'un soir elle fasse une mauvaise rencontre…
Plouf plouf... c'est ce que j'ai tiré au sort pour une nouvelle lecture dans ma pal. J'attendais donc du suspens et de la densité et c'est exactement ce que j'ai ressenti ! 
Un bon thriller dont j'ai beaucoup aimé la mise en scène. En effet, aucun chapitre ici, nous alternons sans arrêt la vie de notre héroïne à des dates différentes, deux périodes qui sont séparées de 3 ans et la trame commence et s'achève pour une audience au tribunal !  Palpitant ! 
On est assez ballotée par les émotions et on n'a jamais vraiment confiance dans les personnages qui entourent Cathy, et cette suspicion permanente entretient un malaise tout au long du roman. Malaise et envie de savoir en même temps ce qui s'est passé et ce qui va se passer. Franchement c'est bien maitrisé au niveau du temps et de l'avancement de l'intrigue, les redondances de situation appuient l'univers paranoïaque de Cathy et donnent de la consistance aux personnages qu'on déteste ou qu'on aime dans la seconde suivante. L'écriture est sans fioriture, simple et dès les premières pages, on est happé, lu en deux jours et validé pour passer un bon moment de suspens !




Présentateur de l'éditeur ( 10/18 Grands détectives)
Traduction : Jacques Guiod

Le nouveau principal de Lonsdale College doit bientôt être désigné par ses pairs. Mais l'obscurité des règles latines antiques présidant à cette élection n'est pas le seul obstacle que vont rencontrer les deux candidats, bien aidés par des épouses dévouées corps et âme à leur cause (plus corps que âme, à vrai dire). La police va bientôt s'intéresser à tout ceci, après la découverte du meurtre d'une jeune physiothérapeute (maîtresse de l'un des candidats), peut-être tuée à la place de son voisin, un journaliste plutôt bien informé sur ce que tous ces gens tentent de dissimuler.



Oh quel surprise ! Acheté sur un marché local, je n'ai pas fait très attention et la 4e de couverture n'indique pas qu'il s'agit du douzième tome des histoires de l'inspecteur Morse ! Oui ! celui de la série télé ! J'avoue que je n'aimais pas trop cette série télévisée et que je n'ai regardé qu'un épisode car l'ambiance ne me tentait pas même si l'ensemble mettait en valeur la ville d'Oxford et ses alentours.
Une écriture soignée mais qui tourne un peu autour du pot. On avance pas vite dans l'intrigue et on s'écarte souvent du sujet, elle est beaucoup plus complexe qu'il n'y parait et on se perd un peu parfois. Les dialogues entre Morse et le sergent Lewis sont le point fort pour moi dans cet opus. Les personnages sont beaucoup plus charismatiques et intéressants pour leur évolution dans l'histoire que l'intrigue au sujet sérieux et plus académique. L'auteur nous renseigne aussi sur le milieu universitaire et leur organisation, emblème d'une Angleterre studieuse et corrompue à la fois. Sans avoir été passionnée par ce roman, c'est une lecture instructive et bien maîtrisée.




2 commentaires:

Merci pour vos commentaires ...